Search

Nous avons été créés pour aimer et être aimés !

Dans un monde où « le chacun pour soi et le Dieu pour tous » est perpétuellement prôné à l’exemple du capitalisme, parler d’ « un pour tous et tous pour un » s’avère être un véritable challenge. Le fait est que nous allons le faire aujourd’hui, nous allons nous entretenir à propos d’une valeur parmi les plus primordiales du disciple de christ. Nous allons ici parler de l’amour.

L’homme a été créé pour aimer et être aimé

Jean 15 : 17 (LSG) « Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres. »

Comme les oiseaux créés pour peupler les cieux et voler, comme les poissons conçus pour se mouvoir dans les mers et nager, l’homme a été créé pour aimer et être aimé. C’est de cette manière que nous pouvons observer dans nos sociétés des cellules naturellement établies pour le développement et la croissance de tout un chacun ; je veux parler ici de la famille. Car Dieu savait de quoi l’homme aurait fondamentalement besoin pour convenablement évoluer: être entouré d’amour, en recevoir pour davantage en transmettre.

Toutefois, le péché ayant pénétré dans la vie de l’homme et pollué son ADN, au lieu de recevoir et de diffuser l’amour autour de nous, nous avons été plutôt victimes de maltraitances, nous avons vécu des  choses qui ont fini par endurcir notre caractère. Ce qui nous a conduits à donner à la place de l’amour, un condensé de ressentiments enfouis au-dedans de nous, à nos semblables. Les hommes sont malades, ils sont en manque d’amour véritable et c’est ce que Jésus est venu nous démontrer au travers de Son passage sur terre, la puissance de l’amour sous toutes ses formes.

Un amour qui dépasse notre compréhension humaine

Jésus pouvait dire en ces termes dans Matthieu 5 : 39 (LSG) « Mais moi, Je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. »

Je suis sûr que plusieurs d’entre nous se sont interrogés sur la véritable compréhension ou application de ce verset. En en toute honnêteté, je dois avouer que moi aussi je me suis posé la même question pour finir par me rendre compte que jusqu’à présent je ne percevais pas les choses de la bonne manière.

En fait, très souvent nous percevons les mots, les situations à travers le filtre de nos émotions, c’est-à-dire que nous avons tendance à tout voir par le trou étroit de nos sentiments. Et si nous ne réagissons pas en fonction de ces derniers, nous le faisons à partir de nos expériences et du goût que nous ont laissé ces dernières, quand en fait nous devrions perpétuellement observer les événements autour de nous par le biais de l’Esprit dixit le pasteur Ivan CARLUER

Ainsi, lorsque nous lirons ce même Matthieu 5 : 39 qui provoquait en nous de l’incompréhension, de la frustration, nous y décélérons plutôt en quoi il est un témoignage si profond de ce que peut être l’amour: un amour qui donne et se donne, un amour de la communion, un amour solidaire, qui soutient sans abnégation, qui porte et réconforte.

Un amour à transmettre à tous en toutes circonstances

Romains 12 : 15 (LSG) « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent »

Autant le cercle familial a été institué par Dieu pour permettre à l’homme d’évoluer dans un bon cadre, autant Jésus a créé l’église et insisté sur les valeurs de la communion fraternelle pour favoriser la bonne santé spirituelle, émotionnelle et physique de ceux qui l’acceptent comme Seigneur et Sauveur.

Aimer les autres, se sacrifier pour eux, ne veut pas nécessairement dire mourir pour eux mais plutôt leur accorder du temps quand ils ont besoin d’être écoutés, être à leurs côtés lorsqu’ils se sentent tristes et désemparés, les soutenir de quelque manière que ce soit lorsqu’ils sont dans des mauvaises passes, ne pas les abandonner après qu’ils aient commis un faux pas.

Cet amour ne se limite pas seulement à nos frères et sœurs en Christ et à notre famille de sang; il est aussi destiné à notre prochain, à ces personnes dans la rue que l’on ne connait pas, mais qui ont tellement besoin de cela même s’ils ne le disent pas. Un sourire, une salutation, un compliment, un simple regard bienveillant, toutes ces choses si anodines pour nous mais qui font la différence pour beaucoup sans même que nous ne nous en rendions compte.

Je finirais par ceci : 1 Corinthiens 13 : 7-8 (PDV) «  L’amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. L’amour ne disparaît jamais… »

Oh que je t’aime où que tu sois, et quoique tu fasses à cet instant même, mon frère et ma sœur de bout du monde !

2 comments

Write a response

Répondre à POURTOUT prycilla Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close