Search

5 versets à te rappeler quand tu crois que tout est fini pour ta vie

Spread the love

« Tout est fini ! » disons-nous parfois. Oui, j’ai aussi vécu un moment pareil où j’étais persuadé que ma vie était finie. Un soir, revenant d’une veillée de prière à 3h du matin, j’ai été attaqué par une « meute » de chiens. Comme dans une scène télévisée, les uns venaient de derrière et les autres de gauche et de droite. Aucun espoir, pas même une présence humaine pour me délivrer au milieu de cette nuit. Aucune force pour fuir ni crier au secours ; mes forces m’ont lâchées, j’étais pris dans leur piège.

Dieu est Bon et Fidèle ! Soudainement, ma langue a été déliée pour donner l’ordre à tous ces chiens de s’arrêter. Waouh ! Quel spectacle ! Ils ont obéi à ma parole et sont retournés d’où ils sont venus. C’est de cette manière que la puissante délivrance de l’Éternel se manifeste souvent dans nos vies, au point de nous surprendre. Le Seigneur est Fidèle, tout n’était même pas encore fini à ce moment-là pour moi ; voilà je suis encore en vie et je continue de témoigner de Sa grandeur. Devant l’impasse, Dieu peut frayer un chemin pour toi. Quand tu crois que tout est fini dans ta vie, appuie-toi sur Dieu.

Jean 11:40 (LSG) : « Jésus lui dit : Ne t’ai-Je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? »

La situation que les deux sœurs de Lazare ont traversée, démontre leur méconnaissance de Dieu. Nous croyons que Dieu peut intervenir dans les petites choses pour nous donner un emploi, nous guérir du paludisme, etc., mais il est souvent difficile pour nous de Lui faire confiance quand il s’agit de ressusciter un mort. Les sœurs avaient informé Jésus de la maladie de Lazare. Le fait qu’Il soit arrivé selon le calendrier de Dieu, et non selon celui des Hommes, était un obstacle pour elles, d’où leur confession commune : « Si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort. »

Marthe avait déclaré que tout ce que Jésus demanderait maintenant même au Père sera accordé. Jésus promet de ressusciter Lazare ; mais elle voit son accomplissement au dernier jour (Jean 11:24), comme pour dire que maintenant il est trop tard. D’autres personnes disaient encore : […] Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-Il pas faire aussi que cet homme ne mourût point (Jean 11 :37) ? Tout ceci montre parfois que nous avons des pensées opposées à la volonté de Dieu. Dieu répond de manière inattendue à nos requêtes. Jésus avait guéri plusieurs personnes, mais le témoignage de la résurrection de Lazare a résonné plus fort que la guérison de ces personnes. Dieu ne cherche pas à te satisfaire dans ton état. En fait, Il travaille à rendre Son nom plus visible par toi et en toi. Il n’arrive jamais en retard et ne se précipite pas non plus, dans Son action.

L’attente est peut-être longue et ardue, mais Dieu marche avec nous dans nos moments de détresse. Quand on pleure, Il nous entend, quand on est stressé, Il est là. Aie la foi et attends Son exaucement au temps convenable.

Job 19 : 25-27a (LSG): « Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’Il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, Il se lèvera ; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je Le verrai, et Il me sera favorable (…).« 

Nous avons peur d’échouer, de souffrir et de traverser des moments d’incertitudes ; malheureusement nous ne pouvons les éviter. On y fera toujours face, à un moment ou un autre de notre existence sur cette Terre. Job était un homme riche, un juste au sujet de qui Dieu a fait l’éloge d’intégrité. Seulement, lui aussi a traversé des moments d’incertitudes. Face à cela, ses amis ont cherché plusieurs causes derrière son malheur, pour pouvoir l’accuser et lui faire porter la responsabilité de tout ce qu’il subissait. En effet, il a perdu tous ses enfants, son bétail et tous ses serviteurs, etc., et à cause de cela, il était devenu la risée de son entourage. Sa situation laissait croire, même à sa femme, qu’il ne pourrait pas s’en sortir au point de retrouver la santé et l’abondance. C’est ainsi qu’elle alla jusqu’à lui suggérer de maudire Dieu et de mourir.

En dépit de tout cela, Job n’a pas perdu espoir, ses yeux ne se limitaient pas à ce qui était physique. C’est ainsi qu’il a déclaré : « je sais que mon rédempteur est vivant. »  Quand l’Éternel a décidé de mettre fin à sa souffrance, satan ne pouvait rien ; Job était renouvelé. Dieu lui a donné des enfants et a doublé son bétail perdu. Dans notre marche, même en pleine abondance financière, Dieu peut permettre qu’il y ait des secousses. Mais s’Il demeure le pilote de nos vies, alors nous arriverons toujours à destination, pour Sa gloire.

1 Samuel 30 : 6 (LSG): « David fut dans une grande angoisse, car le peuple parlait de le lapider, parce que tous avaient de l’amertume dans l’âme, chacun à cause de ses fils et de ses filles. Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Éternel, son Dieu. »

La Parole de Dieu déclare que c’est dans le calme et la confiance que sera notre force (Ésaïe 30:15). David venait d’être renvoyé par les princes des philistins et il arriva à Tsiklag à Jérusalem, trouvant un fait inédit ; la ville avait été prise d’assaut par les Amalécites, brûlée, pillée. De plus, les femmes et les enfants du peuple, y compris les siens, étaient retenus captifs par les ennemis. Tous ceux qui étaient avec lui commencèrent à le lâcher, en menaçant de le lapider. Personne n’aimerait être à la place de David à ce moment précis.

Il avait perdu le soutien de ses compagnons et n’avait aucune consolation. Il pouvait être désorienté mais n’avait pas perdu son repère : Dieu. Il a consulté l’Éternel et la victoire fut imminente. Les femmes et les enfants avaient été ramenés sains et saufs. Nous apprenons de cette histoire que nous ne devons pas fixer nos regards sur la gravité de nos circonstances, car il n’y avait ici aucune probabilité de ramener tout ce monde retenu en captivité, sans aucun blessé. Cependant, Dieu est capable de restaurer ta vie et te rendre la joie, la santé, la sécurité et tout ce que tu as perdu de par le passé, en plus du soutien que tu voudras.

Luc 8:50 (LSG): « Mais Jésus, ayant entendu cela, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement, et elle sera sauvée. »

Cet incident survint juste après qu’une femme atteinte de perte de sang pendant 12 ans, ait été guérie de sa maladie. Elle a dépensé tout ce qu’elle possédait auprès des médecins, sans aucune amélioration, jusqu’à ce qu’elle décide de fixer les regards sur Jésus. « Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher Son vêtement, je serai guérie » Matthieu 9 :20 (LSG). Notre seul espoir est Jésus, Il est Celui qui rend les choses impossibles, possibles.

C’est dans ce type de circonstances qu’on annonça à Jaïrus la perte de sa fille, par ces mots : « Ta fille est morte ; n’importune pas le maître. » Il y a en fait, de ces moments, qui nous laissent croire que c’est vraiment fini pour nous, que cela ne vaut plus la peine de prier ou de crier à Dieu pour notre sort, car Il ne peut plus rien nous apporter. Que rien ne te décourage mon ami(e), Dieu n’a pas dit Son dernier mot, tout n’est pas encore fini. La vie peut s’arrêter, mais Dieu est Celui qui communique la vie là où la mort avait régné. Si Jaïrus, le chef de la synagogue a pu retrouver vivante sa fille qui était morte (Luc 8 :55), alors sache que Dieu n’as pas changé. Et Jésus disait : « Mon Père agit jusqu’à présent et Moi aussi j’agis. » Dieu peut restaurer tout ce qui est perdu comme Il l’a fait pour Job. Ne crains pas, crois seulement.

Ésaïe 44:6 (LSG): « Ainsi parle l’Éternel, roi d’Israël et son rédempteur, L’Éternel des armées : Je suis le premier et Je suis le dernier, et hors moi il n’y a point de Dieu. »

L’apôtre Paul disait : « Je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’Il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là. » Paul ne connaissait pas seulement la Parole de Dieu mais aussi le Dieu qu’il servait. Connaître intellectuellement la Parole de Dieu ou même recevoir une révélation ne nous conduit pas forcément à la conclusion que nous Le connaissons totalement. Les scribes avaient cette connaissance des Écritures, mais ils ont condamné Jésus. Pierre avait la révélation que Christ est le Fils du Dieu Vivant, mais il ne connaissait pas le Seigneur dans Sa volonté et s’opposant à la crucifixion de Jésus.

Pour beaucoup d’Enfants de Dieu, il suffit juste qu’une situation vienne nous déranger dans notre zone de confort pour que nous nous mettions à nous lamenter et avoir peur comme si notre Dieu n’était pas au contrôle. Bien que les disciples aient été avec Lui, tous ont crié dans la barque : « Ne te soucies-tu pas que nous périssons Seigneur? » Oubliant que c’était Jésus qui leur avait dit : « Passons à l’autre bord. «  Ce n’est pas que le Seigneur aime l’état de difficulté dans lequel nous nous trouvons actuellement, mais plutôt qu’Il peut utiliser ces moments pour nous rendre plus forts.

Et parce que tout n’est pas fini, Il a besoin de nous pour une œuvre plus grande. Lorsque Paul a su qu’il serait lié à Jérusalem suite à la prophétie d’Agabus (Actes21 : 10-14), il n’était pas troublé en pensant que sa mission allait prendre fin à Jérusalem; au contraire il y a foncé. C’est ainsi que Dieu a continué à l’utiliser jusqu’à Rome.

L’Éternel est notre rédempteur, Celui qui nous rachète. Et personne ne peut faire arriver une chose, sans qu’Il ne l’ait ordonnée. Personne donc ne peut mettre fin à ta vie, tes projets, ta mission sur la Terre sans que Dieu n’ait permis cela. Alors tout n’est pas encore fini pour toi mon ami(e) !

2 comments

  1. En lisant votre message, je suis très édifiée. Je rends grâce à Dieu de m’avoir permis de tomber sur ce message. Puisse l’Éternel, Notre Père et Notre Dieu, vous bénir et vous inspirer davantage !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close