Search

Comment être délivré de l’homosexualité ?

En parcourant l’histoire de la création dans le livre de Genèse, nous constatons que le message biblique prône la différenciation sexuelle. Dieu créa l’homme et la femme. Ce n’est pas un hasard. Cette différenciation reconnue par la Parole a quelque chose à voir avec la révélation chrétienne. C’est grâce à la différence des sexes que le don de la vie est rendu possible et à travers elle qu’on applique l’ordre divin relatif à la reproduction. Il y a là une réalité incontournable. C’est-à-dire Dieu a instauré un ordre que la nature doit suivre pour ce qui est de l’acte sexuel. Alors, l’Homme faisant mauvais usage de son libre arbitre, a choisi d’aller à l’encontre de cet ordre divin en éprouvant une attirance sexuelle, exclusive ou prédominante, envers des personnes du même sexe. Dès l’instant que cet acte va à l’encontre de l’ordre divin, cela veut dire que c’est anormal (péché) et qu’il y a nécessité d’aider les gens qui y sont tombés à être délivrés.

L’homosexualité est condamnée dans beaucoup de traditions religieuses, et, encore récemment, la médecine la considérait comme une maladie et certains Etats comme un crime passible d’une peine de prison. Aujourd’hui, l’homosexualité fascine, on en parle beaucoup trop, ce qui est sans doute le signe d’un déséquilibre de notre vie psychique. L’homosexualité est donc un problème à combattre. Voyons ensemble quelques étapes à suivre pour sortir de cette chaîne.

1- Reconnaître que c’est un péché et désirer ardemment être délivré

L’élément déclencheur du processus de délivrance est d’abord le fait de reconnaître que l’homosexualité est un péché. Car dit-on : la première étape vers la guérison, c’est d’abord reconnaître qu’on est malade. Il n’y a pas de réel tournant si tu ne reconnais pas correctement qu’il y a de ces choses que tu fais qui sont mauvaises et impies aux yeux de Dieu.  Une vraie délivrance nécessite d’abord une prise de conscience sur les actes que tu poses quotidiennement. L’homosexuel doit reconnaître ou doit être amené à reconnaître que ce qu’il fait transgresse la loi de Dieu selon  Lévitique 18 :22 LSG « tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination ». Non seulement il faut qu’il reconnaisse que c’est un péché, mais il doit aussi désirer s’en débarrasser parce que c’est possible de reconnaître que c’est un mal mais endurcir son cœur. Voilà pourquoi la bible dit dans Hébreux 4 :7 LSG « Aujourd’hui, si vous entendez Sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs »!

2- Se repentir de ce péché

Pour ce qui est de l’homosexualité ou tout autre péché, Jésus nous demande qu’une seule chose: la repentance. Donc l’homosexuel n’a pas d’autre alternative que de se repentir et saisir le pardon de Dieu. La bible dit dans 1 jean 1 :9 LSG « si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité ». Le péché n’est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné. Jésus aime les homosexuels mais n’aime pas l’homosexualité et ne veut pas que ces gens y demeurent à jamais. Voilà pourquoi Il est toujours prêt à leur offrir Son pardon. La bible dit dans Luc 4 : 18 que l’une des tâches de Jésus, était de proclamer aux captifs la délivrance. Il faudra noter que libérer les captifs ne consiste pas seulement à leur imposer les mains, mais aussi s’assurer qu’ils reçoivent le pardon de Jésus. Car, pour certaines personnes, le seul miracle dont elles ont besoin, c’est la repentance et le pardon de Jésus pour être libérées de leur captivité. Et quand il y a repentance sincère, Jésus nous communique Sa nature (2 Corinthiens 5 :17).

3- Décider de couper les ponts

Dans Jean 5 :14 LSG, Jésus donne une instruction très importante à un homme qu’Il venait de guérir de sa maladie en disant : « …voici, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire ». En analysant cette instruction, nous comprenons que Jésus voulait aussi dire à cet homme de ne plus se remettre en contact avec toute situation ou environnement susceptible de causer le même problème. Dans 2 Pierre 2 : 22 LSG, la bible dit : « il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : Le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, et la truie lavée s’est vautrée dans le bourbier. »  Et dans Proverbes 26 :11 LSG nous lisons: « Comme un chien qui retourne à ce qu’il a vomi, ainsi est un insensé qui revient à sa folie ».

Quand Dieu te fait la grâce d’être délivré d’un problème, et surtout quand tu connais la voie qui a causé ce problème, le mieux à faire après cette délivrance est de ne plus y revenir. Car, le danger de revenir sur cette voie est que la situation peut être pire qu’elle ne l’a jamais été et les conséquences peuvent être davantage néfastes. Après avoir reçu le pardon de Jésus, la personne doit couper tous contacts avec les relations homosexuelles, chercher à se rapprocher des frères et sœurs qui l’aideront à grandir dans la foi. Donc après la repentance, on fixe les yeux vers là où on va et non plus d’où l’on vient.

4- Persévérer dans ces 3 activités : la prière, la méditation de la Parole de Dieu et le service

Nous manifestons au quotidien notre obéissance à Dieu en faisant nos tâches en tant qu’enfant de Dieu : prier, méditer la Parole de Dieu et servir Dieu.

  • La prière est absolument vitale, si nous désirons faire des progrès sur notre chemin de vie, il faut que nous comprenions pourquoi nous devons prier sans cesse, comme Paul nous y exhorte dans 1 Thessaloniciens 5 :17. Un homosexuel qui revient à Christ, doit donc développer une vie de prières, pour toujours avoir la victoire sur tout ce qui éteignait et entravait la vie de Dieu en lui.
  • La méditation de la Parole de Dieu, permet de purifier et rendre conforme à l’image de Christ. La bible dit dans Jean 17 :17 LSG « sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité ». Méditer la Parole de Dieu lui permettra de persévérer dans la sanctification. Elle lui permettra aussi de replacer les fondements solides de la foi établie sur la Parole de Dieu: il faut parfois complètement formater les pensées (les forteresses dressées par l’ennemi)
  • Servir Dieu: L’une des raisons pour lesquelles Jésus nous délivre de nos captivités, est de pouvoir Le servir. La bible parlant de la belle-mère de Pierre, dit qu’après avoir été guérie, a servi Jésus (Jean 8 :14-15). Le service pour Dieu est d’abord une affaire d’intimité avant d’être la pratique dans une position particulière. Et servir Dieu procure beaucoup d’avantages et nous préserve de faire quelque chose pour le diable, car ne rien faire pour Dieu, implique faire quelque chose pour le diable.

Une fois les implications spirituelles de l’homosexualité déterminées, il est indéniable que c’est spirituellement qu’il faut envisager la solution de la délivrance. Je suis hostile à la psychothérapie car elle ne traite que dans la chair ce qui devrait se traiter dans l’esprit. Jésus-Christ est donc celui qui peut Sauver et délivrer quiconque s’attend à Lui. En définitive, je dirai qu’il n’est pas impossible d’être délivré du péché d’homosexualité; la bible dit dans Luc 18:27 LSG « Jésus répondit : Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu ». Par la grâce de Dieu, Jésus par Son sacrifice à la croix offre à tous, la possibilité de marcher en nouveauté de vie! Les homosexuels doivent donc être amenés à Christ pour leur délivrance.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close