Search

Ce qui arrive quand tu arrêtes de lutter

Spread the love

Lutter ne doit sûrement pas être un mot nouveau pour beaucoup d’entre nous puisque c’est le mot qui résume le quotidien d’un grand nombre de personnes. On en parle tellement, que souvent nous avons tendance à ainsi définir la vie : la vie est une lutte. Mais que se passe t-il quand tu arrêtes de lutter ?

Tu ne peux pas voir la gloire de Dieu

A plusieurs reprises, la Bible nous présente des personnages qui ont dû beaucoup lutter jusqu’à ce qu’ils voient la grandeur de Dieu à un certain niveau dans leur vie.

La femme à la perte de sang en est un parfait exemple. Cette femme a eu une hémorragie pendant 12 ans, elle a dépensé tout ce qu’elle avait mais n’a eu malheureusement aucune guérison.  Elle est allée voir tous les grands médecins mais ces médecins n’avaient pas la solution à son problème ; c’était au-dessus de leur compétence. J’imagine combien de fois les gens ont dû dire à cette femme : « Laisse tomber, personne ne pourra te guérir, reste chez toi, de toute façon tu ne vas pas trouver la solution. »

Malgré tout, elle ne s’est pas arrêtée ; elle a continué sa lutte. Malgré sa faiblesse, elle n’est pas restée pas dans son lit à attendre la mort. Elle n’est pas restée dans son coin à se plaindre, mais elle sortait. Elle sortait tout le temps dans l’espoir de trouver quelqu’un qui puisse lui donner un remède. Elle ne restait pas dans sa zone de confort à attendre désespérément la guérison. C’était de sa santé qu’il s’agissait, il s’agissait de sa propre vie donc c’était à elle de lutter !

 Et un jour, comme tous les autres jours, elle était sortie de chez elle, mais ce jour-là allait être un nouveau jour dans sa vie ; elle allait rencontrer Celui qui peut guérir toutes les maladies. La rencontre n’allait pas être facile pour cette femme car elle allait affronter toute une foule pour pouvoir remporter enfin la victoire sur cette maladie. Cette foule n’était sûrement pas son premier adversaire ; elle a dû évidemment affronter la peur, l’inquiétude, le découragement, les paroles blessantes, les barrières imposées par la société mais il a fallu qu’elle fasse ce dernier combat pour y mettre fin une bonne fois pour toute.

Toute une foule face à elle seule mais elle a pris à deux mains son peu de courage et elle a osé toucher la robe de Jésus. Au même instant, la perte de sang s’arrêta ; cette femme a osé et a reçu sa guérison. Elle a gagné sa lutte ; ce combat qui paraissait interminable à ses yeux a pris fin et sa victoire fut acquise.

Luc 8 : 43- 44 (LSG) « Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, et qui avait dépensé tout son bien pour les médecins, sans qu’aucun ait pu la guérir. Elle s’approcha par derrière, et toucha le bord du vêtement de Jésus. Au même instant la perte de sang s’arrêta. »

Tu laisses gagner d’avance ton adversaire

Arrêter de lutter = abandonner= renoncer.

Parfois nos adversaires sont tellement géants que, quand nous les regardons nous avons qu’une seule envie : fuir. Mais il ne faut pas oublier que pour lutter la force physique ne nous suffit pas, il nous faut le courage et par-dessus tout la foi en Dieu. Ainsi, de la même façon que David a remporté la victoire sur Goliath, toi aussi tu peux obtenir ta victoire.

Ne te laisse pas impressionner par les discours de ton adversaire. Il te dira sûrement que tu es petit(e), que tu n’es pas à sa hauteur, que tu es faible ou que tu n’as aucune expérience. Et c’est peut-être vrai, mais ne te laisse pas faire, avance vers lui avec ton épée qui est la Parole de Dieu et dis-lui :  » C’est vrai que je n’ai aucune expérience, c’est vrai que j’ai beaucoup de faiblesses, mais mon Papa céleste Il est fort, donc je ne vais pas arrêter cette lutte à cause de tes moqueries ! »

1 Samuel 17 : 45 (LSG) « …Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Éternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël… »

Comment lutter ?

Tout ce que nous faisons dans la vie nous ramène à lutter. Généralement nous luttons contre les maladies, nous luttons contre la pauvreté, contre les discriminations, etc. En tant qu’êtres humains, nous avons évidemment des luttes communes. Mais en étant des êtres spirituels, nous savons que notre lutte va au-delà des choses naturelles et physiques. Nos luttes vont au-delà de ce que nous pouvons voir avec des yeux charnels et la Bible le dit clairement :

Éphésiens 6 : 12 (LSG) « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. »

Nous luttons dans la lecture de la Parole de Dieu, dans la méditation, dans la prière et dans le jeûne. Mais si on me posait directement la question, ma réponse immédiate serait de le faire à genoux dans la prière. Au-delà de tous nos efforts et activités physiques, la victoire se remporte d’abord dans la prière.

Dieu a certainement un très bon plan pour notre vie. Mais sommes-nous prêts à lutter jusqu’au bout afin que nous puissions voir l’accomplissement de Ses promesses ? En rédigeant cet article, j’ai compris que pour lutter, le courage n’est pas la seule arme à utiliser mais il nous faut aussi la patience. Car nous n’aurons pas toujours la victoire dès le premier coup donné à notre adversaire. Et j’ai compris aussi que quand tu arrêtes de lutter, tu arrêtes d’être patient(e), tu arrêtes de croire aux promesses de Dieu pour ta vie et aussi tu laisses tomber tes rêves. Tu fuis carrément ta destinée ! Alors n’arrêtes surtout pas de lutter. Je te conseille de lutter patiemment jusqu’à la fin.

Hébreux 10 : 36 (LSG) « Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. »

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close