Search

05 clés pour la planification de son année

Il y a quelques jours, tu as réservé un billet pour une nouvelle destination. Un être cher t’attend à cette nouvelle destination pour te faire vivre la vie dont tu as toujours rêvé. Tu es donc à l’aéroport présentement valise à la main, en train de passer les différents check-points jusqu’à prendre place dans l’avion. Jusqu’ici tout s’est passé excepté le fait que l’avion aurait dû décoller depuis maintenant 21 minutes.

Tu commences à lire dans l’attitude du personnel d’équipage comme des signes d’inquiétudes. Les hôtesses vérifient des listes, un steward sort du cockpit fiches à la main, l’air agacé. Les autres passagers ne semblent pas être embêtés par le retard et ce qui se passe. Certains bavardent entre eux, d’autres casques à l’oreille regardent des contenues sur des tablettes.

Le Steward continue, s’avance le long des rangées de chaises, jusqu’à ton niveau et t’appelle par ton nom, après avoir vérifié sa fiche.

— « Monsieur/madame, c’est vous que nous attendons pour décoller ».

– « Moi ? C’est quoi cette histoire », réponds tu.

– « Que faites-vous parmi les passagers ? C’est vous le pilote de cet avion ».

Toute cette histoire est une analogie pour nous permettre d’identifier nos valeurs, nos priorités, nos objectifs afin de bien planifier notre année.

Prendre sa vie en main

L’avion dans lequel tu es assis, c’est ta vie. La question que j’aimerais te poser maintenant est la suivante : quelle est la place que tu occupes dans ta vie ? As-tu pris les rênes de ta vie en main ou les as-tu confiées au hasard ? Ou encore as-tu confié à une tierce personne la responsabilité de ta vie ?

Es-tu assis en classe économique te contentant de faire ou d’avoir que le strict minimum avec un cœur plein de ressentiments, t’indiquant que tu peux obtenir plus de la vie ou es-tu assis dans le confort du compartiment classe affaire ? Ici on mène une vie de suffisance, ne prenant plus de risque, ne cherchant plus à sortir de la zone de confort pour aller au-delà, à une dimension plus élevée.

Décidons aujourd’hui d’assumer la pleine responsabilité de notre vie. Je suis responsable de ma situation financière actuelle, je suis responsable de ma situation matrimoniale, je suis responsable de mes résultats académiques, ma carrière, mon niveau spirituel. Voici un bon début pour progresser.

Ce n’est peut-être pas ma faute, mais je suis responsable. Lorsqu’une personne prend conscience et commence à assumer l’entière responsabilité de sa vie et donc de ce qui lui arrive, elle commence à ressentir un sentiment de puissance qui la connecte à son pouvoir créateur. À quoi sert ce pouvoir créateur ? À construire notre destination c’est-à-dire notre futur idéal.

Définir sa destination

Que veux-tu vraiment cette année ? Les personnes en fin de vie expriment généralement des regrets concernant 09 domaines ou comptes de vie qui sont :

  • La relation avec Dieu,
  • Ma propre personne,
  • La vie amoureuse (conjoint, fiancé(e),
  • Les enfants ou la descendance,
  • Les membres de la famille élargie,
  • Les amis,
  • Le travail (carrière),
  • Les finances,
  • L’engagement communautaire (église, association, communauté).

Quelle valeur veux-tu observer dans tes différents comptes de vie ? Définis et écris tes objectifs pour chacun de tes comptes de vie. Ces objectifs doivent être précis, c’est-à-dire Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes dans le Temps (SMART). Par exemple si je désire améliorer ma vie spirituelle, je vais plutôt dire ainsi : Avoir trois temps de prière par jour, lire toute la Bible en un an. Pour mon compte finance, je vais définir le montant ou l’intelligence financière à acquérir.

Changer ses habitudes

À présent, nous avons défini les coordonnées de notre future destination. Il nous faut maintenant devenir la personne qui nous attend à cette destination, la meilleure version de nous-même.

Les résultats que nous avons obtenus jusqu’ici dans notre vie sont la récolte des habitudes que nous avons semées dans le passé. Si nous voulons obtenir de meilleurs résultats, plus en adéquation avec nos objectifs, il nous faut donc faire un listing de toutes nos habitudes du réveil jusqu’au coucher.

Quelles sont les habitudes qui vont dans le sens de ce que nous voulons obtenir et que nous devons garder ? Quelles sont au contraire celles à abandonner (distraction, procrastination, impulsivité, impureté…) ? Quelles sont les nouvelles habitudes à adopter (se lever plus tôt, boire de l’eau au réveil, avoir des objectifs et des listes de choses à faire pour chaque jour, lire, écrire, se former, méditer, prier…) ?

Apocalypse 2: 5a (LSG) « Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres…»

Être conscient qu’on n’est pas seul

Souvenons-nous qu’il y avait d’autres personnes dans l’avion : des hôtesses, des copilotes, des passagers, le steward. Le steward est ton partenaire de responsabilité. C’est une personne de confiance, un confident, quelqu’un qui te connait, à qui tu fais confiance. Fais part de tes nouvelles résolutions et objectifs à ton steward et engage-le à te les rappeler et t’aider à les atteindre. Ecclésiaste 4 : 9  (LSG) « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail »

Le copilote et les hôtesses sont d’autres membres d’équipage. Ils représentent les membres de notre famille, nos amis et proches. Les autres passagers sont toutes les personnes avec qui nous interagirons tout au long de notre voyage. Nous devons garder de bons rapports les uns avec les autres, les servir de notre mieux et non se servir d’elles (Romains 12 : 18).

Prendre son envol

Imaginons que pendant le vol, nous décidons d’incliner le nez de l’avion d’un degré par rapport à la trajectoire prévue dans votre plan de vol. Penses-tu que nous arriverons toujours à destination ?

Incliner le nez de l’avion, c’est s’éloigner un tout petit peu de l’objectif fixé chaque jour. Un degré peut être négligeable au départ, mais avec le temps crée un fossé entre nos objectifs et nous.

De même, les nouvelles petites choses que nous ferons au quotidien, à l’apparence insignifiante s’accumuleront au fil du temps et nous rapprocheront de notre destination. En lisant 20 pages par jour, nous aurons lu une bibliothèque à la fin de l’année par exemple.

Dieu est aussi avec nous tout au long de ce voyage, car lorsque qu’un humain prend conscience et assume la responsabilité de sa vie, il se connecte au pouvoir créateur. Jésus nous a fait cette promesse : Matthieu 28: 20 (LSG) « …Et voici, Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Bon vol, bonne et sainte année à toi !

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close