Search

Aimer tout le monde; est-ce vraiment possible ?

Est-ce qu’il est vraiment possible d’aimer tout le monde ? Des gens diront : « Un tel ne fait rien pour que je lui montre de l’affection…  De toute façon Dieu Lui-même sait que nous sommes des êtres faits de chair… L’amour c’est dans le cœur, moi quand je n’aime pas, je n’aime pas ! Etc. » Il y a tellement de divergences sur la question qu’on ne saurait où donner de la tête. Est-ce vraiment possible ? Est-ce un mythe ? Ou alors est-ce à classer parmi les bonnes résolutions du nouvel l’an jamais accomplies ? Par la suite, nous allons voir réellement si cela possible ou bien cela relève juste d’une utopie. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, nous allons d’abord nous attarder sur les différentes raisons pour lesquelles nous n’arrivons pas à aimer tout le monde.

Ils sont simplement différents

Romains 12 : 4 (LSG) « Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, »

En effet, généralement nous rencontrons des problèmes au niveau de l’amour car les personnes que nous côtoyons sont toutes différentes les unes des autres. D’autres sont joviales, sympathiques, attrayantes, amusantes mais il y en a également certaines qui sont grossières, malpolies, détestables, grognions, etc. Avec toutes ces différences, nous avons de grandes difficultés à les aimer toutes, car l’être humain de nature n’aime pas l’inconnu, n’aime pas ce qui est différent de lui. Or, la différence n’est pas une mauvaise chose en tant que tel.

Dieu a créé chaque être humain avec un caractère différent dans le but de pouvoir faire différentes choses pour le perfectionnement du corps de Christ. Quelqu’un qui a une personnalité colérique ne doit pas changer sa personnalité mais plutôt son caractère ; car la personnalité colérique a des avantages (sensible à la douleur des autres, rempli d’énergie, etc.) et des inconvénients (s’emporte facilement, peut blesser sans s’en rendre compte, etc.).

A partir de cela, nous pouvons déjà conclure une chose : aimer tout le monde est humainement impossible. De plus, il y aura toujours des personnes qui s’arrangeront à faire une chose particulièrement énervante et cela peut être à répétition ; comment donc faire ? Suis-je vraiment obligé d’aimer tout le monde? Sur le plan humain, l’amour universel est impossible mais sur le plan divin cela se résume en une phrase : Tout est possible à celui qui croit.

Aimez-vous comme je vous ai aimés

Jean 13 :34 (LSG) «Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. »

S’aimer mutuellement n’est pas seulement l’affaire de certains mais c’est un commandement que le Seigneur Jésus Lui-même a donné à Ses disciples. Ce n’est pas facultatif ! Et le Seigneur n’a pas juste dit : « Aimez-vous les uns les autres… » Mais Il a ajouté « Comme je vous ai aimés ». C’est réellement important de noter cela, car très souvent nous croyons qu’aimer les autres c’est les aimer lorsqu’ils font tout bien. Mais si nous aimons uniquement ceux qui nous font du bien, en quoi sommes-nous différents des personnes qui ne connaissent pas Dieu ? Elles en font autant ! Si nous aimons uniquement les autres lorsqu’ils font tout ce que nous leur demandons, que faisons-nous de fantastique ?!

Il est facile d’aimer quelqu’un qui nous a fait du bien. Pour cela, nous n’avons pas besoin d’Esprit Saint mais d’un peu d’humanité. Néanmoins, aimer quelqu’un qui t’a vraiment offensé n’est pas une chose aisée, mais cela touche le cœur de Dieu car tu deviens de plus en plus comme Lui. Car oui, l’amour de Christ consiste à aimer même ceux qui nous ont fait du mal, même ceux qui nous détestent. Car c’est à notre amour, l’amour de Dieu, que tous reconnaitront que nous sommes Ses disciples.

A quoi ressemble donc l’amour de Dieu ? J’aime beaucoup ce cantique où l’on décrit l’amour de Dieu; malheureusement je ne maitrise pas l’auteur mais ceci dit, je me rappelle des paroles qui disent ceci : « Comment il est ? Il est si haut qu’on ne peut le surmonter, Il est si bas qu’on ne peut le rabaisser, Il est si large qu’on ne peut le contourner, ooooohh quel amour ! » L’amour de Dieu est infini, l’amour de Dieu est incommensurable et il surpasse tout, même les plus dures offenses.

1 Corinthiens 13 : 4-8 nous apprends ceci de l’amour que nous devrions ressentir pour les autres :

  • Il est patient : Il sait attendre patiemment que l’Éternel touche le cœur d’une personne afin que cette dernière puisse changer d’attitude et de comportement. Jacob a attendu pendant 7 ans pour épouser une femme; mais il fut trompé. Il a encore du faire 7 autres années pour la celle qu’il voulait vraiment et la Bible nous enseigne que cela était pour lui comme quelques jours tellement il l’aimait (Genèse 29 : 20). Il a été patient.
  • Il est plein de bonté et n’envie point : Il désire plus que tout faire du bien. Il ne souhaite que le bonheur de l’autre et n’envie pas son frère lorsqu’il a plus que soi, mais il bénit l’Éternel pour son frère dans l’assurance que Dieu ne l’a pas oublié.
  • Il ne se vante point et ne s’enfle pas d’orgueil : Il ne rabaisse pas l’autre sans cesse; il ne se vante pas de ses victoires devant son frère sachant que ce dernier traverse des temps difficiles, mais il compatit.
  • Il ne cherche pas son intérêt, mais privilégie l’autre : Très souvent, on se dit qu’être mature spirituellement c’est connaitre beaucoup de passages bibliques. Toutefois, cela ne se limite pas à cela. Cela va plus loin, car la vraie et l’authentique maturité consiste à se sacrifier pour les autres ; à ne pas chercher son propre intérêt mais celui des autres.
  • Il ne trame pas le mal, l’injustice l’attriste et la vérité le réjouit : Il ne jubile pas quand son ennemi a des problèmes mais il pose les genoux au sol et se tient à la brèche en sa faveur.
  • En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère : L’amour véritable n’a pas de fin… Je ne crois pas en ce type d’amour où l’on dit : « Je t’aime mais je n’arrive pas à te pardonner. Je t’aime mais si tu me trompes je te tue. Je t’aime mais… » L’amour de Dieu aime et pardonne en tout temps ! A quoi ça sert de prier 777 fois si nous ne sommes pas capables de pardonner 777 fois ? Est-ce à dire qu’on doit tout accepter venant des autres ? Non pas forcement ! Rappelons-nous l’amour est également patient, et sait prendre ses distances lorsqu’une relation devient trop toxique pour nous, sans toutefois garder la personne en rancune.

Pour terminer, le jour où j’ai compris ce qu’était l’amour du prochain, je me suis dit : « Ouah ! C’est impossible que je réussisse un jour, je ne me sens pas encore prêt à aimer de cette manière. ». Mais par la suite, l’Esprit-Saint m’a fait comprendre deux choses importantes :

Tout d’abord, l’amour, la joie, la paix et tous ces sentiments venant de Dieu, ne sont pas en réalité des sentiments au premier degré mais ce sont des décisions que l’on prend sur soi-même : « Je décide de t’aimer indépendamment de ce que tu penses, dis ou fais à mon égard ! ». Par la suite, tu ressentiras l’émotion mais pour un début il est important de décider de l’aimer.

Ensuite, être prêt, ce n’est pas être capable de faire mais c’est être capable de compter sur le savoir-faire de Dieu, qui est Christ en toi, l’espérance de la gloire ! De même que Christ a été la plus belle preuve d’amour de Dieu au monde, sois également (parce que Christ vit désormais en toi) la plus belle preuve d’amour de Dieu auprès de tous ceux qui t’entourent. Je t’aime de tout l’amour du Seigneur. Demeure béni(e) !

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close