Search

3 armes du Chrétien contre le Covid-19

Une épreuve ébranle les nations du monde entier, le virus COVID-19. Pour la plupart, nous sommes confinés. De quels armes disposons-nous, enfants de Dieu, pour faire face ?

La prière

Il est important de comprendre qui nous sommes. Nous sommes enfants du Dieu créateur, de l’Alpha et l’Oméga, du commencement et de la fin de toute chose. Cela ne veut absolument pas dire que nous serons épargnés, il n’y a qu’à lire la Bible pour voir que les Pères de la foi, eux-mêmes ont eu à combattre, et c’est là qu’entre en scène la parole de l’apôtre Paul dans 1 Timothée 6:12 (LSG) : « Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins. » Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut d’abord dire : Courage, tiens bon, ne sois pas ébranlé face à la vie et ses circonstances, car tu as l’espérance de Christ.

Bien aimés, tenir ferme, c’est combattre dans le spirituel. C’est ne pas céder aux esprits de peur que les ténèbres ont relâchés par ce virus. Oui ! L’ennemi et son camp s’agitent, car les temps sont proches, Jésus revient bientôt. Soyons conscients, chers frères, chères sœurs, que notre mission sur terre, n’est en rien glorieuse pour l’homme, mais qu’elle se passe pour la plupart du temps dans l’ombre, dans notre lieu secret, sous la direction de la Trinité. Il est temps de devenir des chrétiens aiguisés dans la Prière. Christ a tout accompli à la Croix. La Bible déclare ceci dans Colossiens 2:15 (LSG) : « Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. »

 Proclamons Sa Parole de vérité, plaidons le sang précieux de Jésus versé à la Croix, sur nos corps et les linteaux de nos portes, car dans Hébreux 4:12 (LSG) la Bible déclare : « Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants.. » Elle est une arme redoutable, qui fait des dégâts dans le camp adverse. C’est le moment de la mettre en action dans nos foyers, en famille, dans nos lieux secrets aussi. Il n’y a pas que la prière cependant ; si en ces temps de confinement, d’ébranlement mondial, nous nous contentons de tenir ferme dans la prière, nous combattons peut-être avec une épée mal aiguisée et donc complètement inefficace. Nous avons d’autres armes à portée.

La consécration

La deuxième partie du verset l’exprime très bien.

Hébreux 4:12 (LSG) : « Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. »

Ouvrons nos yeux spirituels et saisissons réellement la consécration que Papa nous demande, à nous, Ses enfants. Il est l’heure de la repentance, il est temps de ployer les genoux et de demander pardon pour les nombreux compromis que nous avons faits ; pour les nombreuses idoles qui ont pris la place du Père sur le trône de nos cœurs.

Ce temps de confinement est également un temps de véritable cœur à cœur avec Papa. Un temps durant lequel nous redonnons la place centrale à Dieu, dans nos foyers : dans notre couple, dans l’éducation de nos enfants, dans nos habitudes et nos systèmes de pensées. Prenons ce temps pour nous laisser émonder par le Saint-Esprit et Ses révélations. Car la Parole est claire dans Matthieu 7:18-19 : (LSG) : « Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu ». 

Nous n’avons plus d’excuses. Le temps nous l’avons. À nous d’éviter les distractions et les compromis. Dieu ne nous demande pas de passer ce temps sur les réseaux sociaux à partager toutes sortes d’infos sans sagesse, ni de polémiquer et de parler. Il nous demande de développer l’être plutôt que le faire. Le Seigneur nous demande d’être prompts à L’écouter, et lent à parler ou pour être plus en phase avec notre siècle, à partager et à commenter.

Jésus répare Son Épouse, la restaure après des siècles de divisions, de sang versé, d’hérésie, comme dit dans Éphésiens 5 : 27 (LSG) : « afin de faire paraître devant Lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. » Bien-aimés, assurons-nous de nous laisser restaurer et aimer entièrement par l’Époux. C’est le temps.

L’adoration

Durant ce confinement, nous demeurons aux pieds de Jésus à l’image de Marie, et nous versons un parfum de grande valeur au pied du trône de grâce et de gloire, qui est notre adoration. Nous avons été créés pour adorer, et nous savons que dans la louange il y a une clé qui brise les stratégies de l’ennemi et une clé qui libère l’atmosphère de gloire du Royaume des cieux.

En ces moments de trouble, notre cœur, notre âme a soif de la présence de Dieu, nos lèvres ne doivent s’ouvrir que pour glorifier notre Roi : Jésus, à qui la gloire revient pour les siècles des siècles, car Il a tout accompli. La Bible déclare dans Jean 19:30 (LSG) : « Quand Jésus eut pris le vinaigre, Il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, Il rendit l’esprit. »

Chers frères et sœurs, l’Esprit de Dieu est en nous, nous sommes Son Temple. 1 Corinthiens 6:19 (LSG) : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? » Si nous sommes le temple du Saint-Esprit, et que nous le saisissons pleinement, alors la consécration est notre vie. En tant que temple de Dieu, L’adorer ne devrait pas se limiter au dimanche matin durant une demi-heure ou une heure, mais devrait faire partie de notre vie ici-bas. Chantons Sa gloire :

Apocalypse 15:3 (LSG) : « Et ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’agneau, en disant : Tes Œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! »

La joie de l’Éternel est notre force, ne nous laissons pas voler ce précieux moment, et soyons stratégiques, car ne nous y trompons pas ; l’autre camp l’est. Le réveil arrive, et tout réveil commence par un réveil des cœurs des enfants de Dieu, nous y sommes précieuse famille. Défocalisons nos yeux de notre nombril, regardons vers les hauts sommets, vers notre Espérance et tout en découlera : guérison, révélation, victoire.

Le monde est au ralenti, soyons, nous, actifs dans la prière et l’adoration. Les ténèbres ont uni toutes les nations au travers de ce confinement dans la douleur et la peur, mais comme la Parole nous le dit dans Jean 1:5 (BDS) : « La lumière brille dans les ténèbres, les ténèbres ne l’ont pas étouffée ». Cette unité est transformée par la main puissante de Dieu en une unité du Peuple de Dieu qui se met en marche, brisant toutes forteresses humaines : dénominations, cultures, différences, etc. Un seul sang coule dans nos veines, celui de Jésus et par ce précieux Sang toute arme forgée contre nous sera nulle et sans effet. Alléluia ! Merci Jésus !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close