Search

4 choses qui nous combattent dans nos périodes d’attente

Nous nous sommes tous, sans doute, déjà retrouvés dans une situation où nous devions attendre, soit quelqu’un, soit quelque chose qui doit arriver ou une promesse qui doit s’accomplir. Mais dans tous les cas, l’attente n’est jamais une partie de plaisir. Car, dans cette période, nous sommes souvent dans l’incertitude, et cette incertitude précède généralement l’ennui et l’impatience.

Généralement, l’attente est définie comme l’action d’attendre quelqu’un, quelque chose pendant un certain temps. On pourrait dire également que l’attente, c’est demeurer dans une circonstance bien précise jusqu’à ce qu’une personne ou une chose arrive, ou qu’une promesse s’accomplisse. Attendre c’est espérer, dit-on.

Voyons dans un contexte biblique des éléments qui combattent nos périodes d’attente :

1. Le doute = Le manque de foi

La période d’attente est une période assez difficile dans la vie de chacun de nous. Dans cette impasse, nous nous posons beaucoup de questions, ce qui est tout à fait normal. Parce que, humainement parlant, nous ignorons ce qui va se passer demain. Mais, en tant que chrétiens, nous devons marcher selon l’Esprit de Dieu.

Nous devons vraiment faire attention à nos questions. Nous ne devons pas laisser la place au malin de nous faire douter du plan de Dieu pour nous. « Est-ce que ça vaut la peine d’attendre Dieu ? ; et si cela n’arrivait pas ? » Comme Abraham, même si nous avançons en âge, nous devons garder la foi. Nous devons fixer nos regards sur Jésus. Car nous ne verrons la gloire de Dieu, que si nous plaçons notre confiance en Lui (Jean 11 : 40 LSG).

2. L’impatience

Normalement pour qu’un bébé puisse voir le jour, il doit passer neuf mois dans le ventre de sa mère. Un arbre doit attendre sa saison pour porter son fruit et c’est normal d’attendre durant ces mois. Mais, pourquoi quand il s’agit d’attendre Dieu, sommes-nous si impatients ? Pourquoi sommes-nous toujours pressés ? Nous devons savoir que notre impatience ne fait pas partie du fruit de l’Esprit, mais plutôt la patience (Galates 5 : 22 LSG). Et ce n’est pas elle non plus qui va faire accélérer le processus…!

3. La pression du temps

Combien d’entre nous avons l’habitude de faire des rappels à Dieu, en pensant peut-être que notre âge Lui a échappé. « Seigneur aujourd’hui j’ai trente ans et je ne suis toujours pas encore marié ; Je n’ai pas encore d’enfant ; Seigneur tu m’avais dit en 2019… Mais là, on est déjà au dixième mois. » On peut aussi se dire : Cette année, si Dieu ne fait pas ceci ou cela, Il ne va plus le faire, car je vais bientôt avoir cinquante ans. Sommes-nous maîtres du temps ? Ne fait-Il pas toute chose bonne en son temps ? (Ecclésiaste 3 : 11 LSG).

4. La fatigue

À un certain moment, il est normal de sentir que le poids de la fatigue nous pèse dessus, quand nous portons surtout une charge sur notre dos. C’est pourquoi, dès que nous remettons notre vie à Jésus-Christ, la première chose à faire c’est de Le laisser se charger de nos fardeaux. Lui seul nous a fait la promesse de nous donner du repos, quand nous venons à Lui (Matthieu 11 : 28).

Continuer de porter nos fardeaux une fois venus à Lui serait comme monter dans une voiture et laisser tous nos paquets sur notre tête, en étant à l’intérieur. Et quand il s’agit d’attendre, nous ne le pouvons en étant fatigués. Nous allons finir par nous endormir tôt ou tard. Donc si l’on veut vraiment tenir éveillés jusqu’au bout, il est extrêmement important de laisser le Seigneur se charger de tous ces fardeaux qui nous fatiguent.

Quelle attitude doit-on avoir alors durant nos périodes d’attente ? Comme l’indiquent les passages ci-dessous, la bible nous demande :

  • De ne pas murmurer au cours de la période d’attente.
  • De faire exactement ce que Dieu nous demande de faire.
  • D’avoir une foi inébranlable, nourrie par la Parole de Dieu et la prière.
  • D’avoir la patience, la persévérance afin d’obtenir la promesse.

Lamentations 3 : 26 (LSG) « Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel. »

Hébreux 10:35-36 (LSG) « N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. »

Tu peux être rassuré aujourd’hui dans ton attente :

  • Le temps de la prophétie est déjà fixé (Habacuc 2:3 LSG).
  • Quand Dieu dit, la chose arrive (Psaume 33:9).
  • Dieu n’est pas un menteur (Nombres 23:19).
  • Dieu tient toujours Sa parole (Psaume 89:34 LSG).

Pour conclure, je te souhaite beaucoup de courage, car à la fin, tout se passera comme Dieu l’a promis !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close