Search

Comment garder la joie au sein de l’épreuve ?

Philippiens 4 :4 (LSG) : Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous.

Si quelqu’un m’avait dit un jour que j’écrirais un article sur la joie dans l’épreuve, je lui aurais ri au nez. J’étais une personne plutôt sujette à la dépression et au découragement, dès qu’une épreuve se pointait à l’horizon. Et pourtant, Dieu veut que nous soyons dans la joie même quand tout va mal. Pour tout te dire, la joie et moi, ça paraissait incompatible. Mais j’ai su trouver en Dieu et dans Sa Parole, la capacité de me réjouir dans l’épreuve.

Je tiens à parler, avant d’entrer dans le vif du sujet, d’une erreur que commettent beaucoup de chrétiens : Remercier Dieu dans l’épreuve.

Si tu es malade, remercieras-tu Dieu ? Si tu es persécuté, Le remercieras-tu ? Si tu as perdu un être cher, pourras-tu Le remercier pour la mort de cette personne ? Non, tu remercieras Dieu parce qu’à travers cette tentation, cette maladie, ce deuil, tu t’es davantage rapproché de Lui.

Le plus difficile, c’est qu’il y a des chrétiens qui pensent que c’est la volonté de Dieu qu’ils soient malades. C’est une réalité à laquelle on ne peut rien changer ! Cela révèle juste un grand manque de foi et de connaissance de Dieu.

Qu’est ce que la joie selon la Bible ?

La joie, ce n’est pas le fait de ricaner toute la journée mais plutôt le sentiment de satisfaction, de contentement, de félicité, de bonheur, de paix que l’on ressent et qui est basé sur l’amour de Dieu, et la connaissance de Sa Toute Puissance. Cette joie est également basée sur les promesses du Seigneur, pour Ses enfants et la promesse du Salut. Savoir qu’un jour tu seras là-haut avec le Seigneur doit pouvoir te remplir de joie.

Romains 12 :12 (BFC) : Soyez joyeux à cause de votre espérance ; soyez patients dans la détresse ; priez avec fidélité.

Le jour où j’ai demandé à Dieu la joie dans l’épreuve, Il m’a répondu qu’il faudra que je change mon regard vis-à-vis de l’épreuve. En effet, bon nombre de chrétiens voient l’épreuve comme un boulet, quelque chose de pénible dont il faudrait absolument se débarrasser. De cette manière, c’est un peu normal que nous ayons du mal à nous réjouir dans l’épreuve. Pour beaucoup, l’épreuve est aussi synonyme de dépression et de découragement.

Néhémie 8:10 (LSG) : Ils leur dirent :  » Allez, mangez des viandes grasses et buvez des liqueurs douces, et envoyez des portions à ceux qui n’ont rien de préparé, car ce jour est consacré à notre Seigneur ; ne vous affligez pas, car la joie de l’Éternel sera votre force.  »

Mais si nous regardons les avantages de l’épreuve plutôt que les inconvénients, nous pourrons nous réjouir.

Lettre de Jacques 1:2-4 (PDV) : Mes frères et mes sœurs chrétiens, quand vous rencontrez des difficultés de toutes sortes, soyez très heureux. Vous le savez, si votre foi reste solide dans les difficultés, celles-ci vous rendent plus résistants.

En effet, l’épreuve produit en nous une force de caractère, renforce notre foi, nous rend tenaces et endurant. Ainsi, le Seigneur nous donne également la solution pour en sortir Vainqueur, puisqu’Il dit qu’Il ne permettra pas que nous soyons éprouvés au-delà de nos forces ; mais avec l’épreuve, Il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que nous puissions la supporter (1 Corinthiens 10 : 13). De plus, le Saint-Esprit ne nous laisse pas seuls, Il nous console et nous fortifie durant l’épreuve.

Romains 8:28 (LSG) : Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein.

Proverbes 16:4 (LSG) : L’Éternel a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur.

Au début, il est impossible pour nous de voir le moindre bien dans certaines de nos épreuves. C’est à son terme, que ne pouvons apprécier les riches bénéfices que nous en avons tirés et que nous en voyons les résultats. Pour cela, il faudra avoir persévéré et avoir fait confiance à Dieu …

Il est important également de se débarrasser de tout ce qui pourrait empêcher, notre joie de se manifester au sein de l’épreuve : Les inquiétudes, les soucis, les fardeaux, les convoitises, tout cela mine notre foi et notre joie.

Marc 4:18-20 (LSG) : D’autres reçoivent la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole, mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse. D’autres reçoivent la semence dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un.

Pour ceux qui reçoivent la semence dans la bonne terre, c’est Dieu qui a ouvert leur esprit et leur cœur, afin qu’ils comprennent les écritures et obéissent. Ils obtiennent davantage de fruits spirituels.

Pour terminer, je dirai que l’épreuve c’est la vie ! Nous ne pouvons pas y échapper. Si nous n’avons jamais d’épreuve dans notre vie, notre foi va mourir. Car l’épreuve sert à forger notre foi et la rendre plus ferme.

1 Pierre 5:10 (LSG) : Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à Sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera Lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

Puisse Dieu par ce message, pour toi qui traverse des épreuves en ce moment, te permette de comprendre l’intérêt des épreuves et l’importance de te réjouir, même dans l’épreuve.

Sois fortifié(e) et encouragé(e)

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close