Search

La crainte de Dieu et la peur de Dieu, quelle différence ?

La bible mentionne deux sortes de peurs : la première est la peur de l’homme qui est un sentiment (ou une émotion) naturel, destructeur qui se manifeste devant un danger actuel ou prévisible qui mérite toutefois d’être surmonté. L’autre c’est la crainte de Dieu qui implique un respect absolu et approprié pour Sa personne. Plusieurs en sont à avoir peur de Dieu plutôt que de Le craindre. Ils ont de Dieu une image de vieux courroucé prêt à faire parler Sa fureur au moindre faux pas. Quand donc ils obéissent, c’est plus par peur de la colère de Dieu que par respect ou amour à Son égard.

Si la peur de Dieu nous éloigne de Lui et de Ses grâces, la crainte de Dieu en revanche, ouvre plusieurs portes de bénédiction et  d’avantages.

La crainte de Dieu est également le commencement de la sagesse qui mène à une obéissance véritable et une soumission.

Proverbes 1 :7 (BFC) « Reconnaître l’autorité du seigneur est l’a b c de la sagesse. Seuls les imbéciles méprisent les enseignements et les avertissements des sages. »

De plus elle est bénéfique et encourageante. Elle n’implique pas forcément la peur mais une crainte révérencieuse, pour Sa puissance et Sa gloire ; pour l’amour qu’on Lui porte et qui fait que notre comportement coule de sources.

D’où vient la peur ?

Le point départ de la peur, c’est une rupture entre Dieu et l’Homme, quand Adam et Ève se sont vus nus après avoir péché. Ils ont eu peur que Dieu les voit ainsi. C’est pour cette raison qu’ils ont confectionné un habit pour se couvrir (Genèse 3 9-10). Le manque d’obéissance et du refus de la crainte (sens respect) ont développé la peur envers Dieu et envers les autres.

La peur s’oppose à la foi

La peur découle d’une insoumission à Dieu. Bien entendu qu’elle est une réalité, que nous essayons d’éviter mais qui pourtant se niche si facilement dans nos vies. Aussi, elle est propre à notre existence, redoute des événements à venir et crée ce qu’elle craint.

Job 3 :25 (LSG) «  Ce que je crains, c est ce qui m’arrive. Ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. »

Prenons l’exemple de Joseph et de ses frères

Genèse 42 :21 (BFC) «  Mais entre eux, ils se disaient, Ah ! Nous sommes bien punis à cause de notre frère : nous avons vu son angoisse quand il nous implorait  et nous ne l’avons pas écouté. Maintenant nous connaissons la même angoisse. »

Ils ont eu peur et étaient effrayés quand Joseph leur a dit la vérité. La peur peut nous empêcher d’agir, elle peut nous paralyser et nous convaincre de ne pas réaliser nos projets. Elle a pour but de détruire et d’augmenter les difficultés de notre quotidien. Face à cette attitude, on se désarme des outils de Dieu et notre relation avec Lui se détériore. Notre peur pour les choses matérielles (maison, voiture, travail) peut prendre une place grandissime. C’est pourquoi Dieu nous rassure, nous réconforte par Ses paroles dans la bible.

 Esaïe 41 :10 (BFC) « N’aie pas peur maintenant, car Je suis avec toi »

L’assurance de la présence de Dieu pour contrecarrer  la peur

Tout d’abord en s’appuyant par Sa parole,  Dieu nous encourage à ne pas demeurer dans la peur mais plutôt la vaincre.

2 Timothée  1 :7 (BFC) « Car l’esprit que Dieu nous a donné, ne nous rend pas timides ; au contraire, cet Esprit nous remplit de force, d’amour et de maîtrise de soi. »

Il nous recommande formellement de ne pas sombrer dans la peur ou dans l’angoisse. Le péché ce n’est pas d’avoir peur, c’est d’avoir les yeux fixés sur elle et de ne pas nous accrocher à la Parole de Dieu de sorte que notre part soit liée à notre regard.

Celui qui connaît le Seigneur et Ses promesses, qui ne Lui fait pas confiance en s’adonnant totalement à Lui, vit une situation d’autant plus catastrophique. Néanmoins, Dieu veut aussi nous apprendre à relativiser les raisons de nos peurs en remettant toutes choses entre Ses  mains ; cela aussi est de notre responsabilité. Il nous recommande de ne pas tomber dans la culpabilité qui nous fait exagérer les faits. Il est primordial de maîtriser notre peur sans nous laisser écraser ou être emportés par elle.

Le chrétien peut subir beaucoup de tempêtes dans sa vie comme un accident, une maladie, le chômage, les problèmes financiers sans pour autant s’en inquiéter. Car au sein de ces tempêtes, on peut entendre le Seigneur dire « N’aie pas peur, Je suis avec toi » et connaître Sa paix. Il désire nous délivrer de la peur qui nous traumatise et qui  nous empêche d’appréhender l’avenir. Il veut aussi nous permettre d’éviter toutes  situations qui nous feraient basculer dans la peur et pour les éviter, cela requiert du discernement, de la volonté et du courage.

En Somme, Dieu attend de nous que nous nous remettions entièrement à Lui; la prière est le seul moyen direct de Lui donner toutes nos peurs, selon que la Bible déclare dans 1 Pierre 5 :7 (LSG) : «  Déchargez vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous ».

Dieu nous recommande de revoir notre manière de traverser les épreuves et non L’implorer pour une vie sans épreuves. La crainte de l’Éternel mène à la vie, donne du repos, du contentement ; elle assure la sécurité et la paix. A l’opposé, la peur a un effet hypnotisant et ravageur dans nos vicissitudes. La meilleure stratégie pour résorber la peur réside dans ta relation avec Dieu mais surtout dans la confiance entière et complète que tu as de la valeur pour Lui.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close