Search

Pleurer est un bon remède

Que ce soit de joie ou de peine, les pleurs nous accompagnent tout au long de notre vie. Souvent ou rarement, ils ont, en toutes circonstances, cette capacité de mettre notre cœur et notre âme à nu. Faiblesse ou force ? Nous verrons que nos pleurs restent l’un des remèdes les plus purs à nos douleurs les plus profondes.

Psaumes 6:8-9 (LSG) « Éloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal ! Car l’Éternel entend la voix de mes larmes ; L’Éternel exauce mes supplications, L’Éternel accueille ma prière. »

Matthieu 5 : 4 (Martin Bible) « Bienheureux sont ceux qui pleurent ; car ils seront consolés. »

Dans la joie comme dans les peines

Dans des moments de joie, les pleurs sont l’expression de toute la gratitude et l’amour que notre cœur ressent à ce moment bien précis. Ce n’est plus notre corps qui parle mais notre cœur qui prend possession de notre être pour mettre à nu nos sentiments. Les pleurs de joie sont l’expression d’une grande reconnaissance envers la vie et surtout envers ce que Dieu nous offre.

Par contre, dans les moments douloureux, les pleurs sont un cri au secours, un appel à l’aide ; la plus sincère expression de lâcher prise. Pleurer te met à nu, t’humilie et te met face à ta nature profonde d’homme. Nos pleurs sont puissants, ils peuvent raconter énormément de choses nous concernant, notre histoire, nos secrets …

Ils sont plus qu’une simple expression de notre peine. À travers ce moment intime, tu découvres la voix puissante et portante que peuvent avoir tes pleurs au cœur et à l’oreille de Dieu. Elles ont le don de t’offrir une communication et une relation particulière et sans précédent avec ton Créateur.

Dieu agit en toi à travers tes pleurs

Son fils Jésus à souffert autant que toi, si ce n’est plus, et Il a également pleuré (Hébreux 5 :7). Donc Il ne peut pas être insensible à ce qui tourmente ton cœur et ton âme. Cependant Il sait la force et la richesse que renferment tes pleurs.

On nous apprend souvent à être fort et à ne pas pleurer, pensant que contrôler nos larmes règlerait le problème. Une fois de plus, on ne lâche pas prise sur des choses simples par rapport à des soi-disant principes. Ce qui intéresse Dieu, ce n’est pas ce que tu montres, c’est l’état de ton cœur à ce moment bien précis.

Oui, ils sont un remède ! En te mettant à nu, en déchargeant ton cœur, en lâchant prise aux événements, aux douleurs, aux peines, tu ouvres et disposes ton cœur à Dieu. Tu laisses le Seigneur agir au plus profond de toi. Tu lui permets de te guérir à travers la prière et la foi. Une communication unique et particulière se crée durant ces instants permettant à Dieu de te réconforter, de te soulager et de t’apporter les réponses nécessaires. Plus souvent que rarement, tu te rendras compte qu’il est nécessaire d’appuyer là ou ça fait mal afin de se diriger au cœur du problème, de le régler et d’en guérir.

Au-delà de la souffrance, pleurer te tourne vers le Seigneur!

Pleurer est un bon remède si tu acceptes de voir au-delà de la peine du moment présent. Accepte que ces pleurs, souvent vus comme une faiblesse, soient en réalité ton plus pur moment de communion avec Dieu. Quand tu es en situation de peine, de pleurs, de douleurs, ton cœur et ton âme crient à l’aide, à tel point qu’ils prennent le contrôle; tu ne maîtrises plus rien et tu t’humilies devant Lui que tu le veuilles ou non.

Voilà ce qu’Il aime, quand Il te voit à nu. Quand Il te voit sans faux semblant. Quand tu relâches tout et que tes yeux et ton cœur sont rivés vers Lui. Quand tu comprends que la solution est avec Lui et en Lui. Voilà tout ce que tes larmes disent, quand tu acceptes de voir au-delà de la souffrance. Voilà pourquoi tes pleurs sont un bon remède.

3 comments

  1. Ma soufrance es grande, comment faire pour vaincre la douleur qui m’accable depuis le 5 février 2017, date à laquelle j’ai decouvert l’adultère de mon conjoint, après 23 ans de vie communes et 2 enfants, je me suis tourner vers le Seigneur. Aidez moi à surmonter cette épreuve priez avec moi et pour mon foyer. Amen

  2. Merci beaucoup pour ces quelques phrases, ça c’est moi, oui je me mets à nue devant Dieu, je pleures et je lui raconte tout, à ce moment Il entre dans mon cœur.
    Je Lui dévoile toutes mes souffrances et je sais qu’Il m’écoute, Il me console…

  3. les pleurs mettent à nu notre être intérieur notre âme devant celui à qui il est adressé : Dieu , morceau choisi et puissant passage que de te lire Marlyne. et l tu m’as cramé.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close