Search

Comment être un chrétien exemplaire pour les non chrétiens de son entourage?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

En tant que membre du corps de Christ, nous sommes étrangers dans ce monde. Dieu, en nous envoyant sur la Terre, nous a investis d’une grande mission : celle de représenter Son Royaume au sein de nos communautés respectives. Mais, de nos jours, il n’est pas rare de voir des chrétiens confondus au monde, qui ne peuvent être distingués, excepté peut-être le nom qu’ils portent. Les temps ont changé mais Dieu n’a pas changé et notre mission non plus n’a pas changé : Dieu attend que nous soyons des chrétiens exemplaires pour les non-chrétiens de notre entourage. Mais comment pourrions-nous relever ce défi ? Est-il encore possible aujourd’hui, d’être un chrétien modèle pour les non-chrétiens de son entourage ?

Prendre conscience de son statut d’enfant de Dieu 

1 Pierre 2 : 9 (LSG) « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. »

Dans le monde, les Hommes agissent en fonction de leurs rôles dans la société. Par exemple, le fils du Chef de l’État sachant qui il est, se donne des restrictions du fait de ce qu’il représente. Il y a des choses qu’il ne peut pas se permettre, même s’il le veut. Notre Père est plus qu’un président ; nous devons garder la barre haute, de façon à ne pas Lui faire honte et à toujours L’honorer sur la Terre. Nous avons une image à défendre afin que le nom de Dieu soit loué au milieu des païens.

Malheureusement, beaucoup de chrétiens ne le savent pas. Aussi Dieu s’écrie-t-il contre Israël en disant dans Ezéchiel 36 : 21 (LSG) « Et j’ai voulu sauver l’honneur de mon saint nom, que profanait la maison d’Israël parmi les nations où elle est allée. »  L’Apôtre Paul, parlant du rôle que le chrétien doit jouer dans sa société, s’insurge contre les juifs en ces termes : « Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens… » Romains 2 : 24 (LSG).  

Non, nous ne devons pas être des sujets de honte ou de mépris pour notre Dieu. Au contraire, nos actes doivent amener les païens à glorifier Dieu. C’est ce qu’exprime 1 Pierre 2 : 12 (LSG) « Ayez au milieu des païens une bonne conduite, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ils remarquent vos bonnes œuvres, et glorifient Dieu, au jour où il les visitera. »

Nous devons prendre conscience de notre rôle dans nos milieux et agir en conséquence. Avant de poser un acte, nous devons nous interroger ainsi : qu’est-ce que les gens diront de mon Dieu après cette action ?

Chaque fois qu’un chrétien échoue devant une épreuve, il n’est pas seul, c’est tout le Royaume qui perd ; nous devons donc en prendre conscience. Notre exemplarité au milieu des païens, commence à partir du moment où nous prenons conscience de qui nous sommes (Enfants de Dieu, Jean 1 :12). Nos actions et nos actes n’incombent pas qu’à nous seuls, tout le Royaume y est engagé et nous devons tout faire pour défendre la bonne image du Royaume. Rappelons-nous, nous sommes des ambassadeurs pour Christ (2 Corinthiens 5 : 20).

Dieu peut-Il témoigner de nous comme c’est le cas dans Job 1 : 8 (LSG) « L’Eternel dit à Satan : As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre ; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal». Dieu compte sur nous pour Le représenter sur la Terre.

Nous devons être fermes dans nos convictions

Esaïe 26 : 3 (LSG) « A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi.»

Le christianisme est une vie de conviction. Si nous ne sommes pas fermes dans nos convictions, nous ne pourrons pas tenir jusqu’au bout. Le monde tentera toujours de nous amener à nous compromettre, mais il nous faudra tenir fermes. Par exemple, lorsque nous avons résolu de ne pas boire de l’alcool ou de ne pas nous souiller par le sexe ou la drogue… ce sont de bonnes résolutions mais nous devons être fermes en nous basant sur les Écritures. Car même des soi-disant chrétiens tenteront de nous ramener en arrière, aussi nous devrions tenir bon. C’est par là que nous ferons la différence dans notre milieu. Quelqu’un pourrait même nous dire : « Mais tout le monde le fait, il n’est pas possible de vivre saint de nos jours ». Nous devrons répondre en faisant savoir à ces derniers, que nous ne sommes pas tout le monde, nous sommes investis d’un mandat divin !

Nous devons croire qu’il est possible d’être exemplaire aujourd’hui.

Il y a des gens qui ne croient pas qu’il soit possible de vivre dans la sainteté de nos jours. C’est un mensonge du diable pour nous conduire dans la débauche. Cela est non seulement possible mais c’est aussi un commandement pour nous de vivre saints et d’avoir un bon témoignage au milieu des païens.

Le livre de Daniel nous parle de 4 jeunes Hébreux parmi les captifs du roi de Babylone, Daniel et ses 3 compagnons (Hanania, Mischaël et Azaria). Ces 4 jeunes ont pris d’énormes risques afin de rester fidèles à leur Dieu, refusant de se souiller avec les mets du roi (Daniel 1 : 8), d’adorer la statue du roi (Daniel 3 : 12-14) et Dieu s’est aussi montré Fidèle à leur endroit. Nous devons croire qu’il est possible d’être exemplaire parmi les païens. Lisons ce témoignage de Daniel 6 : 4 (LSG) « Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d’accuser Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume. Mais ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on n’apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais. »

Faire confiance à la grâce de Dieu et agir par la Foi

Zacharie 4 : 6 (LSG) « … Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par Mon esprit, dit l’Eternel des armées. »

Plus haut, nous avons montré comment il est nécessaire pour nous de joindre tous nos efforts à notre foi, afin d’être de bons modèles pour les païens. Mais toutes ces actions ne peuvent être utiles que si et seulement si elles s’inscrivent dans la logique de la Foi. Car sans la Foi, il est impossible d’être agréable à Dieu (Hébreux 11 : 6). Au-delà de tout ce que nous devons et pouvons faire, nous devons faire confiance à la grâce de Dieu, car Lui seul peut nous aider à Lui plaire. Jésus nous l’a dit dans Jean 15 : 5 (LSG) «Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.» Nous ne pouvons rien faire à condition d’être conduits par l’Esprit de Christ qui vit en nous. Faisons confiance à l’Esprit de Dieu, Il nous conduira pour impacter notre entourage et les amener à Christ. Ne cherchons pas à impressionner les gens selon la chair ou par hypocrisie, vivons simplement par la foi en Christ, en obéissance à Sa Parole ; et Il nous utilisera pour impacter notre entourage et les amener à Lui. Sachons-le, le caractère de Christ est visible en nous, quand nous apprenons à honorer et obéir au Saint-Esprit. Le fruit de l’Esprit en nous est tout suffisant pour que nous soyons exemplaires dans notre entourage : Galates 5 : 22 (LSG) « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ».

Pour finir, déclarons cette confession de l’Apôtre Paul : dans Jude 1 : 24-25 (LSG) « Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensible et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen ! »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close