Search

Les différents types de prières : l’Action de grâce

Ephésiens 1 :3 (Louis Segond révisé) Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ.

Quand nous regardons autour de nous et que nous voyons tout ce que le Seigneur a fait pour nous, nous ne pouvons que Lui rendre grâce. Dans Son amour pour nous, Il nous donne ce dont nous avons besoin sans même que nous n’ayons à le Lui demander ; Il nous comble de toutes sortes de bénédictions en Jésus-Christ.

Remercier le Seigneur, cela doit toujours être notre attitude de cœur, un exercice permanent auquel nous devons nous atteler. L’action de grâce est la part d’un cœur reconnaissant pour toutes les œuvres de l’Eternel dans sa vie ; c’est un sacrifice volontaire, une offrande de paix. Et nous devons savoir que la seule offrande que le Seigneur agrée est celle de notre corps comme un sacrifice vivant (Romains 12 : 1-2).

Dans le Psaume 65, David adopte une attitude de reconnaissance ; il reconnait que le Seigneur écoute la prière que nous Lui adressons. Que par Sa main puissante, le Seigneur nous délivre de tous nos maux et qu’Il est digne de recevoir toute notre attention. Il ne s’agit pas de plaintes dans ce psaume ni de prières dangereuses contre les adversaires ; il s’agit ici de prendre conscience des bontés de Dieu dans sa vie. Il s’est souvenu que le Seigneur est bienveillant et que cela n’a aucun rapport avec les évènements courants de la vie, ni même son comportement : le seigneur est bienveillant hier, aujourd’hui et à perpétuité.

David est bien placé pour parler de la fidélité de Dieu. La Bible nous parle du parcours de cet homme (qualifié d’homme selon le cœur de Dieu) qui s’est fortement attaché au Seigneur et qui même malgré ses erreurs ne s’est pas éloigné de Lui. David a trouvé un refuge, une forteresse, un abri sûr ; il a trouvé en l’Eternel un rocher : celui sur lequel il a bâti sa vie. Tout cela pour venir au fait que David a reconnu la valeur de l’action de grâce et a vu l’impact que cela peut avoir dans la vie d’un enfant de Dieu. Il a expérimenté la bienveillance de Dieu ; il a vu l’immense ouvrage de Ses mains et est rassuré que rien ne Lui est impossible.

Psaume 103 :1-2 (Louis Segond révisé) Mon âme bénis l’Eternel ! Que tout en moi bénisse Son Saint nom ! Mon âme bénis l’Eternel et n’oublie aucun de Ses bienfaits.

Il nous arrive d’oublier ce que le Seigneur a accompli dans nos vies et de nous focaliser plus sur ce que nous ne possédons pas encore mais que nous désirons. Mais par la suite de ce psaume, David nous rappelle Ses bienfaits. C’est  l’Eternel qui guérit toutes nos maladies, Il pardonne nos fautes et ne nous punit pas selon la gravité de nos erreurs. Plein de bonté et rempli de compassion à notre égard, Il nous a sauvés par le sang précieux de l’agneau en effaçant pour l’éternité les actes qui nous condamnaient. Il nous empêche de tomber dans le gouffre ; Il délivre notre vie de la fosse et tous les jours. L’Eternel est fort et puissant dans les combats ; Il ne se fatigue ni ne se lasse ; Il renouvelle les forces de ceux qui se confient en Lui.

A travers ce psaume, nous voyons aussi combien le Seigneur nous aime ; Il nous entoure par Ses bras d’amour et nous couvre de tendresse. Son amour débordant pour nous est inconditionnel et rien ne peut nous en séparer.  C’est Lui qui mène tous les combats à notre place et nous délivre de tous nos maux. Nous n’avions pas à nous inquiéter oui, parce qu’Il contrôle toute chose : Il est le maitre des circonstances.

En allant plus loin dans Luc 17 :11-19, nous voyons l’histoire des dix lépreux qui sont venus au Seigneur pour obtenir la guérison. Et en partant selon les instructions du Seigneur, ils furent tous guéris. Mais chose étonnante, un seul revient dire merci ; un seul sur dix.

Luc 17 :16-18 (Louis Segond révisé) Il tomba face contre terre aux pieds de Jésus et Lui rendit grâce, c’était un samaritain. Jésus prit la parole et dit : les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Mais les neuf autres, où sont-ils ? Ne s’est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu ?

Nous nous comportons souvent comme les neufs autres, nous partons sans jamais revenir dire merci et donner gloire à Dieu. Nous oublions trop souvent et très tôt tout le bien que Dieu  fait pour nous. Nous venons réclamer et oui, toutes les fois que nous nous présentons devant Lui, nous ne faisons que demander, nous plaindre et vouloir encore plus.

L’action de grâce réjouit le cœur du Seigneur car Il (le seigneur) voit là, non plus un bébé spirituel mais quelqu’un qui prend conscience de toutes les bonnes choses qu’Il accomplit pour lui. A travers l’action de grâce, nous exprimons la reconnaissance de notre cœur au Seigneur et nous Lui confirmons encore notre engagement (Psaume 65 :2). L’action de grâce dans la marche quotidienne reflète l’état d’un cœur qui est conscient qu’il vit uniquement par la miséricorde du Seigneur.

1 Thessaloniciens 5 :17-18 (Louis Segond révisé) Priez sans cesse. En toute circonstance, rendez grâces ; car telle est à votre égard la volonté de Dieu en Christ-Jésus

Nous voyons ici l’exhortation de l’apôtre Paul. Ce que le Seigneur veut de nous, c’est que nous Lui rendions continuellement grâce. Peu importe les circonstances ; Il prend plaisir à nos actions de grâces et nos prières doivent prendre cette tournure : nous devons nous pauser pour rendre grâce à Dieu. Prendre du temps à part pour bien le faire.

Que notre journée ait été calme ou rude, que nous ayons eu l’exaucement de nos prières ou non, nous devrions rendre grâce car si nous portons nos regards autour de nous et en y pensant bien, nous nous rendrons compte que les bienfaits du Seigneur ne tarissent jamais et que Sa fidélité ne manque pas au jour de la détresse.

Philippiens 4 :6b (Louis Segond révisé) En toutes choses, par la prière et la supplication, avec des actions de grâces, faites connaitre à Dieu vos demandes.

Pour faire connaitre nos besoins à Dieu, il faut  que cela se fasse avec actions de grâces. Ce serait comme si nous venions réclamer des biens auprès du Seigneur alors que par amour, Il décide de tout nous donner.  Nous devons Lui témoigner de la gratitude pour toutes les merveilles qu’Il a faites dans nos vies et qu’Il continue de faire pour nous, malgré notre état de pécheurs.

Psaumes 50 : 23 (Louis Segond révisé) Celui qui, en sacrifice offre la reconnaissance me glorifie. Et à celui qui veille sur sa voie je ferai contempler le salut de Dieu.

Nos actions de grâces plaisent à Dieu, lorsqu’elles proviennent du plus profond de nous, lorsqu’elles expriment réellement ce que nous ressentons face à Ses merveilles. Si nous sommes oublieux à cause de nos obligations dans ce monde où tout va vite, nous pourrons les noter quelque part. Notons tous les bienfaits de notre Dieu et prenons-les de temps à autre pour nous en rappeler et Le remercier comme cela se doit. Que Sa louange ne disparaisse jamais sur nos lèvres, car Sa bonté vaut mieux que la vie.

Que Son Esprit-Saint nous assiste !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close