Search

5 Clés pour jouir de la Grâce de Dieu.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

« Car c’est par la Grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est un don de Dieu. » Dit la Bible en Ephésiens 2 :8 (LSG).

Au travers de ce texte et de plusieurs autres dans la Bible, nous comprenons qu’il y a clairement un parallèle entre la Grâce, le Salut et la Foi. On peut dire que ce sont les fondamentaux de notre vie d’enfant de Dieu. Mais la base reste la Grâce du Père à l’endroit des Hommes.

Comment la Grâce opère-t-elle ? Comment se manifeste- t-elle ? Comment la Grâce nous obtient-elle le salut ? D’abord, qu’est-ce que la Grâce ?

  • La Grâce, une faveur Divine

La Grâce, c’est la faveur que Dieu accorde à ceux qui méritent le jugement. Par la Grâce, l’amour de Dieu se penche favorablement vers nous pour nous tirer vers Lui. La Grâce de Dieu ne se mérite ni par nos efforts, ni par nos bonnes œuvres, et encore moins par nos bonnes résolutions. C’est simplement le don d’un Père qui est Amour. Nous n’en sommes pas dignes, elle ne nous est donc pas due, on n’accorde une grâce qu’à une personne condamnée.

A cause du péché adamique, nous avons été réduits à la condition de condamnés, comme attendant dans le couloir de la mort. Car dit la Bible en Romains 6 : 23 (SEM) : « le salaire que verse le péché, c’est la mort ».  C’est à ce moment qu’intervient la Grâce Divine.

L’Eternel a libéré la Parole par laquelle nous avons obtenu la Grâce. La Parole s’est faite chair et a annulé toute condamnation qui pesait sur notre vie. La Bible dit que La Parole s’est fait Péché et ainsi nous avons été sauvés de la mort qui nous attendait! Oui, en Jésus est la Grâce ! Car, «… la Grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ » dit Jean 1 :17 (LSG).

En d’autres termes, la Grâce est le « don gratuit que Dieu accorde, c’est la vie éternelle dans l’union avec Jésus-Christ notre Seigneur (Romains 6 : 23 B).

Nous pouvons percevoir la Grâce divine comme une sorte de package gracieusement offert par notre Père Céleste. Comment cette disposition agit-elle en notre faveur ? Le Don de Jésus suffit-il à nous faire bénéficier de la Grâce ?

  • Ce que nous obtenons par la Grâce Divine

Nous avons dit plus tôt que la Grâce est un don (gratuit) de Dieu par notre union avec Jésus-Christ.  Elle se traduit de plusieurs façons dans la vie des enfants de Dieu. La première et la plus grande, est l’obtention du Salut.

Le salut est le plan que le Père a mis en place pour ramener Ses enfants à Lui. La Bible dit en Galates 1 : 15 : « Mais Dieu m’avait mis à part dès avant ma naissance et, dans Sa grâce, il m’a appelé à le connaître ».

Oui, c’est dans Sa Grâce que Dieu nous ayant connus d’avance, nous a appelés à Lui. Nous avons été convaincus par le Saint-Esprit qu’Il nous a gracieusement offert et avons commencé le processus de repentance. Désormais, nous ne sommes plus souillés par le péché mais sommes héritiers de Dieu, Ses enfants. Nous avons ainsi été régénérés et adoptés par Dieu. Romains 8 : 16-17 (SEM) : L’Esprit Saint lui-même et notre esprit nous témoignent ensemble que nous sommes enfants de Dieu. Et puisque nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et donc cohéritiers du Christ.

Un autre don que confère la Grâce Divine est la justification. Romains 8 : 30 (LSG) dit : « Ceux qu’il a ainsi destinés, il les a aussi appelés à lui ; ceux qu’il a ainsi appelés, il les a aussi déclarés justes, et ceux qu’il a déclarés justes, il les a aussi conduits à la gloire ».

La justification selon Dieu c’est le pardon de nos péchés. Nous sommes désormais aux yeux de Dieu des justes. Pas par notre propre mérite mais par Sa Grâce.

Un autre bénéfice de la Grace est rapporté en Héb 4 :16 (LSG) : « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins ». Nous avons donc l’assurance d’être secourus dans nos besoins. Ne nous approchons plus du Père dans une attitude de condamnation. Nous venons avec assurance, avec humilité certes, mais avec l’assurance tranquille de l’enfant qui parle à son Père.

La Grâce nous accorde enfin une transformation glorieuse. L’Apôtre Paul est un exemple très parlant de la transformation qu’opère en nous la Grâce de Dieu. Il en témoigne en I Cor 15 :9-10 (LSG) en disant : « car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu. Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux [les apôtres] tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi »

De persécuteur des disciples de Christ, Paul est devenu un ardent défenseur de Christ au point de le payer de sa vie ! Il reconnait que cette transformation n’aurait pu être possible que par la Grâce de Dieu par le don du Saint-Esprit.

Cependant, la Bible contient des exemples de personnages auxquels Dieu a accordé la Grâce mais qui n’y sont pas restés (Ananias et Sapphira par exemple). Cela nous amène à nous interroger sur comment vivre et jouir de la Grâce.

  • Comment bénéficier de la Grâce de Dieu ?

Nous avons lu plus haut dans la Bible que Dieu nous accorde de Sa Grâce, un héritage par le Saint-Esprit. Imaginons qu’un parent lointain nous ait légué une terre qui lui a appartenu. Le legs est bien disponible mais qu’arrivera-t-il si nous n’en prenons pas possession ? Eh bien, nous n’en jouirons tout simplement pas. On s’en serait soi-même privé. Il en est de même de la Grâce de Dieu.

La Bible dit en effet en Hébreux 12 :15 (LSG) « Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu ». Si Dieu met Sa Grâce à notre disposition, il est de notre responsabilité de nous en saisir et la ramener à notre vie. Comment? Pour y répondre, nous allons examiner cinq clés pour saisir la Grâce de Dieu

1. Mourir à soi et naître en Christ.

En Ephésiens 1 : 13-14 il est dit : « Et en Christ, vous aussi, vous avez entendu le message de vérité, cet Evangile qui vous apportait le salut; oui, c’est aussi en Christ que vous qui avez cru, vous avez obtenu de Dieu l’Esprit Saint … C’est cet Esprit qui constitue l’acompte de notre héritage en attendant la délivrance du peuple que Dieu s’est acquis. Ayant reçu et accepté le message de l’Evangile de Christ, nous nous sommes affranchis de La Loi.

Comme Paul, nous pouvons dire « je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi… » Galates 2 :19-20 (LSG).

C’est le point de départ pour jouir de la Grâce. Nous sommes nés désormais en Christ et pour Lui. Croire en Jésus nous dispose à vivre la Grâce.

2. Connaître ce que nous apporte la Grâce.

Comme nous le disions plus haut le premier point, pour prendre possession de l’héritage, c’est déjà d’en connaitre l’existence. Il est dit en I Cor 2 : 12 (LSG) : « Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce ». Oui bien aimé, si tu as donné ta vie à Jésus, des bénéfices multiples te sont offerts (un package). Il faut que tu les réalises en en recevant la révélation par l’Esprit de Dieu dans ta vie. Beaucoup, faute de cette connaissance dépérissent spirituellement. Bon nombre de chrétiens sont dans l’ignorance totale des bénéfices de la Grâce tels que le pardon (total) de nos péchés, les dons spirituels, la plénitude du Saint-Esprit etc. Ils mènent une vie chrétienne dure et fade, faite de luttes personnelles et de frustrations.

Nous pouvons faire nôtre, cette prière de l’Apôtre Paul en Ephésiens 1 : 3; 17-18  « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis de toute sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ! Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints ».

3. Rejeter l’amertume !

L’amertume constitue un blocage à la manifestation de la Grâce dans notre vie. En effet Hébreux 12:15 (LSG) dit : « Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés » L’amertume et le manque de pardon entravent notre vie de prière et viennent troubler la paix non seulement en soi, mais dans le corps du Christ. C’est un peu comme une sorte de barrière que nous mettons nous-mêmes à la main de Dieu.

4. Activer notre foi.

Si nous avons reconnu Jésus comme Seigneur et comme sauveur, c’est donc que nous avons foi, dirions-nous. Et c’est vrai. Mais nous devons l’activer pour jouir des bénéfices de la Grâce. Ephésiens 2 : 8-9 (LSG) dit, en effet: « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.  Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie ».

La foi est une mise en mouvement pour saisir l’héritage. Bien-aimé, nous devons croire que ce don est pour nous et qu’il est réel. Si ce dont est réel pour nous, nous rejetterons toute forme de légalisme. Car encore une fois, nous ne pourrons jamais rien faire pour mériter ce que Dieu nous donne: pas de technique, ni de méthode. Soyons humbles et recevons la grâce de Dieu comme un enfant reçoit un jouet de son papa.

Rejetons l’orgueil qui nous pousse à penser que ce sont nos « efforts » qui nous mettent au bénéfice de la Grâce. Cela est d’ailleurs une séduction de l’ennemi car, dit le texte de Jacques 4 :6 (LSG), « …Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles ».

5. Ayons de la révérence pour Dieu.

Hébreux 12 :16 (LSG)  cite des attitudes qui pourrait nous priver de la Grâce de Dieu: «qu’il n’y ait ni impudique, ni profane comme Ésaü, qui pour un mets vendit son droit d’aînesse » La version PVV dit : « Qu’il n’y ait personne qui rompe son alliance avec Dieu ou qui méprise les choses saintes, comme Esaü. Pour un simple repas, il a vendu son droit de premier-né. »

Le manque de révérence pour Dieu, le mépris des choses saintes est une dérive grave ! En effet, elle éloigne de Dieu et prive de Sa Grâce. Que cela ne soit jamais notre cas !

La Grâce n’est pas une récompense. Mais, si nous l’acceptons dans nos vies, elle devient une capacité surnaturelle qui vient au secours de notre faiblesse humaine. Te rappelles-tu le malfaiteur sur la croix aux côtés de Jésus ? Regardons leur échange en Luc 23 :42-43 (LSG) :

Il [le malfaiteur] dit à Jésus: Souviens-Toi de moi, quand Tu viendras dans Ton règne.

Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd’hui tu seras avec Moi dans le paradis.

En quelques mots, Jésus a dit sur la croix plus et mieux qu’un long discours. Ce brigand ne Le supplie pas, ne L’implore pas, ne fais pas une longue prière, ne jeûne pas, mais dit simplement avec sincérité et humilité, « souviens-Toi de moi, mon Roi ». Il a reconnu que la Grâce était à son coté sur la croix, il l’a reçue et a été sauvé.

Tu as peut-être eu une vie dissolue avant que tu ne viennes à Christ, peut-être même as-tu fait des rechutes après être venu à Lui, peut-être as-tu rétrogradé et es-tu retourné à une vie que tu sais déplaire à ton Père céleste … Sache que rien n’est perdu. Personne n’est trop éloigné pour être hors d’atteinte de l’amour de Dieu.

Viens avec assurance devant le trône de Grâce et reçois la main de ton Père. Cependant, jamais, jamais la Grâce de Dieu ne se manifestera au détriment de Sa justice. En effet, Tite 2 :11-12 dit: « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété.

Le don du Saint Esprit fait partie des bénéfices de la Grâce. Il enseigne aux enfants de Dieu à marcher dans l’amour (pour Dieu et pour le prochain) et à cultiver la crainte et l’attachement à Dieu. Il nous enseigne sur comment jouir de la Grâce de Dieu.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close