Search

04 excuses qu’on se donne pour rester radin !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Proverbes 11:26 (LSG) « Celui qui retient le blé est maudit du peuple, mais la bénédiction est sur la tête de celui qui le vend. »

Nous connaissons tous cette personne qui évite à tout prix de dépenser et trouve tous les moyens possibles pour ne pas toucher à son porte-monnaie. Ou peut-être l’es-tu toi-même, sans vraiment t’en rendre compte ! Sache qu’être radin ne t’apporte rien de bon. Cela t’empêche au contraire de profiter du moment présent, d’accomplir tes devoirs, de réaliser tes projets et d’être heureux(se). Voyons ensemble quelques excuses que nous avons tendance à donner pour rester radin:

 1. « Il ne faut rien gaspiller !»

Voilà une belle excuse qui, à première vue, peut paraître sage. Mais lorsque c’est un radin qui s’en sert, ça ne l’est pas. Quand vient une fête, par exemple, le radin n’hésite pas à emporter avec lui les restes de la nourriture sous prétexte qu’il ne faut rien gaspiller. Il surveille sans cesse ses comptes en banque et semble très réticent à l’idée de dépenser, ne serait-ce qu’une petite somme d’argent, et ce quelle que soit la raison.

Luc 12 : 15 (LSG) « Puis Il leur dit : Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance. »

2. « Tu sais, j’ai un objectif à atteindre, alors je dois économiser ! »

C’est très bien d’être proactif, de se fixer des objectifs et de vouloir réaliser quelque chose. C’est aussi une bonne chose d’économiser et de mettre de l’argent de côté. Attention toutefois à ne pas tomber dans la radinerie. Quand ça devient une obsession, alors tu deviens esclave de Mammon. Tu veux accumuler le plus d’argent possible et quand vient le moment où tu devras utiliser tes économies, tu hésites et préfères encore les garder. Résultat, tu n’es pas généreux(se), tu n’investis pas et tu stagnes juste sur un seul point.

1 Timothée 6:10 (LSG) « Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. »

3. « C’est moi qui ai travaillé dur hein, pourquoi partager ? »

Dans une société où le fameux « Chacun pour soi » est prôné partout, les radins en profitent pour ne pas aider. En effet, cela risque de fausser leurs calculs ! Ainsi, ils se persuadent en se disant que, c’est eux qui ont travaillé dur, alors ils n’ont aucune raison de devoir partager.

En tant que chrétien, tu dois fuir ce genre de mentalité. N’oublie pas que si tu as trouvé un travail, si tu as obtenu un bon salaire, si tu es en bonne santé pour pouvoir aller au travail, c’est uniquement grâce à Dieu.

Comme il est dit dans Mathieu 25 : 40 (LSG) « … Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à Moi que vous les avez faites ». Etre généreux est donc la moindre des choses qu’on puisse faire, pour exprimer notre reconnaissance envers notre Seigneur.

4. « Il y a encore plein de choses que je dois régler !»

Le radin garde tout pour lui sous prétexte qu’il lui reste encore beaucoup de choses à gérer. Ainsi, à peine ses factures réglées, qu’il en prépare déjà les suivantes. Il ne s’accorde aucun répit et pense que c’est lui qui gère son budget et ses économies. Là aussi, détrompons-nous car moins on est généreux, plus nous attirons les dettes ! Ce n’est pas en étant radin que tu pourras espérer résoudre tes problèmes financiers.

Proverbes 11 : 25 (SG21) « L’âme généreuse sera comblée, celui qui arrose sera lui-même arrosé. »

Dieu nous enseigne à ne pas gaspiller notre argent pour des choses futiles comme il est écrit dans Proverbes 6 : 6-8 (LSG) « Va vers la fourmi, paresseux ; considère ses voies, et deviens sage. Elle n’a ni chef, ni inspecteur, ni maître ; elle prépare en été sa nourriture, elle amasse pendant la moisson de quoi manger. »

Toutefois, il est bon de faire la différence entre une personne économe et une personne radine. La première fait des économies pour les utiliser à bon escient, pour aider les malheureux, pour apporter la dîme, pour faire des offrandes et pour réaliser ses projets. La deuxième veut juste, tout accumuler pour le plaisir et ne veut rien partager. La première est quelqu’un d’épanoui, d’heureux et elle attire les bénédictions. La deuxième, par contre, est tout le temps stressée et anxieuse. Elle n’attire vers elle que les dettes et les difficultés financières.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close