Search

A Jésus, on ne se donne pas à moitié mais en la totalité !

« Puis, ayant appelé la foule avec Ses disciples, Il leur dit: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il Me suive. » Marc 8 : 34

Servir un maître c’est se soumettre à la loi dudit maître. Mais trop de chrétiens se perdent et ignorent le sens même de la dévotion sincère. On ne peut accepter Dieu puis sélectionner les domaines de nos vies dans lequel il pourrait ou non avoir accès. Dieu est la puissance par excellence, le fondateur et le père de l’humanité. Nous ne pouvons pas limiter Son action. On ne peut pas prier pour une chose et exiger de Dieu qu’Il la fasse selon nos désirs, qu’Il emprunte le chemin que nous voulons. Laissons Dieu agir en Son temps et en Sa manière, car les voies de Dieu sont impénétrables. Si la promesse tarde, ne cherchons pas de raccourcis, patientons avec ferveur dans l’adoration.

Romains 8 :5 : « Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. »

Beaucoup parmi nous veulent garder le contrôle mais il est urgent de comprendre que si l’on persiste à vouloir prendre la place de Dieu, nous l’incitons à s’éloigner de nous. Comment Dieu pourrait-Il agir si nous n’avons cesse de limiter Son action dans nos vies ? Nous devons comprendre que le processus du renoncement de soi est un acte de confiance qui prouve la foi et émeut le cœur de Dieu car cela prouve que nous ne comptons que sur Lui. Que nous en sommes totalement dépendant.

Nous comprenons qu’il y a un transfert de dimension pour véritablement expérimenter l’étendue de la grâce divine dans nos vies. Nous devons nous défaire de la dimension de la chair et commencer à cultiver dans nos cœurs, comportements et attitudes le fruit de l’Esprit (Galates 5:22). Seul une âme soumise au Saint-Esprit est en mesure de monter dans les hauteurs de la foi, de l’amour, de l’obéissance et de la soumission.

Être un chrétien véritablement engagé demande beaucoup de soumission et d’humilité car l’autorité, on doit la confier à Dieu. Nous devons renoncer au contrôle pour que Dieu prenne le plein contrôle de nos vies. Nous devons nous livrer à la puissance de Christ, faire preuve de soumission. Le renoncement de soi n’est donc jamais absolu tant que nous exprimons des réticences contre la proximité de Dieu. C’est donc une quête perpétuelle dont le chemin est marqué par la persévérance et une foi sincère.

Cela paraît impensable surtout au stade de bébés spirituels mais une profonde communion n’est possible que si notre soif de Jésus s’accroit, que nous demeurons dans Sa présence, que nous appliquons Ses commandements, que nous marchons selon Ses principes, que nous recherchons la vérité en méditant la Bible.

Nous devons donc nous laisser transformer par l’Esprit afin d’acquérir la mentalité de Christ, nous consacrer entièrement à La Parole et être amoureux de Jésus. C’est comme cela que nous parviendrons à renoncer à notre volonté qui n’est pas toujours saine, pour nous fier totalement à la volonté divine pour notre vie, seul moyen par lequel le plan de Dieu pourra s’accomplir dans notre vie. Ne nous dispersons pas, adorons-le !

En somme, retenons qu’il ne peut définitivement pas avoir deux capitaines sur un bateau. Tout enfant doit se soumettre à son père. Car la priorité c’est de lui être agréable, devenir un disciple fidèle afin de bénéficier de ses grâces innombrables.

Alors, quel est notre choix : plan divin ou  désirs humains?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close