Search

6 bénéfices de la souffrance dans notre vie

J’aime écrire des articles au sujet de la souffrance car je remarque que beaucoup de chrétiens échouent à avoir une marche victorieuse avec le Seigneur à cause d’elle. En fait, le véritable problème que nous avons ce n’est pas la présence des souffrances, puisque comme je vous le répète souvent : la douleur fait partie de la vie. Notre véritable soucis est plutôt de ne pas savoir gérer les souffrances et en tirer profit. Alors tout d’abord commençons par changer de perspective au sujet des douleurs : elles ne sont pas toujours mauvaises! Et voici quelques raisons pourquoi.

1. La souffrance te rend attentif

Job 36:15 (Semeur) Mais Dieu délivre l’affligé par son affliction même, et c’est par la souffrance qu’il le dispose à l’écouter.

Dans ce passage du livre de Job, nous apprenons que Dieu utilise nos souffrances afin de nous disposer à écouter Ses instructions et Ses avertissements. Il est vrai, et je pense que tu seras d’accord avec moi, que la plupart du temps, c’est quand on souffre, qu’on devient assez humble pour se remettre en question, écouter Dieu et enfin se décider à Lui obéir. Quand tout va bien dans notre vie, nous devenons légers spirituellement, c’est à dire que nous prenons un peu Dieu à la légère mais quand la douleur frappe, d’un coup nous devenons très attentif à tout ce qu’Il a à nous dire!

2. La souffrance te prévient

Job 36:15 (Français courant) Mais Dieu sauve le pauvre par la pauvreté, il se sert du malheur afin de l’avertir.

Le même verset que précédemment mais dans une autre traduction nous permet d’aller plus loin. Prenons l’exemple d’un enfant à qui tu dis « ne t’approche pas du feu, tu vas te brûler! ». Comme il n’écoute pas et à tendance à être rebelle, dès que tu vas tourner le dos il va toucher et bien sûr se brûler! Il va se faire tellement mal que cette douleur va le marquer à vie! Tu n’auras plus jamais besoin de lui dire de ne pas s’approcher du feu. Le souvenir de cette brûlure douloureuse quand il était petit, fera que jamais dans sa vie il ne s’approchera d’un feu. Et bien parfois quand on écoute pas, Dieu nous laisse faire nos bêtises. On se brûle les doigts mais au moins maintenant on sait que plus jamais on ne refera cette bêtise. Désormais on est avertit! Par nos petites souffrances, le Seigneur nous protège de plus grandes souffrances.

3. La souffrance te corrige

Job 5:17-18 (Segond 21) Il est heureux, l’homme que Dieu corrige. En effet, c’est Lui qui inflige la blessure, mais Il la soigne. Il frappe, mais c’est Sa main qui guérit.

Proverbes 15:10 (Segond 21) Celui qui abandonne le sentier doit s’attendre à une sévère correction.

Quoi de plus douloureux pour un enfant que se faire corriger par ses parents… Un mauvais bulletin scolaire, bagarres avec nos frères et soeurs, insultes, impolitesse et nous étions éligibles pour une discussion tendue avec nos parents voire même une bonne fessée ou pire des coups de ceinture ou chaussures! Et bien, Dieu, comme tout bon père, nous corrige également et la correction fait toujours mal! C’est un sujet de douleur et de grande tristesse. Mais un enfant en a besoin afin de grandir sainement et d’apprendre à se comporter comme il se doit. Alors si tu refuses d’obéir, tu sais déjà ce qui t’attends… Dieu aura le dernier mot, sois-en sûr!

4. La souffrance te fortifie

1 Pierre 5:10 (Semeur) Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître sa gloire éternelle dans l’union à Jésus-Christ, vous rétablira lui-même ; il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables.

Romains 5:3-4 (Parole vivante) Mais il y a plus : dès maintenant, nous pouvons être remplis de joie au milieu des épreuves et des souffrances. Oui, malgré nos difficultés et nos détresses, nous triomphons, car nous savons qu’elles contribuent à notre bien : l’épreuve nous apprend à être patients, à porter nos fardeaux sans rechigner. La patience nous affermit et développe notre force de caractère, elle nous aide à faire toujours davantage confiance à Dieu. Lorsque nous avons traversé victorieusement l’épreuve, notre foi et notre espérance acquièrent force et constance.

Pour développer nos muscles physiques il existe des salles de sport dans lesquelles volontairement nous soumettons notre corps à toute sorte de tensions et exercices pour le forcer à se développer et se renforcer. Et bien les machines de musculation spirituelles s’appellent les douleurs! Oui je sais bien, ce n’est pas très réjouissant mais c’est le même principe. Dieu soumet volontairement nos muscles spirituels à toute sorte de tensions et d’exercices pour nous forcer à développer du caractère et renforcer notre foi. C’est douloureux mais c’est comme ça qu’on devient plus solide!

5. La souffrance t’humilie

Lamentations 3:32-33 (Français courant) Même s’il fait souffrir, Dieu reste plein d’amour, tant Sa bonté est grande. Ce n’est pas de bon cœur qu’Il humilie et qu’Il fait souffrir les humains.

Dans ce passage des lamentations de Jérémie, nous lisons que Dieu nous humilie. Cela L’attriste d’être obligé de nous humilier mais lorsque c’est nécessaire Il n’hésite pas! Mais d’ailleurs, pourquoi nous humilie-t-Il si ça Lui fait si mal?

Psaumes 119:67 (Parole vivante) Avant d’être humilié, je faisais fausse route, mais maintenant, j’observe Ta parole.

La réponse se trouve ici en Psaumes 119! Le Seigneur nous humilie afin qu’on apprenne à obéir à Ses commandements. Dans ce passage, le mot hébreux pour « humilié » est « anah » qui signifie « affliger ». Dieu permet ainsi des afflictions dans notre vie afin que nos coeurs deviennent plus doux et soient disposés à Lui obéir.

6. La souffrance te rapproche de Dieu

Jonas 2:8 (Segond 21) Quand mon âme était abattue en moi, je me suis souvenu de l’Eternel, et ma prière est parvenue jusqu’à Toi, dans Ton saint temple.

Quand nous sommes heureux, tout va bien, nos besoins sont pourvus et nos désirs accomplis, bizarrement prier n’est pas forcément notre priorité numéro 1, jeûner encore moins et aller à l’église… On verra! Mais bizarrement quand l’affliction frappe, quand les situations de la vie se retournent contre nous, nous ressentons l’urgence de prier, le besoin de jeûner et on retrouve vite faite le chemin de l’église! C’est terrible mais pourtant si vrai : c’est dans la douleur que nous nous rapprochons le plus de Dieu. Quand tout est beau, quand tout le monde est gentil avec nous, nous relayons le Seigneur au second plan de notre vie mais comme Jonas, quand nous sommes tristes et abattus, c’est là que nous nous souvenons qu’Il existe et commençons à Le considérer sérieusement.

1 Corinthiens 10:13 (Segond 1910) Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.
Et nous pourrions continuer à parler des bienfaits de la souffrance mais je m’arrête à ces 6 points essentiels à retenir. À la lumière de cet article, comprenons qu’il ne faut pas chercher à éviter toute les douleurs, certaines sont non seulement bonnes mais vitales! Dieu veut notre bonheur, mais pour y arriver, il nous faudra avoir un petit peu mal de temps en temps. Mais n’aie pas peur car la Bible te promet que non seulement Dieu ne permettra pas que tu supportes des afflictions et des tentations trop lourdes pour toi mais en plus, Il te délivrera de chacune d’entre elles!

1 comment

  1. Merci beaucoup cet article vient de m edifier encore par la grace de DIEU et surtout que toute la Gloire et l’Honneur lui soient rendus pour les benedictions et l inspiration par son saint esprit qu il vous donne. Soyez bénis toute l equipe au nom tout puissant de YESHUA MISHAYA

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close