Search

10 sujets pour lesquels nous devrions prier plus souvent

Nous prions pour beaucoup de choses. Eh oui, Dieu en entend des prières. Mais prions-nous pour les bonnes raisons et avec les bonnes requêtes ? Dieu dans Sa Parole nous donne quand même l’ordre des priorités.

Mathieu 6-33 (LSG) : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. »

Remarquez que Dieu ne dit pas de cherchez d’abord le royaume et les autres choses ensuite, non. Il dit que toutes les autres choses nous seront données par-dessus, en abondance, au-delà de toute espérance. Quelle en est la raison ? Elle est toute simple : il y a tout dans le Royaume de Dieu et Sa justice nous élève au rang de prince du Royaume, de digne héritier et propriétaire de tout. Quelle grâce ! D’où vient alors que nous soyons le jour durant, tant absorbés par les choses qui relèvent par nature de la vie abondante du Royaume (paix, santé, prospérité, gloire, mariage, richesses, etc.), tout en les recherchant en dehors du Royaume ? Il y a une expression en français facile qui le rend bien : c’est de la folie. Là j’aurais pu utiliser une dizaine d’autres synonymes, mais le mot « folie » définit tellement bien cette attitude que la tentation était décidément trop forte. J’ai moi-même passé beaucoup de temps à me comporter comme tel, recherchant la paix, la grâce et l’abondance de Dieu, tout en reléguant au dernier plan de travailler ma relation avec Lui.

Les requêtes telles que le manger, le boire, le vêtement, le travail, le mariage et les choses semblables, lorsqu’elles représentent les 80% de nos requêtes habituelles révèlent juste une attitude de bébés spirituels. Le Seigneur Jésus est même plus dur en la matière. Ainsi Il déclare dans Mathieu 6:32 que « ….toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent ». Toutes choses étant égales par ailleurs, c’est vrai que le bébé spirituel a beaucoup de choses d’un païen. Ce n’est pas mauvais d’être un bébé spirituel, tout est question d’étapes dans la vie et il en est de même dans la foi. Mais, il ne faut pas demeurer bébé toute sa vie non plus. A un moment donné, il faut accepter de grandir et de murir. Personne n’a envie d’avoir un bébé de 40 ans et je parie que le Seigneur non plus.

Au nombre des choses qui changent quand on se décide à grandir spirituellement, il y a cette inclinaison naturelle pour les choses d’en haut. Voici donc le genre de requêtes qui doivent s’inviter plus fréquemment dans nos moments de prières. Ces sujets doivent occuper les 80% de notre temps de prières. Si par exemple vous priez une (01) heure par jour, vous devriez normalement consacrer 48 minutes à ces sujets ou aux sujets inspirés de ces points.

  • Prier pour le Saint-Esprit

Pour ceux qui n’en sont pas encore baptisés ou remplis, il s’agit de soupirer après Lui.

Actes 2-39 (LSG) : « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera. »

De même, pour ceux qui ont déjà eu la grâce de le recevoir, il s’agit de prier afin que s’accroisse continuellement son emprise sur nos vies. Qu’Il nous remplisse jusqu’à débordement et qu’Il dirige concrètement nos vies, afin que nous manifestions le caractère de dignes fils de Dieu.

Romains 8-14 (LSG) : « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

  • Prier pour le gain des âmes

S’il y a une mission commune à tout racheté, une mission que le Seigneur Jésus nous a confié à l’heure de Son départ au ciel, c’est bien celle-ci :

Mathieu 28-19 (LSG) « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit »

S’il est vrai que nous sommes chacun diversement investis dans cette mission, il n’en demeure pas moins vrai que le gain des âmes que l’on soit évangéliste ou simple croyant, est l’affaire de tous. Nous sommes sauvés pour être des instruments de salut entre les mains du Seigneur. Même si nous ne sommes pas tous en campagne pour le gain des âmes, nous devrions au moins tous intercéder, aussi souvent que possible, pour que des âmes soient gagnées au Seigneur.

Mathieu 9 : 37-38 (LSG) : « Alors il dit à Ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans Sa moisson »

  • Prier pour la révélation de La Parole

Nous devons en outre prier pour la révélation de La Parole de Dieu. Nous sommes sauvés par la Grâce au moyen de la foi (Romains 10-10 ; Ephésiens 2-8). C’est une vérité. Mais nous ne sommes pas seulement sauvés de la mort éternelle, nous sommes sauvés de tout ce qui nous retenait captifs à savoir : la maladie, la stérilité, la dette, le péché, etc. Toutes ces choses, nous pouvons triompher d’elles toutes par la même grâce. Or, la grâce nous est augmentée par la connaissance, nous dit la Bible. Mieux, il est écrit que le juste possèdera son héritage par la connaissance. Si devenus chrétiens, vous ne priez pas pour la révélation de La Parole de Dieu qui procure cette connaissance, vous aurez une vie des plus ordinaires, car c’est ici le chemin de la maturité.

  • Prier pour l’intelligence et la sagesse

Romains 12-2 (LSG) : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvèlement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait »

Jacques 1-5 (LSG) : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée »

S’il y a des choses (comme nous avons vu plus haut) que Dieu nous défend de rechercher, il y en a d’autres par contre, qu’Il nous recommande de demander. L’intelligence et la sagesse sont au nombre de celles-ci. En effet, sans l’intelligence, pas celle de ce monde mais celle de Dieu, il nous est impossible de discerner la volonté de Dieu. Or, qu’est-ce qu’un chrétien qui ne peut discerner et accomplir la volonté de notre Seigneur ? Un chrétien qui continuera dans tous les cas de vivre comme un païen et finira par en devenir un, pour de bon. De même, la sagesse est l’une des rares choses dans la Bible au sujet desquelles il est dit que Dieu donne à tous simplement et sans reproche (la version Parole De Vie dit « généreusement, sans faire de reproches »). Il suffit juste de demander avec foi. Jugez-en vous-mêmes de l’importance de cette dernière pour notre vie chrétienne.

  • Prier pour être affermis dans la foi

L’un des signes de la maturité spirituelle, c’est la persévérance dans la foi, même malgré les épreuves, là où la plupart abandonnent.

Jacques 1-2 (LSG) : « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète, les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés »

Dit comme ça, c’est bien beau j’avoue. Mais seuls ceux qui sont réellement affermis dans leur foi, peuvent investir cette dimension. Celui qui comprend cela, comme les Apôtres (Luc 17-5), ne peut s’empêcher de prier pour que Dieu lui augmente la foi. En réalité, il s’agit de soupirer après le don de foi, qui est un don du Saint-Esprit.

  • Prier pour les dons spirituels

1 Corinthiens 12-31 (LSG) : « Aspirez aux dons les meilleurs… »

Romains 1-11 (LSG) : « Car je désire vous voir pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis »

Pour être affermis dans la foi, il nous faut les dons spirituels. C’est pourquoi, l’Apôtre Paul nous recommande de soupirer après les dons les meilleurs (1 Corinthiens 14 : 1). Un chrétien sans dons spirituels, est un chrétien mal affermi qui ne résistera pas aux vicissitudes de la vie de foi.

  • Prier Pour les saints et les serviteurs de Dieu

Une requête des plus indispensables mais pour laquelle paradoxalement nous prions le moins. Prier pour les saints en général et pour les serviteurs de Dieu en particulier. Pourtant, la Bible nous le recommande à plusieurs reprises. L’Apôtre Paul lui-même, ne manquait pas de solliciter le soutien en prières des fidèles. En effet, ce n’est pas une œuvre facile que d’être serviteur de Dieu. Nos bergers sont ceux qui fléchissent en permanence genoux pour nous, au point même de ne pas avoir assez de temps pour prier pour eux-mêmes et pour leur propre famille. Par ailleurs, ils sont ceux qui subissent le plus les attaques du malin selon qu’il est écrit : frappez le berger et les brebis se disperseront. Pour cela donc et bien plus encore, ils doivent avoir une place de choix dans nos moments de prières, sachant qu’à cela est attaché une grande bénédiction.

Ephésiens 6 : 18 (LSG) : « … Et priez pour tous les saints »

  • Prier pour la soif de l’Eternel

La soif de l’Eternel est le déclencheur de tout. Celui qui a soif de Dieu cherchera à demeurer dans Sa présence. Il sera constamment trouvé dans la méditation de La Parole et dans la prière. Celui qui a soit de l’Eternel ne considèrera pas le fait d’obéir à Dieu comme un fardeau, bien au contraire. Par ailleurs, il ne se fera pas prier pour se mettre au service du Seigneur. Bref, la soif de Dieu est le secret d’une vie spirituelle bénie et fructueuse.

  • Prier pour la sanctification

Hébreux 12-14 (LSG) : « Recherchez la paix avec tous et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur »

Tout est grâce, oui. Mais tout n’est pas si grâce que ça finalement. La Bible déclare que sans la sanctification, Nul ne verra le Seigneur. C’est tellement clair que parfois ça m’inquiète. Heureusement, il ne s’agit pas d’y parvenir par ses propres forces, mais par cette capacité surnaturelle que nous communique le Saint-Esprit. C’est pourquoi nous devons prier aussi souvent que possible pour que le Seigneur nous accorde la grâce de la sanctification, du moins, pour ceux qui veulent voir Dieu un jour.

  • Prier pour achever la course

La fin d’une chose vaut mieux que son commencement nous apprend la Bible ; ainsi la fin de cet article vaut mieux que tout ce qui précède. Voici le sujet le plus important de nos temps de prières. Prier pour achever victorieusement la course et recevoir la couronne de justice. Le tout n’est pas de bien commencer. Encore faudrait-il bien achever la course.

A quoi servirait-il sinon d’accomplir des miracles, d’évangéliser des foules et remplir les parvis du ciel, etc. si au dernier jour tu es toi-même rejeté(e) ?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close