Search

Abraham crut au-delà de toute espérance

Hébreux 11 : 8-10 (LSG21) « C’est par la foi qu’Abraham a obéi lorsque Dieu l’a appelé et qu’il est parti pour le pays qu’il devait recevoir en héritage. Et il est parti sans savoir où il allait. C’est par la foi qu’il est venu s’installer dans le pays promis comme dans un pays étranger. Il y a habité sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse, car il attendait la cité qui a de solides fondations, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur. »

Quelle est l’histoire d’Abraham?

Abraham est l’un des descendant de Noé, c’est un nomade qui élève du bétail. Un jour il entend la voix de Dieu qui Lui demande de quitter sa patrie pour une terre inconnue.

Genèse 12 : 1-4 (LSG 21) : « Et l’Éternel avait dit à Abram : Va-t’en de ton pays, et de ta parenté, et de la maison de ton père, vers le pays que je te montrerai. Et je te ferai devenir une grande nation, et je te bénirai, et je rendrai ton nom grand, et tu seras une [source de] bénédiction. Et je bénirai ceux qui te béniront et je maudirai ceux qui te maudiront. Et en toi seront bénies toutes les familles de la terre. Et Abram s’en alla, comme l’Éternel lui avait dit, et Lot s’en alla avec lui. Et Abram était âgé de 75 ans lorsqu’il sortit de Charan. »

Voilà l’acte de foi. Abraham entend cette voix, et comme il connaît son Dieu, il décide d’écouter et de partir. Abraham a l’assurance que Dieu le guidera. Il a confiance. Abraham quitte tout et part avec quelques membres de sa famille et du bétail vers la terre promise.

Mais Abraham est un homme, certes un homme de Dieu mais aussi un homme charnel qui ressent des doutes et de la peur. Et c’est pour cela qu’en passant par l’Égypte, il demande à sa très belle femme Saraï de se faire passer pour sa sœur afin de ne pas mourir (Genèse 12:12-13). Mais Dieu est bon et malgré cette faiblesse, Il sort Abraham de ce mensonge. Dieu lui rend sa femme et l’accompagne sur la route, direction Canaan.

Sur le chemin de la foi, nous pouvons avoir peur mais la confiance en Dieu doit être plus grande que la peur. Tu as le droit de tomber selon Proverbes 24 : 16 mais il faut se relever.

Dieu fait une promesse à Abraham, Il lui promet de lui donner un héritier et que sa descendance sera aussi nombreuse que les étoiles.

Genèse 15 : 4-6 (LSG 21) « Et voici, la parole de l’Éternel lui [fut adressée], en disant : Celui-ci ne sera pas ton héritier, mais celui qui sortira de tes entrailles, lui sera ton héritier. Et il le fit sortir dehors et dit : Regarde donc vers les cieux et compte les étoiles, si tu peux les compter ! Et il lui dit : Ainsi sera ta descendance. Et Abram crut l’Éternel et l’Éternel lui compta cela comme justice. »

Les années passent et toujours pas l’enfant de la promesse. Abraham attend, Saraï s’impatiente. N’est-ce pas trop souvent notre cas ? Combien de fois Dieu nous a-t-Il promis une chose et dans notre impatience avons-nous voulu faire à notre guise ? Il ne faut pas oublier que même si le temps nous paraît long, l’Éternel fait toute chose bonne en son temps dit l’Ecclésiaste. Ce que Dieu a promis s’accomplira.

Abraham et Saraï prennent donc une solution de rapidité et de facilité. Saraï met sa servante dans les bras d’Abraham.

Genèse 16 : 3-4 (LSG 21) « Et Saraï, femme d’Abram, prit Agar, sa servante égyptienne, après qu’Abram eut habité dix ans au pays de Canaan, et elle la donna pour femme à Abram, son mari. Et il alla vers Agar et elle conçut. Et elle vit qu’elle avait conçu et sa maîtresse fut méprisée à ses yeux. »

Dieu ne tient pas rigueur à Abraham et fait une nouvelle alliance avec lui. La circoncision certes au niveau du corps mais aussi du cœur. Il change les noms d’Abram en Abraham et de Saraï en Sara. Une nouvelle alliance, une promesse plus forte : Dieu promet un fils à Abraham.

Genèse 17 : 19 (LSG 21) « Et Dieu dit : Certainement Sara, ta femme, te donnera un fils et tu l’appelleras du nom d’Isaac. Et j’établirai mon alliance avec lui, comme alliance perpétuelle, pour sa descendance après lui. »

Abraham n’abandonne pas son espérance. En effet à l’âge de 100 ans, il devient le père d’Isaac, le fils de la promesse. Abraham a cru et a vu la fidélité de Dieu.

Que devons-nous retenir de cette leçon ?

Il peut arriver que nous soyons faibles mais Dieu sera fort pour nous; il peut arriver que nous flanchions mais l’Éternel nous relèvera. Il est écrit dans Nombres 23 :19 (LSG 21) « Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’Il a dit, ne le fera-t-Il pas? Ce qu’Il a déclaré, ne l’exécutera-t-Il pas? »

L’espérance du chrétien est fondée sur la confiance en Dieu et sur Ses promesses. Abraham a patienté et d’autres hommes de la Bible aussi. A l’instar de David, beaucoup de grands hommes et grandes femmes de Dieu ont dû patienter et espérer pour entrer dans le plan parfait de Dieu.

Alors si Dieu t’a donné une promesse, attends, crois et tu verras la fidélité de Dieu; elle se réalisera certainement. Proclame : « Si Dieu l’a dit, je le crois et peu importe les circonstances, mon Dieu ne ment pas! »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close