Search

Trois clés pour changer et grandir spirituellement

1 Corinthiens 13 : 11 (Louis Segond) « Lorsque que j’étais enfant je parlais comme un enfant ; je raisonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j’ai fait disparaitre ce qui était de l’enfant »

Dieu ne nous donnera jamais ce que nous ne pouvons pas soutenir spirituellement parlant. Il ne permettra jamais des épreuves sans enseignements à en tirer et sans voie de sortie afin que nous puissions les surmonter. Tout concourt au bien de celui qui aime Dieu, n’a pas été déclaré en vain.

Pour recevoir de la nourriture solide, il faut grandir spirituellement et pour exercer de plus grandes responsabilités dans le Royaume, il faut quitter l’étape de bébé dans la foi. Le royaume des cieux appartient aux violents, à ceux qui ont la hargne de recevoir leur héritage en Christ. Un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités, comme la vision céleste exige de nous d’être des sacrifices entièrement consumés pour la seule gloire de Son nom. Le salut des âmes y compris de la nôtre implique de la maturité, un suivi spirituel permanent. Je nous propose en trois point, des clés qui conduisent au changement et à la croissance spirituelle.

Une prise de conscience divine

Psaumes 139 : 23 (Louis Segond) «  Sonde-moi, o Dieu,  et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées »

On ne peut changer que si et seulement si l’on se rend compte de nos erreurs et jamais sans ce préalable. Mais parfois, nous avons beaucoup trop de fierté mal placée, générée par une prétention au royaume sans pourtant réellement être des disciples. Sauf que la vie chrétienne exige un don de soi, un investissement personnel, une vie de prière, l’intimité avec l’Esprit de Dieu.

Une vie de disciple est une vie d’apprentissage et une école d’obéissance. Si tu n’obéis pas à ton maitre et ne marche pas comme Lui, tu ne peux prétendre être de Lui. Ainsi, cessons donc d’être de pâles copies de chrétiens de l’église primitive et acceptons d’être dévoués maintenant pour notre futur, à tous dans le royaume de Dieu. Ceci commence par nous-mêmes. Prions pour cette prise de conscience qui nous mènera à une sainte colère qui nous est nécessaire.

Manifester une sainte colère divine :

Il y a plusieurs sortes de colères. Il y a la colère comme péché et manifestation d’une blessure profonde l’âme; mais il y également la sainte colère divine par laquelle nous rétablissons l’ordre des choses dans nos vies spirituelles, en nous qui sommes le temple de Dieu. La Parole de Dieu déclare que nous sommes le temple du Saint-Esprit (1 Corinthiens 6 :19).

En Jean 2 : 13-17, nous voyons la réaction de Jésus lorsqu’arrivé dans la demeure de Son Père, Il la vit remplie de marchands. Il se mit en colère et renversa ceux qui déshonoraient la maison de Son Père. Ce fut une sainte colère, car elle dénota de la volonté de garder ce lieu saint et pur. Il est temps de te révolter et de réclamer ta vie de prière. Il est temps d’affronter le feu pour recevoir la gloire de Dieu dans ta vie. C’est le moment d’abattre cet obstacle-là qui t’empêche de marcher dans la liberté et de manifester Son royaume.

Tu dois t’attendre au Seigneur pour marcher dans la fidélité

2 Timothée 2 : 13 (Louis Segond) «Si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même »

Tu as essayé tant de fois, n’est-ce pas, de manifester la fidélité que tu as tellement demandée à l’Eternel, mais tu retombes à chaque fois. C’est tout simplement parce que malgré le fait de l’avoir demandé à l’Eternel, tu ne t’es pas attendu à Lui.

Aussi vrai que l’Eternel est notre Dieu, aussi vrai que le Saint-Esprit nous a convaincu et a créé en nous cette vérité du sacrifice de Jésus à la croix, aussi vrai que c’est Celui-là même qui produira en nous la capacité de manifester la fidélité divine, ce pouvoir faire que nous attendons, ne faisons plus l’erreur de croire que nous nous changerons nous-même. Car ce n’est ni par la force, ni par l’intelligence mais c’est par le Saint-Esprit (Zacharie 4 :6, LSG) que nous devenons plus comme Christ. Et qui pourrait nous transmettre une fidélité inébranlable que Celui-là même qui n’a cessé d’en faire preuve !   

En définitive il n’y a pas de fumée sans feu. Alors, si tu veux que ta vie dégage ce parfum de bonne odeur qui est agréable au Seigneur, prend conscience de ton état actuel, laisse une sainte colère se lever en toi et le Seigneur t’aidera à marcher dans la fidélité avec Lui.

Je crois par la grâce de Dieu que tu y arriveras. Sois puissamment béni bien aimé de Dieu.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close