Search

Apprendre à dire « Non » : Pourquoi et Comment ?

Dire oui à tout et à tous ne fait pas de toi quelqu’un de gentil ; cela révèle juste ton immaturité. Tu reflètes l’image d’une personne qui vit dans l’illusion qu’on peut contenter tout le monde, une personne qui ne veut prendre le risque de frustrer ou de décevoir par un « non ». Cela est non seulement irréaliste mais ne fera que t’attirer des problèmes. Et ce n’est pas le pire ; tu risques ce faisant de t’écarter du plan de Dieu pour toi.

Le chrétien n’est pas quelqu’un qui dit « Oui » à tout pour être accommodant, ce n’est pas non plus quelqu’un qui fait l’unanimité ou toujours ce qu’on attend de Lui. C’est quelqu’un qui doit apprendre à souffrir la contestation et l’incompréhension des autres. Ce ne doit pas être quelqu’un de charnel ou d’émotionnel qui ne supporte pas le « tu m’as déçu ». Il faut savoir dire « Non » et ce n’est pas une option. Mais « Non » à qui ou à quoi ?

Non à soi-même !

L’influence qu’on a sur les autres est toujours fonction de celle qu’on a sur soi-même, dixit le Pasteur Edgard GUIDIBI. Tu ne peux efficacement dire « Non » aux autres quand tu ne sais pas te dire « Non » à toi-même. Et quand je parle de toi-même, je parle avant tout de ta chair :

Galates 6:8 (LSG) « Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. »

J’aime bien ce verset dans la version Parole de Vie qui explicite mieux :

Galates 6:8 (PDV) « Si quelqu’un sème ce qui plait à ses désirs mauvais, il récoltera ce que ses désirs produisent, c’est-à-dire la destruction. Mais s’il sème ce qui plaît à l’Esprit Saint, il récoltera ce que l’Esprit Saint produit, c’est-à-dire la vie avec Dieu pour toujours. »

Quand on ne sait pas dire « Non » à sa chair, la Bible nous dit que ce que nous en tirons c’est la mort. La mort dont il s’agit ici, c’est autant la mort dans tous les domaines de ta vie déjà sur cette terre (maladies, chômage, pauvreté, stérilité, dettes, etc.) que la mort éternelle après cette vie.

Quelques fois je me demande où j’en serais dans ma vie, si je n’avais pas passé autant de temps dans la rébellion, loin de Dieu, à donner libre cours à mes désirs et penchants de ma chair. En vérité, c’est autant de choses qui nous retardent dans l’accomplissement de notre destinée en Dieu. Le chrétien mature c’est celui qui arrive à dominer sa chair, qui ne lui donne pas ce dont elle a envie mais ce dont elle a besoin, c’est-à-dire la discipline !

Non à autrui !

Combien de fois ne nous sommes-nous pas retrouvés dans des situations chaotiques, parce que nous avons manqué une occasion de dire « Non ». Non à cette relation, non à cette bonne affaire, non à cette promotion au boulot, non à cette sollicitation, non à ces responsabilités supplémentaires à l’église, etc. Je ne sais pas pour toi mais quand je regarde à mon parcours, il y a tellement de situations embarrassantes que je me suis attirées, juste parce que j’ai manqué de dire « Non » quand il le fallait. Être bon envers tous, ce n’est pas tout accepté, non ; ce n’est pas ce que la Bible te demande. Il y a mon père qui dit souvent avec une pointe d’humour qu’ « être chrétien, ce n’est pas être crétin et un crétin ne fera jamais un bon chrétien ».

Oui, tu dois apprendre à dire « Non », autant de fois qu’il le faudrait. Maïsha Siméon pouvait dire qu’il y a « les bonnes opportunités et il y a les opportunités de Dieu ». Le chrétien n’est pas quelqu’un qui saisit les bonnes opportunités ; c’est quelqu’un qui ne cherche qu’à entrer dans les opportunités de Dieu pour sa vie. Car, il y a beaucoup de « bonnes opportunités » qui ne sont que des distractions visant à te détourner du plan de Dieu pour ta vie ou te faire perdre un précieux temps dans l’accomplissement de ta destinée. Et c’est vrai que la distraction est aujourd’hui un véritable fléau au sein des chrétiens. En cela, même Satan a beaucoup de choses à nous apprendre. Voici quelqu’un qui sait qu’il lui reste peu de temps et qui ne gaspille aucune seconde. Chaque jour, il ne fait rien qui ne le rapproche de son plan destructeur pour l’humanité. Il distrait beaucoup les chrétiens (réseaux sociaux, polémiques vaines et inutiles, ambitions personnelles, etc.) mais lui-même n’est jamais distrait. Cette façon d’être focalisé sur le but, il la tient certainement de Dieu avec qui il était avant sa chute.

En effet, Jésus sur la terre nous en a donné le parfait exemple. Il ne faisait rien qu’Il n’ait vu le Père faire, en d’autres termes, Il était focalisé constamment sur le but de Sa venue. Et pour l’être, Il savait dire « Non » quand il le fallait :

Jean 2 : 4 (LSG) « Jésus lui répondit : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue »

Jean 7 : 8 (LSG) « Montez, vous, à cette fête ; pour moi, Je n’y monte point, parce que mon temps n’est pas encore accompli. »

Mathieu 15 : 22 ; 24 (LSG) « Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, Lui cria : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon. Il répondit : Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. »

Il y a plusieurs autres exemples. Mais savoir quoi faire à chaque instant pour ne pas te laisser entraîner par des sollicitations tous azimuts, nécessite une bonne maîtrise des temps et des saisons.

L’intelligence des temps

1 Chroniques 12 : 32 (LSG) « Des fils d’Issacar, ayant l’intelligence des temps pour savoir ce que devait faire Israël… »

Dans ce contexte, il s’agissait de former une délégation, afin de se rendre à Hébron pour établir David roi, conformément aux prophéties et à l’agenda de Dieu pour ce temps-là. C’était une mission périlleuse car Saül était encore sur le trône en Israël. C’est donc en risquant leur vie, que ces personnes désignées sont allées établir David roi. Qu’est-ce qui a bien pu les motiver et leur donner ce courage ? L’intelligence des temps, pour savoir qu’ils agissaient conformément à la volonté de Dieu pour ce temps-là.

Chaque chrétien doit prier Dieu pour avoir l’intelligence des temps, pour ce qui est des desseins de l’Eternel déjà pour sa propre vie mais aussi pour sa famille, sa communauté, sa nation, son continent et le monde en général. Prier aussi pour avoir la sagesse de ce qu’il doit faire personnellement, pour être en phase avec les desseins de Dieu pour sa vie et pour ce temps précis. Cela t’évitera de te disperser, disant oui à tout, pour finir par faire tout sauf ce que Dieu t’appelle à faire.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close