Search

03 excuses qu’on se donne pour ne pas aimer les frères et sœurs

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Romains 13 :8 (BFC) « N’ayez de dette envers personne, sinon l’amour que vous vous devez les uns aux autres. Celui qui aime les autres a obéi complètement à la loi. »

Comme nous venons de le lire au travers de ce verset, nous devons nous aimer les uns les autres. C’est un impératif et c’est non négociable. Aimer les frères et sœurs, en d’autres termes notre prochain, est une dette dont nous devons nous acquitter.

Malheureusement, il arrive qu’il y ait des failles dans cet amour que nous nous devons de manifester. Nous donnons même des excuses pour justifier le fait de ne pas ou de ne plus aimer une personne.

Au cours de cet article, nous allons voir ensemble, 3 exemples d’excuses qu’on se donne pour ne pas aimer les frères et sœurs :

1. Ils vivent trop dans le péché !

1 Jean 4 : 7-8 (BFC) « Mes chers amis, aimons-nous les uns les autres, car l’amour vient de Dieu. Quiconque aime est un enfant de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas ne connaît pas Dieu, car Dieu est amour. »

L’amour est l’essence même de Dieu et comme nous venons de lire, nous ne pouvons pas prétendre aimer Dieu et ne pas aimer notre prochain et cela, même s’il vit dans le péché. C’est par amour que Dieu a envoyé le Seigneur Jésus (Jean 3 :16). Et notre Père Céleste a envoyé Jésus pour sauver le monde et non pour le juger. A notre tour, nous devons aussi aimer les autres sans les juger. Aimer, ce n’est pas cautionner le péché, mais voir au-delà. Ne pas regarder à ce que la personne est ou fait à l’instant T, mais intercéder afin que la lumière paraisse dans sa vie.

Le ministère de notre Seigneur Jésus tournait principalement autour de cela. Et lorsqu’on Lui reprochait de ne fréquenter que les gens de mauvaise vie, Il rétorquait qu’Il était venu pour les malades et non pour les bien portants. Apprenons à ne pas juger, à ne pas condamner nos frères et nos sœurs autour de nous, mais témoignons-leur plutôt de l’amour et de la compassion, afin qu’ils voient Christ au travers de nous.

2. Ils m’ont trop fait souffrir !

Colossiens 3 :13 (BFC) « Supportez-vous les uns les autres ; et si l’un de vous a une raison de se plaindre d’un autre, pardonnez-vous réciproquement, tout comme le Seigneur vous a pardonné. »

Personne n’est parfait mais nous tendons tous vers la perfection. Nous nous efforçons tous à diminuer afin que Christ puisse croître en nous. C’est un exercice permanent et nous devons y travailler quotidiennement. Et du fait que nul n’est parfait, nous devons garder à l’esprit qu’il peut arriver que nous soyons blessés ou que nous blessions nous-mêmes les autres.

Il arrive que certaines personnes décident de prendre leurs distances parce qu’elles ont eu à souffrir de certaines attitudes, et cela même au sein de nos assemblées. Nos communautés ne sont pas un rassemblement de gens parfaits. Ce sont des personnes imparfaites avec leurs défauts et leurs qualités, tout comme toi, et qui aspirent à la perfection !

Il t’est certainement arrivé, intentionnellement ou non, de frustrer ou de blesser une personne. Nous devons donc apprendre à pardonner, ne retenir personne dans nos cœurs. Nous ne devons pas garder l’offense, mais plutôt veiller sur l’état de nos cœurs comme nous le recommande Proverbes 4 :23 ; car c’est de là que jaillissent les sources de la vie !

3. Ils sont trop ingrats !

Hébreux 13 : 1-2 (LSG) « Persévérez dans l’amour fraternel. N’oubliez pas l’hospitalité ; car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir. »

Comme nous venons de le lire, ce verset nous exhorte à persévérer dans l’amour fraternel. J’aimerais que l’on s’arrête quelques instants sur le mot « persévérer ». Si l’Apôtre nous encourage à persévérer, c’est-à-dire, continuer sans relâche, c’est qu’il savait qu’il pouvait arriver un moment de lassitude ou de découragement.

Pourquoi ? Parce que c’est un fait; tout le monde n’est pas et ne sera pas toujours reconnaissant. Oui c’est vrai que cela peut être frustrant, voire blessant, quand tu as eu à aider une personne, et que cette dernière n’est pas reconnaissante ; pire encore, elle se retourne contre toi.

Cependant, nous devons garder à l’esprit que, lorsque nous faisons du bien à une personne, c’est à Jésus que nous le faisons. C’est Lui notre rémunérateur, il ne faudrait pas laisser de mauvaises expériences nous empêcher d’être bons envers notre prochain.

Galates 6 : 9 (LSG) « Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. »

En tant qu’enfants du Dieu Très-haut, nous devons être à Son image et manifester de l’amour, aussi bien dans nos paroles que dans nos actes. Nous ne devons pas nous lasser d’aider, de soutenir, de secourir notre prochain. Ne laissons pas les circonstances de ces temps de la fin, nous refroidir, refroidir l’amour que nous avons en nous.

Ne nous trouvons pas des excuses pour ne pas aimer notre prochain. Comme nous avons eu à le voir au cours de cet article, nous ne devons pas juger, mais plutôt aimer, comme l’a fait notre Seigneur Jésus-Christ. Aimons-nous les uns les autres, soutenons-nous les uns les autres, car c’est à cela qu’on reconnaîtra que nous sommes enfants de Dieu !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close