Search

Apprends à adorer et à remercier Dieu au milieu des épreuves !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Habacuc 3: 17-18 (Darby) « Car le figuier ne fleurira pas, et il n’y aura point de produit dans la vigne ; le travail de l’olivier mentira, et les campagnes ne produiront pas de nourriture […] Mais moi, je me réjouirai en l’Eternel, je m’égayerai dans le Dieu de mon salut. »

A l’heure où j’écris ces mots, j’ai perdu un grand frère dans la foi, un tonton, un ami, un compagnon d’œuvre et grand évangéliste. C’est une mort qui a laissé ma communauté chrétienne sans voix, tant l’épreuve est grande. Les « pourquoi » fusent dans mon esprit : « Seigneur, que va devenir sa femme dont la santé est délicate ? Et les petits enfants ? » Plusieurs d’autres questions de ce genre mais sans réponse.

Toutefois, malgré la perte d’un être si cher, doit-on se lamenter au point d’oublier que rien n’échappe à Dieu, et qu’Il fait concourir toutes choses à notre bien ? Romains 8 :28 (Darby) « Mais nous savons que toutes choses travaillent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son propos »

Il n’y a pas d’Homme sur cette Terre qui n’ait pas connu d’épreuves. Que ce soit la maladie, le chômage, les persécutions, le deuil, le rejet, etc. Nous avons tous connu, ou connaîtrons des moments difficiles dans notre vie. Dans chaque épreuve, se cache un message que Dieu veut communiquer à chacun de nous. C’est pourquoi, Il permet ou laisse arriver certaines difficultés, voire atrocités dans nos vies, sans qu’Il n’en soit l’Auteur. Et au milieu de tout cela, Il nous ramènera alors vers l’essentiel : L’adorer et L’honorer sur cette Terre, quoiqu’il arrive. 

Ton attitude face à l’épreuve déterminera donc ta capacité à aimer Dieu et à Lui faire confiance malgré tout. J’aimerais que toi et moi, nous découvrions trois personnages dans la Bible qui, face à l’épreuve, ont choisi d’adorer et remercier Dieu.

Le cas de Jonas

Jonas, prophète de Dieu, avait été envoyé par Dieu à Ninive, pour annoncer le jugement à venir de Dieu, sur ce peuple rebelle et idolâtre. Mais Jonas n’a pas voulu accomplir cette mission, et à la place, il s’est enfui sur un bateau, vers une destination contraire à celle où Dieu l’envoyait.

Pour épargner Jonas de la fuite en avant par la mort, Dieu a envoyé un gros poisson pour l’avaler, et il est resté 3 jours et 3 nuits dans le ventre de celui-ci. Cependant, Jonas, connaissant la bonté et la miséricorde de Dieu, n’a pas été défaitiste face à sa situation; il a plutôt choisi de rendre hommage à Dieu et de Lui faire confiance pour Sa délivrance.

Ce magnifique hommage dont on va découvrir une portion ensemble, a été composé alors qu’il était encore retenu dans le ventre du poisson : « Quand mon âme défaillait en moi, je me suis souvenu de l’Eternel, et ma prière est venue jusqu’à toi, dans le temple de ta sainteté. Ceux qui regardent aux vanités mensongères abandonnent la grâce qui est à eux. Mais moi, je te sacrifierai avec une voix de louange ; et je m’acquitterai de ce que j’ai voué. La délivrance est de l’Eternel » Jonas 2 : 7-9 (Darby). Et le verset suivant nous dit que Dieu commanda au poisson de vomir Jonas et il le fit. Jonas alla à Ninive délivrer le message de Dieu à ce peuple.

La leçon que j’ai tirée de l’épreuve de Jonas est la suivante : ne jamais avoir un comportement défaitiste face à l’épreuve. Mais, choisir plutôt de faire confiance à Dieu, qui est Le Maître des temps et des circonstances.

L’histoire de Job

Job était un homme intègre, craignant Dieu et pratiquant ce qui était juste. Il a même reçu le témoignage de Dieu disant qu’il était un homme juste à Ses yeux. Cependant, malgré sa piété et son amour pour Dieu, l’épreuve ne l’a pas épargné; en un seul jour, il a perdu tous ses enfants et toute sa richesse. Et comme si cela ne suffisait pas, il a été frappé par une maladie sévère. Alors sa femme désespérée, lui a suggéré de maudire Dieu et de mourir. A cette suggestion, Job a répondu : « Nous avons reçu le bien aussi de la part de Dieu, et nous ne recevrions pas le mal ? » Job 2 :10b (Darby). Et la Bible précise qu’à la suite de tout cela, Job ne pécha point de ses lèvres.

La situation de Job était désespérée et tragique. Il avait vécu toute sa vie dans la crainte de Dieu mais malgré cela, le malheur l’avait tout de même atteint. On peut bien comprendre le désespoir de sa femme, car elle aussi avait perdu tous ses enfants, et son cher mari était gravement malade : elle était plus qu’exaspérée.

Job, son mari était encore plus mal qu’elle. Toutefois, il a choisi de ne point maudire Dieu et a accepté cette situation de la main de Dieu. Il ne pouvait pas imaginer un seul instant qu’il allait être restauré. Pour lui, sa cause était perdue d’avance. Mais, il avait une assurance et il l’a dit tout haut : « Et moi, je sais que mon rédempteur est vivant, et que, le dernier, Il sera debout sur la terre ; et après ma peau, ceci sera détruit, et de ma chair je verrai Dieu. Que je verrai, moi, pour moi-même; et mes yeux Le verront et non un autre » Job 19 : 25-27a (Darby).

La leçon que j’ai retenue dans l’épreuve de Job est la suivante : même si l’épreuve nous terrasse sur cette Terre, et même s’il n’y a plus d’espoir possible, n’oublions jamais que le meilleur reste à venir au Ciel, quand nous serons avec le Seigneur. Oui, aucune douleur présente n’est comparable au bonheur Eternel que nous aurons à vivre auprès de Dieu, quand nous serons accueillis auprès de Lui; si du moins nous avons donné notre vie au Seigneur Jésus-Christ.

La vie de David

Le roi David était l’homme selon le cœur de Dieu. Il aimait Dieu de tout son cœur et il a même composé des Psaumes et Cantiques pour rendre hommage à son Dieu. Seulement, dans son parcours Terrestre, David a commis des erreurs et péchés : adultère et meurtre (2 Samuel 11) et dénombrement d’Israël (2 Samuel 24); cela a attiré la colère de Dieu sur lui. Il a vu ses fils mourir sous ses yeux et il a été persécuté et chassé par son propre fils, qui convoitait sa place de roi d’Israël.

Face à toutes ces épreuves, David a continué à espérer en l’Eternel et à s’appuyer sur son Dieu. Il pouvait même dire : « Avant que je fusse affligé, j’errais; mais maintenant je garde Ta parole ; il est bon pour moi que j’ai été affligé, afin que j’apprenne Tes statuts » Psaumes 119 :67,71 (Darby).

La leçon tirée des épreuves de David est la suivante: les épreuves rabaissent notre orgueil et nous rendent capables de nous soumettre à la Parole de Dieu et de marcher selon Ses préceptes. Alors, il y a de quoi rendre grâces au milieu de l’épreuve.

Sois donc encouragé(e) par ces exemples et glorifie Dieu au milieu de tes épreuves. N’oublie pas : Il est au contrôle de toutes choses, Il sait par quoi tu passes et Il aura le dernier mot dans cette histoire, sois fortifié(e).


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close