Search

Comment enseigner la charité à son enfant ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Dans certaines versions de la Bible, la charité peut se traduire par l’amour, et vice versa. C’est la raison pour laquelle dans la version de Louis Segond 1910, dans le passage de 1 Corinthiens 13, l’amour est remplacé par la charité.

Dans le langage courant, la charité est souvent traduite par le fait d’aider son prochain. La plupart du temps, elle se manifeste par des actes de générosité ou de bienfaisance. D’où la fameuse expression : « Faire la charité », qui signifie aider une personne dans le besoin, le plus souvent financièrement. Dans le même registre, une autre expression similaire « Demander la charité » renvoie à demander l’aumône ou encore mendier.

Mais, est-ce vraiment l’unique sens de ce mot ? Qu’est-ce que la charité et surtout pourquoi est-il bon voire même très bon de l’enseigner à son enfant ?

La charité, c’est l’amour et l’amour, c’est le mobile même du Salut. Enseigner la charité à son enfant, c’est lui enseigner l’amour, donc Christ Lui-même. Le Seigneur Jésus est Celui qui par amour, a délaissé Sa gloire au ciel et est descendu en tant qu’Homme, livrer Sa vie pour nous. C’est par amour que le Père a accepté, le cœur meurtri, de laisser Son fils bien-aimé aller jusqu’à la croix du calvaire, offrir Sa vie comme un sacrifice.

Qui de nous pourrait faire cela ? Serais-tu capable de donner ton enfant ou même l’un d’eux pour épargner la vie d’un pécheur de ce monde ? Mais pourtant Dieu l’a fait ! Et c’est cet amour sacrificiel, manifesté pour chacun de nous, que nous devons enseigner à nos enfants. Allons lire ensemble ce que nous dit la Bible sur cet amour ou sur cette fameuse charité.

1 Corinthiens 13 :4-7 (LSG) « La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n’est pas envieuse ; la charité ne se vante point ; elle ne s’enfle point d’orgueil, elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son propre intérêt, elle ne s’irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se réjouit point de l’injustice, mais elle se réjouit de la vérité ; elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout. »

Ces lignes me rappellent le Seigneur Jésus, qui a su manifester toutes ces choses tout au long de Son ministère. Oui, la charité est «patiente», tout comme notre Seigneur qui est doux, patient, et lent à la colère. La charité ne se «vante point», malgré toute Sa connaissance et Son omniscience, le Seigneur demeura humble et prompt à enseigner le peuple. Elle, (la charité) ne «s’enfle point d’orgueil» ; rappelons-nous qu’Il a délaissé Son trône et Sa gloire pour se rabaisser à notre niveau.

Le Seigneur Jésus n’a pas cherché son «propre intérêt», mais Il cherchait constamment à faire du bien aux autres. Il ne se «réjouissait point de l’injustice», car c’est un Dieu juste et bon. La charité excuse tout, croit tout, elle espère et supporte tout, exactement comme notre Seigneur Jésus. Alors oui, la charité n’est autre que Jésus-Christ. Jésus est si l’on peut dire, la charité ou l’amour personnifié. Au verset 8 de 1 Corinthiens 13, nous lisons : « La charité ne périt jamais. » Notre Seigneur est éternel ; Il ne peut périr, Celui-là même qui a vaincu la mort !

Arrivons-nous à discerner et à comprendre combien il est important voire indispensable d’enseigner cela à nos enfants ? Enseigner la charité, c’est enseigner la base et nous savons combien de bonnes bases sont importantes pour une vie chrétienne épanouie et victorieuse ! Il est donc primordial que nos enfants aient des fondements solides.

La charité ou l’amour est un élément essentiel et indispensable. Toujours dans le passage de 1 Corinthiens 13, l’Apôtre Paul nous donne une liste de choses honorables ou extraordinaires que nous pouvons faire ; mais comme il le dit, s’il nous manque cet élément qu’est la charité, nous sommes vides, creux, comme «une cymbale qui retentit».

1 Corinthiens 13 :13 (LSG) « Maintenant donc ces trois choses demeurent : la foi, l’espérance, la charité ; mais la plus grande des ces choses, c’est la charité. »

Enseignons donc de bonnes valeurs à nos enfants ! Enseignons-leur à avoir le cœur de Christ. Dans ce monde qui va à la dérive, un monde où l’égoïsme et la méchanceté s’accroissent, encourageons-les à manifester le caractère de Christ. Et soyons nous aussi, des modèles et des repères pour nos enfants.

Que le Saint-Esprit nous conduise et nous aide dans cette mission !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close