Search

Aller en profondeur avec le Saint-Esprit: que dois-je faire concrètement ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Jean 14 : 16-17 (LSG) : « Et Moi, Je prierai le Père, et Il vous donnera un autre consolateur, afin qu’Il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne Le voit point; mais vous, vous Le connaissez, car Il demeure avec vous et Il sera en vous. »

Comme nous le savons tous, nous adorons un seul et unique Dieu qui se manifeste dans trois différentes dimensions, entièrement à part mais consubstantiellement unies. Dans chacune de ces dimensions, Dieu demeure à la fois omnipotent, omniprésent et omniscient, avec une seule et même volonté, une seule et même vision, un seul et même amour si grand et si profond pour l’homme. C’est ainsi que nous pouvons déclarer que le Fils parle de la volonté du Père, donc de ce que ce dernier Lui dit de dire, et que la manifestation de la Parole se fait par le Saint-Esprit.

Le temps d’Abraham et de l’Ancien Testament fut celui où le Père se fit connaître à l’homme, ou Il se révéla à lui. Le Fils et le Saint-Esprit étaient là, se mouvaient, mais le temps n’était pas encore venu pour l’intervention puissante de leurs ministères sur terre. Alors ce que le Père fit à ce moment-là, c’est d’annoncer l’arrivée future de Son Fils qui parlerait de Sa part.

Puis le Fils vint; ce fut le temps des Évangiles, celui du début du Nouveau Testament. Ce fut le temps où la Parole est venue elle-même sur terre, délaissant Sa gloire dans le ciel pour porter l’habit charnel, porter le péché du monde, pour tout accomplir à la croix de Golgotha, pour notre salut à tous. Ce fut également l’époque où Jésus annonça aussi la venue et l’entrée en action du ministère du Saint-Esprit sur terre, au sein de l’Eglise. Et cela a débuté depuis les événements de la Chambre Haute et continue jusqu’à présent.

La personne de la trinité avec laquelle nous vivons, nous progressons et qui fait toutes choses en nous, c’est le Saint-Esprit et nous allons voir aujourd’hui comment aller en profondeur avec Lui.

Reconnais le Saint-Esprit pour qui Il est et respecte-Le !

Matthieu 12 : 31 (LSG): « C’est pourquoi Je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. »

Ephésiens 4 : 30 (LSG) : « N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. »

Partons de la base que Dieu ne dit rien pour rien, qu’Il ne fait pas les choses au hasard. Nous comprenons ainsi que ces mots dits par Jésus et inspirés à Paul n’ont pas été dits en vain. En fait, Dieu savait quel allait être le comportement des générations à venir envers la troisième personne de la trinité, qui Elle-même est Dieu. Mais le respect de ceux qui ont reçu Sa parole envers Celui qui doit la manifester n’est pas ce qu’il devrait être.

Nombreux nous sommes à prier pour les dons du Saint-Esprit, à jeûner même pour que nous puissions porter les fruits donnés par ce dernier, mais combien sommes-nous à lire réellement nos Bibles avec la motivation de nous rapprocher de Dieu, de devenir ami avec Lui, de faire de Lui notre proche le plus important ? Combien sommes-nous à prendre le temps d’écouter ce que l’Esprit de Dieu a à nous dire, à rechercher des directives pour notre journée auprès de ce dernier ? Beaucoup de personnes dans notre génération veulent les choses du Saint-Esprit, sans la personne du Saint-Esprit. Elles veulent les bénédictions sans le Dieu qui les accorde, veulent les honneurs sans accorder de l’importance à ce que la consécration et la soumission à l’Esprit signifient réellement.

La soumission au Saint-Esprit doit être volontaire, comme l’acceptation de Jésus de notre part l’a été. On doit vouloir construire une relation profonde avec le Saint-Esprit, comme on a voulu se rapprocher de Jésus; ces deux aspirations ne vont pas l’une sans l’autre. On ne peut pas dire que l’on aime Jésus, qu’on Le connaît et que l’on vit pleinement la vie chrétienne sans nous être au préalable attaché au Saint-Esprit, sans nous être soumis à Lui. Car, on ne peut saisir qui est Jésus dans Sa profondeur sans Celui qui nous Le révèle et qui donne vie à Sa Parole en nous.

Les apôtres avant le départ de Jésus vivaient de la rosée du Saint-Esprit, mais après la Chambre Haute, c’est-à-dire leur baptême par l’Esprit, ils n’ont plus jamais été les mêmes (Actes 2 : 1-4).

La soumission et l’abandon de soi. 

1 Corinthiens 2 : 10 (LSG): « Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. »

Avec Dieu, il n’y a pas de demi-mesure; il n’y a pas de tiédeur (Apocalypse 3 : 15-16). Soit on se consacre à Lui complètement, soit on ne le fait pas, soit on Lui appartient de tout cœur, soit pas du tout. Car on ne peut adorer et servir deux maîtres à la fois (Matthieu 6 : 24).

Comme il a été dit auparavant, il faut que la soumission à l’Esprit de Dieu soit désirée et voulue, comme la soumission de l’Église envers Christ est volontaire, comme celle de la femme envers son époux l’est aussi. En plus de ceci, ce qui reste incroyable avec le Paraclet (Saint-Esprit), c’est qu’Il ne nous forcera jamais et ne nous obligera jamais à le faire. Il est tellement un gentleman que lorsqu’Il nous donne un conseil et que nous Lui répondons par la négative, au travers de la désobéissance, ou même en Lui faisant la sourde oreille, ce qu’Il fait, c’est qu’Il se retire dans un coin parce qu’Il est respectueux et Il se tait.

L’œuvre de l’Esprit dans notre vie passe par le fait d’abandonner notre volonté, notre égo, pour que le Christ grandisse en nous. Le Saint-Esprit est venu pour nous faire ressembler à Jésus, et cela ne marche que lorsque nous mourons à nous-mêmes pour laisser la Parole de Dieu croître en nous, dans sa plénitude. C’est un travail de longue haleine qui se fait au fur et à mesure. Plus nous laissons une chose à laquelle nous tenons mais qui nous éloigne de Dieu et nous empêche de mieux Le connaître, plus le changement s’opère par le Saint-Esprit et plus nous allons en profondeur avec Lui. Plus nous obéissons, plus Il bâtit au-dedans de nous les us et les coutumes du Royaume de Dieu pour nous amener à ressembler progressivement à qui nous sommes réellement, des enfants de Dieu.

Pour débuter ton rapprochement avec le Saint-Esprit, lis beaucoup ta Bible tout en revoyant tes motivations. De toutes les façons, Il se chargera de tout décortiquer et de te l’exposer. Il n’y a rien de plus vrai et de rafraîchissant que de lire la Parole avec la perspective de l’Esprit. Parle avec Lui. Discute, partage; Il n’attend que ça pour te ravir vers les profondeurs de Dieu !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close