Search

Accepter les autres comme ils sont: un vrai défi !

Nous avons été créés différents et cela ne s’arrête pas à nos traits physiques. Nos personnalités sont toutes aussi différentes. Certains traits de caractère peuvent attirer et créer des affinités. Mais comment gérer les personnes qui nous attirent moins ? Avec les personnes très différentes de toi, es-tu plutôt tolérant ou intransigeant, condescendant ou indifférent? Essaies-tu de les changer ?

Voici quelques personnages auxquels Jésus s’est intéressé durant son ministère : Une prostituée, un homme très fortuné, un lépreux, un pêcheur, un pharisien (Nicodème), un officier Romain, un mendiant, une samaritaine en échec conjugal, des enfants, etc. As-tu remarqué que ces personnes sont très différentes les unes des autres ? As-tu remarqué qu’elles sont surtout très différentes de Jésus, le Roi de Gloire ? As-tu remarqué enfin, que Jésus les a acceptées toutes telles qu’elles étaient ?

Son exemple est inspirant pour toi et moi. Je t’invite à considérer 3 attitudes clés à avoir vis-à-vis des personnes différentes de soi.

1. Cultiver l’humilité

En matière d’humilité Jésus est Le modèle. Il est dit en Philippiens 2 : 3,5 (LSG) « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes… Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ. »

Il te sera plus facile d’accepter autrui tel qu’il est si tu ne te considères pas supérieur à lui. D’égal à Dieu, Jésus a accepté de prendre « une forme de serviteur » devenant  « un simple homme ». Si tu ne te considères pas supérieur aux autres, tu n’auras aucun mal à accepter les personnes différentes de toi. Bien au contraire !

2. Rechercher la paix

Quand l’on ne veut pas accepter une personne comme elle est, l’on aura tendance à vouloir la changer. La faire devenir comme soi-même. Malheureusement, on n’y arrive plus ou moins qu’avec nos enfants… et encore ! Généralement, cela est source de conflits.

Or, voici l’exhortation qui nous est faite en Romains 12 : 17b-18 (LSG) : Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

Avec tous les hommes, nous dit le verset; avec nos frères dans la foi mais pas que. L’auteur de cette épitre dira plus loin de chercher toujours ce qui contribue à favoriser la paix (Romains 14 :19). Il ne nous revient donc pas de chercher à changer les gens, créant des conflits inutiles. Seul Dieu peut changer une personne ! Prions plutôt pour elle.

3. L’amour : la clé ultime !

Dieu est amour et Jésus l’a manifesté sur terre. Comment aurait-Il pu exercer Son ministère sans amour ? Le quotidien de Jésus n’était qu’amour. Il était bienveillant, bon et parce que pour Lui aimer c’est donner, Il a TOUT donné pour TOUS. Même pour toi et moi pourtant tellement différents de Lui. Il n’a même pas attendu que nous le connaissions !

C’est par amour qu’Il a dit à cet homme fortuné : viens et suis-moi ! Qu’Il a dit à la femme que tous condamnaient : Va en paix. Qu’Il a dit à un publicain : suis-moi ! Jésus n’a jamais été trouvé à mépriser ou à être condescendant avec qui que ce soit. Au contraire, Il condamnait les pharisiens qui, eux, se croyaient plus agréables à Dieu.

A leur question de savoir pourquoi Jésus mangeait avec les publicains et les gens de mauvaise vie, Jésus répondit : «…Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » (Marc 2 :17, LSG). Si Jésus était ainsi alors pourquoi serait-ce un défi pour toi d’accepter les autres tels qu’ils sont ? Pourquoi penses-tu que les autres devraient être comme toi ? Es-tu toi l’image parfaite de Christ ? Sûrement pas ! Prends plutôt le bon parti, celui de répandre le parfum de Christ!

Mais attention, il ne s’agit pas de faire des compromis dans tes valeurs. Non ! Jésus acceptait et allait vers tous mais Il avait Son cercle restreint : Ses apôtres. Ils avaient chacun des natures différentes mais Jésus veillait à ce qu’en leur sein, soient cultivées et vues les valeurs du Royaume. C’est l’exemple que nous devons suivre.

Galates 5 :22 (SG21) : « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi. »

Sois intime avec le Saint-Esprit. Ainsi, accepter les autres comme ils sont, ne sera plus un défi pour toi.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close