Search

03 conséquences de l’impudicité dans la vie du chrétien

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’impudicité selon la Bible est un péché lié au sexe et est défini comme une pratique sexuelle non approuvée par Dieu ou tout rapport intime entre deux personnes non mariées. L’impudicité est à l’origine de plusieurs problèmes dont les maladies sexuellement transmissibles, les grossesses non désirées, les avortements, les maladies congénitales, etc. Toute personne qui s’y adonne ne pèche pas seulement contre Dieu mais aussi contre son propre corps, comme nous le dit 1 corinthiens 6:18 (LSG) : « Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps ».

Que comprendre par pécher contre son propre corps ? Ceci signifie tout simplement que celui qui se livre à l’impudicité engage son corps dans un processus de destruction, car ce péché engage l’être humain dans son entièreté, entraînant ainsi des conséquences dans le corps, l’âme et l’esprit. Nous comprenons alors que l’impudicité souille l’Homme intégralement, comme aucun autre péché mentionné dans toute la Bible ne saurait le faire. C’est ainsi que la Bible prévient du risque qu’encourt le chrétien qui détruit volontairement son corps. Elle déclare dans 1 Corinthiens 3:16-17 (LSG) : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira ; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes ».

Qu’un rapport intime soit fait en se protégeant ou pas, pendant les fiançailles, ou encore à l’abri de tout regard humain, cela reste une abomination aux yeux de Dieu. Le but de cet article n’est pas de dire que l’impudicité est le péché le plus grave qu’un être humain puisse commettre, car bien évidement, il n’existe pas de « petit péché » et « grand péché » aux yeux de Dieu. Mais d’avertir le peuple de Dieu sur les conséquences néfastes de l’impudicité, qui aujourd’hui, gagne peu à peu du terrain dans nos assemblées, salissant ainsi l’image de l’Église et entraînant de nombreux chrétiens dans une spirale infernale.

La Parole de Dieu donne un moyen de prévention différent des autres péchés, puisqu’elle ne nous demande pas de « résister » face à l’impudicité, mais de « prendre la fuite » comme si l’on courait un grand danger. En effet, le verbe fuir selon le dictionnaire signifie s’éloigner à toute vitesse, par peur. Il y a donc de quoi craindre quand on tombe dans l’impudicité, car elle entraîne des graves conséquences.

L’impudicité attire sur nous la colère de Dieu

Colossiens 3:5-6 (LSG) « Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion »

Il existe deux types de colère divine dans la Bible : la colère future qui nous est décrite de manière claire dans le livre d’Apocalypse et la colère présente ou imminente. Ce verset du livre de Colossiens ne dit pas que la colère de Dieu « viendra » mais qu’elle vient sur toutes les personnes qui s’opposent à Lui.

Car tous ceux qui se livrent à l’impudicité s’opposent à la volonté de Dieu telle qu’elle nous est révélée dans 1 Thessaloniciens 4:3-4 (LSG) : « Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité ; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté. »

Dieu veut que nous puissions nous abstenir de tout acte sexuel en dehors du mariage. Et si nous ne le faisons pas, nous ne rejetons pas seulement la prédication ou les conseils de notre pasteur, ni les mises en garde de nos parents ou encore ceux de nos frères et sœurs dans la foi, mais nous rejetons Dieu Lui-même comme le dit 1 Thessaloniciens 4:8 (LSG) : « Celui donc qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné Son Saint-Esprit. »

La question que tu te poses sans doute en ce moment est comment cette colère se manifeste concrètement. La réponse nous est donnée dans Romains 1:18, 24 (BFC) : « Du haut du ciel, Dieu manifeste Sa colère contre tout péché et mal commis par les humains qui, par leurs mauvaises actions, étouffent la vérité […] c’est pourquoi Dieu les a abandonnés à des actions impures, selon les désirs de leur cœur, de sorte qu’ils se conduisent d’une façon honteuse les uns avec les autres »

Dieu manifeste donc Sa colère envers ceux qui se livrent à la fornication en les abandonnant à leurs péchés et aux griffes de Satan, s’ils ne se repentent. C’est pourquoi celui que se livre à l’impudicité volontairement et de façon délibérée, commencera à ne plus le considérer comme une offense envers Dieu. Son intelligence spirituelle sera obscurcie et toute conscience du péché lui sera comme ôtée. Le croyant qui s’adonne de manière systématique et calculée à l’acte sexuel hors du mariage en deviendra un esclave, il s’éloignera du chemin étroit qui mène à la Vie éternelle et empruntera le chemin large qui mène à la perdition, où il y aura des pleurs et des grincements des dents.

1 Corinthiens 6:9 (LSG) « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères »

Ce verset biblique commence par préciser une vérité indéniable, les « injustes n’hériteront point le royaume de Dieu». Bibliquement parlant, les injustes sont tous ceux qui n’ont pas donné leurs vies au Seigneur Jésus-Christ et qui n’ont pas été justifiés par Son sang. Ces personnes ne verront pas Dieu et n’entreront pas au ciel, cela est un fait. Cependant, la deuxième partie du verset commence par une étrange interpellation « Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères ». Cette interpellation ne s’adresse pas cette fois-ci aux inconvertis mais à tous ceux qui font profession de foi mais qui se livrent en cachette à ces différents péchés. Ne te trompe pas mon frère /ma sœur, l’impudicité te conduira à coup sûr en enfer si tu y persistes volontairement, car on ne se moque pas de Dieu comme nous le dit Galates 6: 7- 8 (BFC) : « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. L’Homme récoltera ce qu’il aura semé. S’il sème ce qui plaît à sa propre nature (chair), la récolte qu’il en aura sera la mort (éternelle) ; mais s’il sème ce qui plaît à l’Esprit Saint, la récolte qu’il en aura sera la vie éternelle ».

Néanmoins, Dieu demeure toujours prêt à délivrer de la colère présente et future ceux qui se repentent et saisissent la grâce qu’Il désire leur accorder.

L’impudicité ouvre la porte aux démons

1 Corinthiens 6:15-16 (LSG) « …Ne savez-vous pas que celui qui s’attache à la prostituée est un seul corps avec elle ? Car, est-il dit, les deux deviendront une seule chair. Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec Lui un seul esprit »

La Bible nous enseigne que quand deux personnes couchent ensemble, ceux-ci n’unissent pas que leurs corps et leurs âmes mais également leurs esprits. Ils deviennent ainsi mari et femme spirituellement. Quand la Bible parle de prostituée, ce n’est pas forcement la conception actuelle du mot « prostitution » qui signifie livrer son corps aux plaisirs sexuels d’autrui pour de l’argent, mais le fait qu’une personne puisse avoir plusieurs partenaires sexuels, comme cela était le cas pour la femme samaritaine à qui Jésus dit dans Jean 4:18 (LSG) : « … tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. En cela tu as dit vrai »

En s’unissant donc à une personne ayant contractée des relations sexuelles avec plusieurs autres personnes, des esprits impurs seront transférés d’un corps vers un autre. C’est ainsi qu’une malédiction que portait un monsieur X peut être imputée à madame Y par le biais d’un rapport sexuel. Tu ne dois pas non plus ignorer que dans les confréries et sectes occultes, des pactes avec des démons sont signés à l’aide du sang, car le sang est le symbole de la vie. Le sperme ainsi que les secrétions vaginales contiennent également du sang qui peuvent unir un individu avec des démons, quand celui-ci leur ouvre la porte par l’acte sexuel.

Jusqu’à ce jour, les théologiens ne s’accordent pas sur le fait qu’un chrétien puisse être possédé ou non par un démon. Selon certains théologiens cela est impossible, mais ils reconnaissent néanmoins qu’un croyant puisse être oppressé par un démon. Pour ma part, j’aimerai t’inviter à lire 1 Corinthiens 10:20-21 (BFC) : « Non, mais j’affirme que ce que les païens sacrifient est offert aux démons et non à Dieu. Or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec des démons. Vous ne pouvez pas boire à la fois à la coupe du Seigneur et à la coupe des démons ; vous ne pouvez pas manger à la fois à la table du Seigneur et à la table des démons.»

Ce verset biblique nous dit que les païens en sacrifiant des viandes à des idoles entrent par le fait même, en communion avec des démons. Mais ce verset également n’exclut pas la possibilité qu’un chrétien soit en communion avec un démon en se livrant aux mêmes pratiques que ceux qui ne connaissent pas Dieu.

1 Corinthiens 6:19 (LSG) « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? »

Si en s’attachant au Seigneur nous devenons avec Lui un seul esprit et que notre corps devient « la propriété privée » du Saint-Esprit, il en est de même si l’on s’attache à un démon. Donc ton corps peut devenir la propriété d’une entité spirituelle démoniaque à cause de l’impudicité.

L’impudicité nous fait perdre nos grâces

Jean 10:10 (LSG) « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi, Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. »

Hormis le fait qu’il soit le père du mensonge, l’accusateur, l’adversaire ou encore ennemi de nos âmes, le diable est aussi un voleur.

Le verset biblique mentionné ci-dessus nous dit aussi que le diable est capable de dérober, c’est-à-dire d’enlever ou de prendre furtivement ce qui est à autrui. Cependant, tu ne dois pas oublier un détail important. Le diable n’est pas un être fait de chair et de sang mais c’est un esprit non perceptible à l’œil nu et indétectable par nos cinq sens. Donc il ne vole pas des choses que nous pouvons toucher, sentir ou voir. Satan ne volera pas ta voiture, tes vêtements, ton argent mais il prendra des choses bien plus importantes que celles que je viens de citer. Satan volera des choses spirituelles que Dieu a enfoui en toi, que j’aimerais nommer ici par « grâces ». Ces « grâces » ont été données par Dieu à tous les hommes afin de leur permettre d’exceller dans certains domaines de leur vie et dominer sur certaines situations ou défis auxquels ils feront face. Les choses matérielles que nous pouvons avoir ne sont que la manifestation de grâces reçues dans le spirituel. Ces grâces sont par exemple l’intelligence, la sagesse, la vigueur, la prospérité, l’excellence, etc.

Pour mieux comprendre ce qui a été dit plus haut, lisons Genèse 39:2-5 (LSG) : « l’Éternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna ; il habitait dans la maison de son maître, l’Égyptien. Son maître vit que l’Éternel était avec lui, et que l’Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l’employa à son service, l’établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu’il possédait. Dès que Potiphar l’eut établi sur sa maison et sur tout ce qu’il possédait, l’Éternel bénit la maison de l’Égyptien, à cause de Joseph ; et la bénédiction de l’Éternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs. »

La Bible mentionne dans ce récit que Dieu était avec Joseph, qu’Il faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait et de ce fait, toute la maison de son maître fut bénie à cause de Joseph. Ce qui est étonnant avec ce récit biblique est que même son maître égyptien, adorateur d’idoles reconnut que Joseph avait quelque chose de spécial, et vit que l’Éternel était avec lui. Cependant, un peu plus loin au verset 7 du même chapitre, la Bible nous dit : « Après ces choses, il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph, et dit : Couche avec moi ! »

Comment la femme d’un notable égyptien pouvait-elle porter ses yeux sur un esclave hébreux ? Tout simplement à cause de la faveur divine qui était sur Joseph. En passant par la femme de Potiphar, Satan cherchait un moyen de subtiliser les grâces que Joseph portait en lui. La destinée glorieuse de Joseph était liée à la sagesse divine et à l’onction royale que Dieu avait déposé en lui. Cette onction s’est même manifestée en prison, puisqu’il trouva faveur aux yeux du chef de la prison qui plaça sous sa surveillance tous les prisonniers enfermés avec lui. À chaque fois que Joseph se retrouvait dans un endroit, une grâce particulière le hissait au-dessus de tous ceux qui étaient autour de lui, c’est cette même grâce qui fit de lui un gouverneur en Égypte.

Heureusement pour lui, il refusa de coucher avec cette femme quoiqu’elle lui parlât tous les jours et prit même la fuite afin de ne pas pécher contre Dieu. Coucher avec la femme de Potiphar lui aurait certainement épargné la prison, mais il serait passé à côté de sa destinée glorieuse. La Bible nous rapporte un autre récit biblique qui nous interpelle davantage sur la nécessité de garder jalousement ce que nous avons reçu comme grâce de la part du Seigneur. Ce récit est celui d’Ésaü, frère de Jacob, fils d’Isaac et Rebecca.

Genèse 27:35-36 (LSG) « Isaac dit : Ton frère est venu avec ruse, et il a enlevé ta bénédiction. Ésaü dit : Est-ce parce qu’on l’a appelé du nom de Jacob qu’il m’a supplanté deux fois ? Il a enlevé mon droit d’aînesse, ma bénédiction. Et il dit : N’as-tu point réservé de bénédiction pour moi ? »

Le nom Jacob signifie « celui qui dupe » ou celui qui use de tromperie ; ce même qualificatif est attribué à Satan dans Jean 10:10. De même que Satan use souvent de ruse pour causer du tort aux hommes, Jacob fit de même. Par la ruse, Jacob enleva le droit d’aînesse ainsi que la bénédiction qui devait revenir de droit à Ésaü. En effet, ce qui donnait à Ésaü le droit de recevoir la bénédiction des mains de son père, était le fait qu’il soit le premier-né de cette famille mais, en vendant ce droit légalement à son jeune frère, il perdit ce droit et même le ciel en pris acte. C’est pourquoi la Bible dit dans Hébreux 12:16-17 (LSG) : « (veillez) à ce qu’il n’y ait ni impudique, ni profane comme Ésaü, qui pour un mets vendit son droit d’aînesse. Vous savez que, plus tard, voulant obtenir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu’il la sollicitât avec larmes ; car son repentir ne put avoir aucun effet. »

Isaac était un homme riche en biens et son fils Ésaü pouvait facilement être propriétaire de la richesse de son père, mais il savait qu’il venait de perdre quelque chose de bien plus grand que l’héritage familial. C’est la raison pour laquelle il pleura amèrement. L’auteur du livre d’Hébreux fait un lien entre cet épisode de la vie d’Ésaü et les conséquences de l’impudicité, afin de nous avertir de ne pas nous laisser entraîner par le désir d’assouvir nos pulsions, au risque de perdre nos grâces.

Cependant, tu ne dois pas oublier que notre Dieu est un Père miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité (Psaumes 86:15). Même si tu es pris au piège de l’immoralité, il n’y a qu’une seule prière qu’Il souhaite entendre : la prière de la confession et de la repentance. Il dit Lui-même dans Esaïe 1:18 (LSG) : « … Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige ; s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. » Par ailleurs, nous devons tous savoir que « si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité » (1 Jean 1:9 LSG).

L’acte sexuel est une bénédiction quand il est accompli dans le cadre du mariage mais il devient une malédiction en dehors de ce cadre. 

Que Dieu te bénisse abondamment !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

15 comments

  1. Merci infiniment frère pour cet article qui me fortifie encore davantage, j’en retiens tout simplement qu’avec l’impudicité il faut  »Fuir, Fuir, et Fuir » et je bénis Dieu parce que mon père spirituel, ou en encore mon père dans la foi quand il nous enseigne et arrive sur le sujet de L’impudicité il nous martel fort dessus avec toutes ses forces, il nous dit la solution est de  »Fuir » tout simplement. Les yeux de mon coeur se sont ouvert au travers cet article jai compris que le Diable vole les choses spirituelles (Notre grâce) et il passe par les moyens spirituels pour nous les volés.
    Certe il n y a pas de plus grand péché ou petit péché mais je sais que l’impudicité souille mon corps qui est le temple de Dieu et Dieu a un regard particulier sur son temple alors j’ai la responsabilité d’y veiller et surveiller.
    Restez abondamment béni.

    1. Merci beaucoup Nadège pour ce partage. Je ne peux que t’encourager dans cette voie et surtout bénir le Seigneur pour la vie de ton père spirituel qui martelle sur la nécessité de «fuir l’impudicité ».
      Soit fortifié par la grâce de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

  2. Merci beaucoup, nous chrétiens savons ces choses, mais sommes souvent incapables d’obéir tout simplement. Puisse le Seigneur par la compréhension de son oeuvre libératrice nous délivrer de toutes oeuvres mauvaises, notamment l’impudicité, penchant qui nous éloigne de Dieu et ravit nos grâces. Sujet très important que le Seigneur bénisse l’auteur. Merci

  3. Merci pour le message. Mais moi je comprends autrement le verset qui parle de corps. En effet, pour moi ce n’est pas le corps physique qui est d’une moindre importance devant Dieu, car il devrait retourner à la terre mais le corps spirituel auquel nous appartenons en tant qu’enfant de Dieu: l’église. En se donnant à ce péché, nous souillons ce corps pour lequel Christ est mort. Et n’oublions pas une chose : nous sommes un membre minime du corps mais tous les membres sont interdépendants. Ce qui arrive à l’un touche l’autre. Notre désobéissance touche à ce corps. Dieu nous en préserve. Amen

    1. Merci beaucoup pour votre apport en ce qui concerne l’article. Votre compréhension de 1 Corinthiens 3. 16-17 est aussi vrai. Cependant, dans ce contexte précis L’apôtre Paul ne fait pas qu’allusion au corps du Christ mais également au chrétien (pris individuellement) déjà le passage biblique dit :«… le temple de Dieu est Saint , et c’est ce que vous êtes» . Parlant du « temple » l’apôtre fait référence au corps du chrétien comme il le précise lui même dans 1 Corinthiens 6. 19 :  » Ne savez – vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous mêmes? ».
      Que Dieu vous bénisse !

  4. Cet article est un met succulent vu l’ampleur du mal et de la perversion dans le monde et même au milieu des chrétiens.
    Que le Seigneur vous bénisse !!!

  5. Merci beaucoup pour cet article qui est une vraie bénédiction pour nous pendant ce temps difficile où l’Eglise par plusieurs actes immoraux commence à perdre sa place, sa réputation et son importance dans le chiquet du monde…
    Que le Seigneur vous bénisse abondamment.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close