Search

05 Leçons de la vie de Jacob sur l’entrepreneuriat

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Jacob dont le nom en hébreu Ya`aqob signifie « celui qui prend par le talon » ou « qui supplante », est un personnage plutôt controversé dans la Bible. Il se présente comme un fin stratège soutenu par sa mère Rebecca dès son jeune âge. En effet, il use de ruse et trompe son frère Esaü et son père Isaac. Cette situation fera de lui un fugitif cherchant à fuir la colère de son frère. Loin des siens, il a su organiser sa vie au mieux, en surmontant ses défauts, limites et faiblesses, par un travail acharné au service de son oncle et beau-père Laban et plus tard, à son propre compte, au point de prospérer. Découvrons ensemble 05 leçons de sa vie pour tout entrepreneur chrétien d’aujourd’hui.

Apprendre à servir les autres

Jacob était appelé à être un puissant et riche berger. Cependant, il n’avait pas de notion de bergerie. Il devait par conséquent débuter par un apprentissage (stage) en se mettant au service de Laban, sans rien attendre en retour. Souvenons-nous qu’il était un fils choyé par sa mère. Il n’a jamais connu les dures réalités de la nature, tel que son frère qui, lui, était chasseur (Genèse 27 : 3); ni les pénibles labeurs de la terre comme son père Isaac (Genèse 26 : 12). Jacob accepta de se soumettre et de servir volontairement. Genèse 29 : 15 (Parole de Vie) « Un jour, Laban dit à Jacob : « Tu es mon parent. Mais ce n’est pas une raison pour travailler gratuitement à mon service. Qu’est-ce que tu veux comme salaire ? »

Le Seigneur te destine sûrement à gérer ta propre affaire ou même à être un grand entrepreneur mais tu dois nécessairement, à l’instar de Jacob, passer par une phase de formation et de stage. De ce fait, accepte donc d’être façonné et modelé. C’est en cela que tu pourras faire face, plus tard, aux défis qui se présenteront à toi. C’est bien dommage de constater à quel point plusieurs refusent cette étape de leur vie. Ils veulent tout de suite briguer des hauts postes de responsabilité et avoir un salaire très conséquent et consistant. Or, l’une des manières de recevoir les honneurs et les faveurs qui vont avec, c’est d’être d’abord une source de bénédiction pour les autres, y compris notre employeur ou patron. Genèse 30 : 27 (LSG) « Laban lui dit : Puissé-je trouver grâce à tes yeux ! Je vois bien que l’Eternel m’a béni à cause de toi »

L’amour : principale source de motivation

Quand nos actions et actes ont pour source l’amour, nous accomplissons des choses extraordinaires. Jacob pouvait réclamer des avantages pécuniaires ou matériels. Mais non, il décida de travailler sept (07) années par amour. Et ces années furent à ses yeux, comme des jours : Genèse 29 :20 (LSG) « Ainsi Jacob servit sept années pour Rachel: et elles furent à ses yeux comme quelques jours, parce qu’il l’aimait. »

Lorsque nous nous engageons dans l’entrepreneuriat, notre motivation principale ne devrait pas être l’argent, même si on investit pour s’attendre à recevoir quelque chose en retour. Lorsque nous mettons du cœur et de l’amour dans l’entrepreneuriat, le travail devient un passe-temps et non une corvée, un réel plaisir et non un fardeau. Nous nous surpassons donc et accomplissons des exploits. Le découragement ne sera pas notre partage même quand nous ne verrons pas encore les retombées de notre investissement. Nous nous armerons de courage donc, et nous nous relevons quand nous essuierons un échec. Jacob en a fait l’expérience lorsqu’il paya le prix, sans regret, en totalisant quatorze (14) années de service auprès de Laban, au nom de l’amour. Genèse 29 :30 (LSG) « Jacob alla aussi vers Rachel, qu’il aimait plus que Léa; et il servit encore chez Laban pendant sept nouvelles années. »

Mériter son salaire

Pendant toutes ces années, Jacob a servi son oncle Laban de façon honnête. Il n’a pas détourné les biens de son maître. Bien au contraire, les affaires de Laban ont prospéré sous son administration. Genèse 30 : 29-30 (LSG) « Jacob lui dit : Tu sais comment je t’ai servi, et ce qu’est devenu ton troupeau avec moi ; car le peu que tu avais avant moi s’est beaucoup accru, et l’Eternel t’a béni sur mes pas. Maintenant, quand travaillerai-je aussi pour ma maison ». C’est pourquoi au moment de recevoir le salaire qui lui était dû, l’Eternel Son Dieu, s’est montré Fidèle. Jacob a été rétribué au-delà de ses espérances, en transformant le mal que son oncle avait prévu lui faire en bien.

Genèse 30 : 33, 43 (LSG) « Ma droiture répondra pour moi demain, quand tu viendras voir mon salaire ; tout ce qui ne sera pas tacheté et marqueté parmi les chèvres, et noir parmi les agneaux, ce sera de ma part un vol (…) Cet homme devint de plus en plus riche ; il eut du menu bétail en abondance, des servantes et des serviteurs, des chameaux et des ânes. »

Travailler à son compte

Ayant acquis de l’expérience et du savoir-faire auprès de Laban, Jacob se rendit à l’évidence qu’il fallait qu’il travaille enfin à son propre compte. Genèse 30 : 25 (LSG) « Lorsque Rachel eut enfanté Joseph, Jacob dit à Laban : Laisse-moi partir, pour que je m’en aille chez moi, dans mon pays. » Tout véritable entrepreneur doit à un moment donné, prendre ses responsabilités et monter sa propre affaire. Cela demande une rupture qui ne sera sûrement pas sans risques. Mais c’est là le sens de la responsabilité, c’est là le défi qui attend tout entrepreneur. D’ailleurs, la Bible nous exhorte dans 1 Thessaloniciens 4 :11 à nous occuper de nos propres affaires et à travailler de nos mains.

Travailler pour les siens

Genèse 30 : 30b (LSG) : « Maintenant, quand travaillerai-je aussi pour ma maison ? »

Cette affirmation de Jacob montre combien de fois sa famille comptait à ses yeux. Il s’est montré protecteur et a déclaré que tout ce travail abattu était pour ceux de sa maison. Genèse 30 : 26 (LSG) : « Donne-moi mes femmes et mes enfants, pour lesquels je t’ai servi, et je m’en irai ; car tu sais quel service j’ai fait pour toi. » Au-delà de notre dévouement pour les autres, n’oublions jamais notre famille, notre maison. Elle doit constituer le but principal de notre travail acharné. Car : « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle. » 1 Timothée 5 : 8 (LSG)

Jacob à qui on attribuait, à tort ou à raison, des qualificatifs d’usurpateur, de craintif, de paresseux et d’astucieux a su surpasser ses faiblesses et défauts. Il est devenu un homme riche et un chef de famille exceptionnel par son travail. Inspirons-nous donc de son exemple, afin d’être des entrepreneurs d’exception.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close