Search

Comment avoir une bonne réputation en tant que chrétien ?

La réputation, c’est très intéressant comme sujet n’est-ce pas ? En effet, de nos jours, tout le monde se préoccupe de sa réputation, de ce qu’un tel ou une telle pense de soi. Nous avons beau crier haut et fort que l’on n’en a cure de ce que peuvent se dire les personnes qui nous entourent à notre propos. Mais la vérité, c’est qu’à un moment donné, il nous est déjà arrivé de poser ces questions ou d’en avoir envie tout de même : « Dis-moi X je suis quel genre de personne ? Qu’est-ce que tu as pensé de moi à notre première rencontre ? Eh dis, suis-je une bonne personne ? Etc. ».

Qu’on se l’admette ou non, nous avons déjà pensé à ce que pourraient se dire les autres sur nous et ce n’est pas mal en soi car la Bible nous dit qu’une bonne réputation a plus de valeur que de grandes richesses (Proverbes 22:1). Mais ce qui est mauvais avec tout cela, c’est qu’à trop vouloir avoir la réputation qu’il faut, on finit par porter un habit qui n’est pas le nôtre et à vivre dans le surfait. C’est ce que nous allons explorer tout au long de cet article, en montrant qu’en réalité, on n’a pas besoin de se forcer pour avoir une bonne réputation si on a une relation profonde avec Dieu.

Commence à aller en profondeur avec Dieu

Jean 4 : 23 (LSG) « Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. »

Hébreux 11 : 6 (LSG) « Or sans la foi il est impossible de Lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croit que Dieu existe, et qu’Il est le rémunérateur de ceux qui Le cherchent »

Aujourd’hui, le style de vie du chrétien est très mis en avant, comme qui dirait : une sorte de marque déposée. Je ne suis pas en train de dire qu’il n’y ait personne d’authentique et de vrai avec le Christ. Mais nombreuses sont les personnes qui abordent la Chrétienté de façon surfaite. En soi, on aime bien l’idée, le concept d’être un disciple de Dieu. On  brosse la forme  mais nous délaissons le fond, et ne nous approchons pas de Jésus pour les bonnes raisons ni de la bonne manière. On embrasse plus un sentiment de quiétude, de paix, de convivialité et de bien-être sans vraiment prendre en compte Celui qui procure la paix.

Il y a aussi la catégorie de ceux qui savent, de ceux qui croient réellement mais qui décident de ne pas plonger en eaux profondes. C’est-à-dire qu’à ce moment-là, on est parfaitement au courant du chemin à traverser pour arriver à la version finale de ce que Dieu a prévu pour nous, on a une certaine affinité avec la Parole, mais on préfère vivre des étincelles de Dieu, en clair ; Il n’est pas notre priorité. Et du moment où les gens nous considèrent aussi comme étant spirituel(le), nous préférons continuer comme ça !

Sauf que si nous nous approchons de Dieu seulement pour ce qu’il peut faire pour nous, pour les avantages de Lui appartenir tout en Lui répétant continuellement, Dieu je t’aime , tu es mon ami, prends ma vie, sans aller en profondeur avec Lui, ce qui va se passer, c’est qu’on va être totalement à côté de la plaque. On va rater l’occasion de bâtir une véritable relation avec Lui, ce qui est le but même de notre existence. Vivre en tant que chrétien sans savoir qui est vraiment Dieu, c’est vivre sans plénitude.

C’est ainsi que beaucoup se retrouveront à dire ceci :

Matthieu 7 : 22 (LSG) « Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? »

Pas besoin de se forcer pour avoir une bonne réputation !

Matthieu 6 : 33 (LSG) « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. »

Marc 1 : 35 (LSG) « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, Il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où Il pria »

Luc 5 : 15 (LSG) « Sa renommée se répandait de plus en plus, et les gens venaient en foule pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies. »

Notons premièrement que Jésus n’avait rien à avoir avec Sa renommée grandissante. En fait, Il ne faisait qu’obéir aux instructions que Son Père,  notre Père Céleste, Lui donnait chaque matin lorsqu’Il s’en allait pour se recueillir avec Lui, pour parler avec Lui, pour prier.

Deuxièmement, Il s’intéressait plus à l’accomplissement du plan de Dieu qu’à toutes les choses qui L’entouraient. Il cherchait d’abord à ce que les affaires du royaume de Dieu soient traitées ; Il entretenait précieusement Sa relation avec Dieu. Le fait qu’Il soit le fils de Dieu n’importait pas à ce moment-là. Il était descendu sur terre, Il connaissait Son statut d’homme fait de chair et tout ce que cela impliquait. Il avait fait taire Sa volonté pour accomplir celle de Son Père.

Ce n’était pas Lui qui faisait Sa réputation, tout ceci n’était que l’œuvre du Saint-Esprit. Il faisait tellement un avec Dieu, avec le Saint-Esprit, que la présence de Dieu ressortait de Lui le plus naturellement possible. Il était certes le fils de Dieu mais ceci ne l’avantageait pas car il était un homme comme toi et moi. Son amitié avec Dieu, Sa relation avec le Père, le fait qu’Il entendait de Lui et s’attendait à Lui, ont construit et propagé Sa réputation.

En définitive, pour avoir une bonne réputation en tant que chrétien, la clé c’est de réellement être ami avec Dieu, Le connaître en profondeur, aller plus loin qu’une simple façade.

Sois béni mon ami(e) du bout du monde, plein de joie dans ta vie et la plénitude de l’Esprit. Je finirai avec cette question « quelle est ta définition d’un ami, d’un proche ? », examine ta réponse et vois si tu te comportes de la sorte avec Elohim.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close