Search

4 clés pour réussir à gérer différents tempéraments

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Chaque être humain est caractérisé par un tempérament. Selon les psychologues, il y en a quatre types et chacun de nous en possède un prédominant. Notons tout de même qu’au-delà du prédominant, nous possédons tous un pourcentage propre à chacun des autres tempéraments. Parmi ces quatre tempéraments il y a :

  • Le colérique : ouvert, optimiste, ambitieux, capacité de grande productivité, atteint souvent ses objectifs
  • Le sanguin : émotif, démonstratif, passionné, optimiste, aime la compagnie des autres, est stimulé facilement par chaque nouvelle expérience
  • Le flegmatique : évite les conflits et prises de décisions, fait les choses « tranquillement », calme, maître de lui
  • Le mélancolique : personne réfléchie, analyse beaucoup, prend tout au sérieux, mène une vie soumise à l’ordre

Selon le document de « L’équilibre », www.impactmauricie.com

Ces définitions étant brèves, il sera intéressant de mener ses propres recherches sur les 4 tempéraments psychologiques.

Le but de cet article n’est pas de connaître ces différents tempéraments, pour en faire un sujet d’analyse psychologique sur autrui ou de jugement. Matthieu 7 : 3 (LSG) « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Il s’agira plutôt de nous aider à savoir gérer ces différents tempéraments dans nos relations avec autrui. Car en effet, nous devons maintenir la paix de nos relations en tant qu’enfants de Dieu. Hébreux 12 : 14 (LSG) « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. »

1. Connaître son tempérament dominant

La première chose à faire pour réussir à gérer les différents tempéraments, sera de discerner quel est notre tempérament dominant.

Pourquoi ?

Il s’agit en fait ici, de faire cette démarche afin de mieux se connaître. Ouvrir les yeux sur la particularité du tempérament qui nous anime et conduit nos réactions au quotidien. Ainsi, ce sera un peu comme si nous nous regardons dans un miroir tous les matins. Nous pourrons mieux distinguer les traits de caractère qui nous sont propres. Cela nous aidera à mettre le doigt sur les points à améliorer personnellement dans un premier temps, ensuite cela nous aidera à maîtriser les aspects qui font notre force et notre valeur ajoutée, d’autre part. En ayant connaissance du tempérament qui nous prédomine, nous aurons bien plus d’aisance à gérer nos relations avec les autres.

Comment le discerner ?

Je dirai qu’il y a quatre façons complémentaires pour pouvoir discerner notre tempérament. La première est toute simple, il suffit de se documenter sur les caractéristiques des quatre tempéraments et essayer de se situer par rapport à cela.

Deuxièmement, il sera intéressant de demander à notre entourage très proche (parents, conjoint, frères et sœurs par exemple) comment ils nous voient.

Pour la troisième façon, je conseillerai de prier. Faire une prière dans laquelle nous demanderons à Dieu de nous ouvrir les yeux sur le type de personnalité que nous sommes. Demander à Dieu Le Père de faire tomber les écailles de nos yeux, dans le but de nous révéler en toute transparence qui nous sommes. Cela requiert en amont, de faire preuve d’humilité pour accepter de nous voir tel que nous sommes vraiment et non pas tels que nous pensons que nous sommes. C’est un exercice qui peut se révéler être difficile au premier abord mais efforçons-nous d’y voir plus clair pour mieux gérer notre quotidien.

NB :La réponse à cette prière pourra se faire de multiples manières : une conviction, une voix audible, au travers d’une remarque, d’une personne, une situation etc. Restons alors très attentif car n’oublions pas ceci :

 Job 33 : 14 (LSG) « Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. »

Pour la quatrième clé, je conseillerai de se référer à une personne de la Bible à qui nous pensons ressembler, d’essayer d’analyser son tempérament et de voir si elle correspond au nôtre. Ce peut être plus facile pour nous de nous référer à eux. Aussi, par ce biais nous pourrons facilement comprendre nos forces et faiblesses.

2. Mettre Galates 5 : 22 en pratique tous les jours

Une fois que nous savons quel tempérament nous domine, il sera très important d’appliquer Galates 5 : 22 (S21) « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ». En effet, c’est un verset que nous connaissons très bien pour la plupart. Au-delà donc de la connaissance, il sera judicieux de le mettre en pratique. Ce passage Biblique doit absolument être notre partage en tout temps, quel que soit notre niveau dans la foi. Développer tous ces 9 éléments du fruit de l’Esprit garantit la bonne gestion des différents tempéraments, auxquels nous sommes confrontés chaque jour dans nos relations. En effet, c’est une faculté à travailler sans relâche !

3. Faire que l’amour soit notre partage

En toutes choses, c’est l’amour qui triomphe ! L’amour est une puissance qui nous donne la force d’accomplir beaucoup des choses. Parmi ces choses que la manifestation de l’amour produit, il y a la capacité à supporter les autres.

Colossiens 3 : 13-14 (BFC) « Supportez-vous les uns les autres ; et si l’un de vous a une raison de se plaindre d’un autre, pardonnez-vous réciproquement, tout comme le Seigneur vous a pardonné. Et par-dessus tout, mettez l’amour, ce lien qui vous permettra d’être parfaitement unis. » 

Lorsqu’on parle de se supporter les uns les autres, il s’agit bien de supporter les différences de tempérament car finalement, c’est ce qui est à l’origine des liens ou des divisions entre plusieurs individus.

4. Savoir que chaque tempérament a ses forces et faiblesses

Il est important de comprendre qu’aucun tempérament n’est mieux qu’un autre. Tous ont des forces et des faiblesses. Pour cette raison, il faut apprendre à tolérer le tempérament de l’autre voire même lui apporter son aide, avec les forces que présente notre tempérament prédominant.

En somme, pour gérer les différents tempéraments, il faut plus que tout demander l’aide du Saint-Esprit. De l’aide afin de comprendre lequel de ces quatre tempéraments nous caractérise le plus. Egalement désirer développer le fruit de l’Esprit tout au long de notre vie, ne jamais manquer d’occasion de manifester l’amour de Dieu dans nos relations. Et pour finir, il faut prendre conscience qu’en chaque tempérament, résident des forces et des faiblesses ; et il est de notre devoir de prier afin que le Saint-Esprit puisse modifier les aspects négatifs en forces et bénédictions.

Je vous conseille très vivement de lire ce livre :  Tempérament transformés  de Tim LAHAYE. Cet ouvrage regorge de révélations sur les forces et faiblesses des différents tempéraments au travers de plusieurs exemples dans la Bible. Je suis convaincue que ce livre sera une aide pour mieux gérer les différents tempéraments.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close