Search

Comment devenir un meilleur disciple de Christ ?

Luc 6 : 40 (LSG) Le disciple n’est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître.

Le disciple est celui qui apprend d’un maître, qui suit la doctrine de celui-ci et s’attache à ses principes, à ses sentiments, à sa vision. Devenir un meilleur disciple, c’est ressembler de mieux en mieux à son maître. Dans le cadre chrétien (petit Christ), le disciple est celui qui reconnaît en Christ son maître et ne vit plus désormais que pour Lui ressembler et faire Sa volonté.

Il est un adage populaire qui entend que les fils ont vocation à dépasser les pères. Mais cela ne doit pas être mal compris et interprété. Il est vrai que les fils sont destinés à accomplir de plus grandes œuvres que les pères car partant de l’expérience et des choses réalisées par ces derniers et non de zéro, Jésus disant à cet effet que nous ferions les œuvres qu’Il a faites et même de plus grandes (Jean 14-12), mais aucun fils ne peut être plus grand que le père qui l’a engendré. Il n’est donc pas donné au disciple d’être plus grand que son maître et personne de juste n’attendrait cela de lui, mais tout disciple accompli comme l’entendent les écritures, en viendra à être comme le maître.

Si cela n’est déjà pas aisé avec nos maîtres dans le naturel qui sont pourtant si imparfaits, à combien plus forte raison cela paraît-il irréalisable quand il s’agit d’être comme un maître qui Lui est la perfection même ! C’est le moment où on a tous envie de jeter l’éponge et de renoncer concluant que c’est impossible. Et pourtant, là où Dieu nous attend tous, disciples de Christ, c’est le « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » Ephésiens 4 : 13 ! Si, si…A l’homme cela est certes impossible, mais tout est possible à celui qui croit, nous dit la Bible, par Christ qui lui en donne la capacité (Philippiens 4 : 13).

Nous pouvons donc grandir en tant que disciples de Christ, jusqu’à devenir en tous points comme notre maître ! Comment cela peut-il concrètement se manifester dans nos vies ?

1- Dans les pensées

Philippiens 2 : 5 (LSG) Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ

Philippiens 4 : 8 (LSG) Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

Jésus n’était pas du genre à avoir des pensées impures, de jalousie, d’envie, etc. ou encore des pensées négatives, défaitistes, dévalorisantes, etc. Si la Bible nous exhorte par le biais de l’Apôtre Paul à avoir les pensées qui étaient en Jésus-Christ, c’est parce qu’Il était rempli des pensées d’humilité, de paix, et de vie.

Pour être un meilleur disciple de Christ donc, tu devrais déjà commencer par assainir tes pensées et guérir de toutes tes pensées impures (Lire comment ICI). Car, des pensées naissent les paroles et les actions.

2- Dans les paroles

Ephésiens 4 : 29 (LSG) Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent.

Vous ne verrez nulle part dans la Bible Jésus avoir un langage indécent ni de mauvaises paroles. Toutes Ses paroles pouvaient communiquer la vie à ceux qui l’entendaient. C’est ainsi que le disciple de Christ devrait être au quotidien. Passez donc toutes vos paroles au filtre d’Ephésiens 4-29 et ne laissez sortir de votre bouche que les paroles qui passent ce filtre avec succès. Autrement dit, si une parole n’est pas bonne, pouvant servir à édifier et communiquer des grâces à ceux qui l’entendent, elle ne mérite pas de franchir le bout de vos lèvres. Ô combien le monde serait meilleur si chacun pouvait intégrer cela et parler avec amour à son prochain !

3- Dans les actions

Jean 5 : 30 (PDV) Je ne peux rien faire par moi-même. Je juge d’après ce que le Père me dit, et mon jugement est juste. En effet, je ne cherche pas à faire ce que je veux, mais à faire la volonté de celui qui m’a envoyé.

Jean 4 : 34 (LSG) Ma nourriture est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé, et d’accomplir Son œuvre.

S’il y a bien quelque point saillant du Ministère de Jésus et de Sa vie en général, c’est qu’Il ne faisait rien qu’Il n’ait vu le Père faire. Il en rend témoignage à plusieurs reprises et de diverses manières. C’est aussi là le secret de Sa puissance en ce qu’Il dit : « mon Père m’exauce toujours, parce que je ne fais que la volonté de mon Père » !

Aujourd’hui l’église est remplie de disciples vides de puissance, parce qu’ils n’ont plus aucun égard en esprit et en vérité, pour la volonté de leur maître. On veut être des chrétiens puissants qui ouvrent et ferment le ciel, déplacent des montagnes et ouvrent la mère en deux, mais on oublie que le chemin est celui de l’amour et de la compassion. C’est là la volonté du maître, que nous nous aimions les uns les autres, comme nous-mêmes, et comme Il nous a aimés, nous en donnant un bon exemple en donnant Sa vie pour nous ! Chrétien, tu ne peux véritablement manifester la puissance de Dieu dans toute sa grandeur, si tu n’aimes pas ton frère, au point même de donner ta vie pour lui, car la puissance de Dieu, c’est l’Amour !

4- Dans les omissions

Luc 4 : 8 (LSG) Jésus lui répondit : Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras Lui seul.

Pour devenir un meilleur disciple de Christ, il ne s’agit pas seulement des choses à faire mais bien aussi de celles dont il faudrait s’abstenir. Jésus était tout puissant sur la terre, car la puissance de Dieu reposait sur Lui. Toutefois, Il ne vit pas là une occasion de faire tout ce qu’Il voulait et de se servir à loisir de cette puissance pour Ses besoins égoïstes. Mais Il savait que cette puissance ne pouvait servir que Dieu et faire Sa volonté. Alors, dès que Satan est venu lui proposer, et nous savons qu’il sait être persuasif, de se servir de la puissance de Dieu pour Sa propre Gloire, Il l’a envoyé balader.

Combien de serviteurs et disciples de Christ ne se servent-ils pas aujourd’hui de la puissance que Dieu leur a donnée pour leur propre gloire, leur propre notoriété et leur propre prospérité ? On prétexte sournoisement de servir Dieu mais au fond, nous savons que nous ne servons que nous-mêmes. C’est le moment de se repentir, nous sommes dans les temps de la fin et bientôt le maître revient demander des comptes à chacun, des talents, des dons et de l’onction qu’il a reçus. Quel bilan pourrais-tu faire en ce jour et pour quelle récompense ou châtiment?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close