Search

Est-ce légitime d’être en colère ?

Attention, « ne te trompe pas de colère » ! Qu’est-ce que la colère ?

Matthieu 5 :22 (LSG): « Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! Mérite d’être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! Mérite d’être puni par le feu de la géhenne ».

Le dictionnaire Larousse définit la colère comme étant « un état affectif et passager, résultant du sentiment d’une agression, d’un désagrément, traduisant un vif mécontentement et accompagné de réactions brutales ».

Une porte ouverte au péché

La Parole de Dieu est claire sur le sujet : la colère est un obstacle à notre relation avec Dieu. Lorsque nous demeurons dans cet état, il nous conduit assurément au péché et aucun péché ne restera impuni. Dieu nous ordonne de nous réconcilier avec notre prochain avant de venir Lui présenter une offrande quelconque, sans quoi Il ne pourra l’accepter car ne venant pas d’un cœur pur (Matthieu 5 :24). Dieu nous ordonne même de ne pas dormir dans la colère tel que souligné dans Ephésiens 6 :24 (LSG): « Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable.

Cela signifie en d’autres termes que tu ne dois pas remettre ta réconciliation au lendemain.

Un destructeur

Au-delà d’un péché, la colère est un destructeur pour deux raisons. Non seulement elle te ronge de l’intérieur et t’empêche ainsi d’être en paix avec toi-même ; mais peut détruire ta relation avec les autres en l’absence de réconciliation, notamment lorsque des paroles blessantes ont été prononcées. Alors comme le souligne le Psaume 37 :8 (LSG) « Laisse la colère, abandonne la fureur, ne t’irrite pas, ce serait faire mal ».

Tu me diras certainement que plusieurs cas de colère ont été observés dans la Bible et que Dieu Lui-même s’est mis en colère ! Certes, et c’est d’ailleurs en ce sens que nous pouvons distinguer la colère de la sainte colère.

Quelle différence entre colère et Sainte colère ?

Être en colère s’avère légitime à condition que la cause défendue le soit elle aussi et à condition de ne pas la laisser s’installer durablement. Mais qu’est-ce qu’une cause légitime ?

La cause légitime renvoie à défendre la justice ou L’Œuvre de Dieu. La Parole de Dieu souligne dans Jacques 1 :20 (LSG) que : « la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu ».

La Bible rapporte dans Matthieu 21, que Jésus S’est mis en colère dans le temple, indigné par le désordre causé en son sein par les marchands. La Colère de Jésus était Sainte car revendiquait l’ordre et le respect dans La Maison de Dieu, lieu saint.

Dans plusieurs cas, tu peux exprimer ton mécontentement avec autorité sans pour autant être en colère. Je m’explique. Mon enfant a fait une bêtise. Je le réprimande avec autorité pour lui faire prendre conscience de son erreur et afin qu’il ne la répète plus, mais sans pour autant exploser de colère.

Le combat spirituel est un combat acharné dans lequel tu dois avoir la rage contre tes ennemis, car eux ne te feront pas de cadeaux. Nous luttons contre des esprits non pas contre des êtres humains, et nos armes doivent être spirituelles tel que mentionné dans Éphésiens 6 :12 à 18.

En résumé, la circonstance de survenue de ta colère et la manifestation de celle-ci déterminent le type de colère dont il s’agit. Comment vaincre l’esprit de « la mauvaise » colère dans ta vie ?

Apprends à te taire !

Comme nous l’a rappelé Maïsha Simeon : « La première chose à faire lorsque tu es en colère c’est d’apprendre à te taire ! ». Tu t’en souviens ? Alors même si tu es fâché(e), si ton interlocuteur « monte au créneau », toi « redescend » ! Réfléchir et se taire permet d’éviter les paroles blessantes et ainsi d’éviter de nourrir de la rancune.

Prie et jeûne si besoin

La Parole de Dieu dit que certains problèmes ne se résolvent qu’à l’aide de la prière et du jeûne. Si ta colère est excessive voire démesurée, alors tu dois combattre et vaincre l’esprit qui se tient derrière elle et qui te pousse à agir avec haine.

Laisse-moi te parler un peu de moi. Plusieurs fois j’ai été profondément en colère. Une fois même j’ai explosé à tel point que je ne me reconnaissais même plus ! Mais depuis ce jour et avec le temps, j’ai réalisé que cela ne résout en rien les choses mais au contraire ne fait qu’aggraver la situation. Chaque jour La Parole de Dieu m’aide à encaisser les coups. De surcroit, j’apprends à faire preuve d’humilité. Aujourd’hui, je comprends que parler avec sagesse ne doit pas être considéré comme une faiblesse. Peut-être penses-tu que ne rien dire signifie consentir et être faible ? Moi je crois plutôt que qui ne dit rien ne consent pas mais parle avec sagesse et fait preuve d’une grandeur immense non pas de petitesse !

Evacue d’une autre manière

Un autre conseil : ne reste pas focalisé sur ce qui t’affecte pour ne pas aggraver cette colère, mais évacue d’une autre manière.

Me concernant, lorsqu’il m’arrive d’être mécontente et que « je sens les nerfs monter », voici mes astuces pour lutter contre ces derniers:

  • Je prie intérieurement en demandant à Dieu de me briser, d’adoucir mon cœur et d’intervenir dans cette situation notamment pour apaiser l’autre,
  • J’écoute des chants de louanges/adoration afin de m’apaiser,
  • Je lis Sa Parole,
  • Je laisse ma plume s’exprimer.

Souviens-toi également qu’en tant que Chrétiens, nous devons être brisés. Cela signifie en outre que nous devons apprendre à « passer au-dessus » de nos contrariétés.

Mon frère, ma sœur je finis avec ceci : sache « qu’être vert de rage » n’est pas digne d’un sage !  La Bible nous rappelle d’ailleurs que l’homme sage est lent à la colère (Proverbes 11 :19).

« Ne te trompe pas de colère ! »

Sois béni(e) !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close