Search

3 peurs qui animent les célibataires et comment les surmonter.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Vais-je me marier un jour ? Comment faire si je tombe sur la mauvaise personne ? Et si j’étais stérile ? Il y a tant de questions, de peurs que l’on peut avoir en tant que célibataire. La peur ne vient pas de Dieu. Souvent elle provient de l’ennemi de notre âme, parfois c’est la cause de nos propres pensées. La plupart de nos peurs ne se réalisent jamais, même s’il demeure vrai que le fait de nourrir la peur d’une chose nous expose à la subir, ce qui est contreproductif pour nous (Job 3:25). Nous allons donc voir comment surmonter nos peurs afin de rester dans la paix durant toute la période de célibat.

1. La peur de ne jamais se marier.

Le temps passe, mes ami(es) autour de moi se marient et je suis toujours célibataire. Le célibat est une salle d’attente avant le mariage. Ce temps est nécessaire. Souvent on le voit le comme une malédiction au lieu de le voir comme une bénédiction. La réalité est que ce temps est très précieux, car il nous permet de grandir, de guérir de nos blessures intérieures, d’approfondir notre relation avec Dieu, d’avoir le temps pour accomplir Ses projets et être transformés dans notre caractère. Cela est important afin de devenir cet homme qui sera dans la capacité d’aimer sa future épouse à l’image de Christ ou cette femme qui fera le bonheur de son futur mari. Le résultat doit être un mariage heureux et durable. Pendant ce temps où la peur frappe à la porte de ton cœur, souviens-toi des promesses de Dieu. Genèse 2:18 (LSG) « Il n’est pas bon que l’homme soit seul; Je Lui ferai une aide semblable à lui. » Ecclésiaste 4:9 (LSG): « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. » Arme-toi de patience, inspire-toi des hommes de foi comme Abraham qui a attendu 25 ans avant d’hériter de sa promesse. Rassure-toi, ce sera beaucoup moins long pour toi, mais ça pourra t’aider à relativiser. Prends la foi comme bouclier pour éteindre les pensées négatives qui te tirent vers le bas. Hébreux 11:1 (LSG) « Or la foi est une ferme assurance de choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. » Sache que Dieu t’a déjà béni, c’est juste une question de temps pour en voir les manifestations.

Ecclésiaste 3:11 (LSG): « Il fait toute chose bonne en son temps. »

2. La peur de tomber sur la mauvaise personne.

Lorsqu’on se marie, on s’engage pour la vie, c’est l’un des choix les plus importants. Il est légitime d’avoir peur de se tromper. Néanmoins le Seigneur ne nous abandonne pas, Il est là pour nous guider dans les petits comme dans les grands choix de nos vies.

Quand nous avons rencontré une personne potentielle, rien ne nous empêche d’apprendre à la connaître tout en cherchant la volonté de Dieu. Il est donc primordial d’impliquer Dieu dans le choix de notre futur(e) conjoint(e).

On peut être ami tout en gardant son cœur et sans s’emballer. Il ne faut pas brûler les étapes au risque d’être engagé émotionnellement et de recevoir un « Non » de Dieu. Cela nous épargnera beaucoup de souffrances.

Toujours être à l’écoute du Saint-Esprit. Parfois on peut penser avoir trouver la bonne personne, elle nous plait physiquement, spirituellement, tout semble coller. Cependant, Dieu connaît l’avenir et il sait mieux que nous ce qui est bon pour nous aujourd’hui, demain et dans trente ans. Il est le meilleur des conseillers.

Jean 16:13 ( LSG): « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, Il vous conduira dans toutes la vérité, car Il ne parlera pas de Lui-même, mais Il dira tout ce qu’Il a entendu, et Il vous annoncera les choses à venir. »

Il faut faire confiance à son témoignage intérieur, la paix ou l’absence de paix est un indicateur.

Et enfin garder à l’esprit que si nous faisons confiance au Seigneur, si on le laisse avoir le dernier mot, alors Il nous conduira vers la bonne personne. Luc 11:11 (LSG) « Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? Ou s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson ?« 

3. La peur d’être stérile.

Se marier, désirer avoir des enfants et fonder une famille sont de bonnes choses. En tant que célibataire on peut s’imaginer de nombreux scénarios et  redouter d’être stérile, les raisons peuvent être multiples. L’âge par exemple, on arrive à la trentaine et on n’est toujours pas fiancé(e). Alors on subit la pression de la société ou celles des cas de stérilité dans notre entourage ou notre famille.

Dans la Bible, de nombreuses femmes ont été stériles. Il y a eu Rachel, la femme de Jacob; Anne et Elisabeth, la cousine de Marie, la mère de Jésus. Cependant, toutes ces femmes ont fini par mettre des enfants au monde. Le Seigneur S’est glorifié à travers leur stérilité. Ce sont des sources d’espoir aux travers desquelles on peut voir que Dieu n’est pas pour la stérilité. Le Seigneur s’est servi de cette condition pour Se glorifier. Cesse donc d’avoir peur, car il est écrit dans Esaïe 30 :15 (LSG) « C’est dans le calme et la confiance que sera votre force.»

L’âge n’est pas un obstacle pour Dieu, Il est le Dieu de l’impossible. Marc 9:23 (LSG): « Tout est possible à celui qui croit.» Chaque histoire est différente; ne compare pas ta vie à celles des autres, mais appuie-toi sur ton Dieu et sur ce qu’Il est capable de faire.

Jean 11:40 (LSG) « Jésus lui dit: Ne t’ai-Je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu? »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close