Search

Comment protéger et accroître son zèle pour Dieu ?

Spread the love

Le zèle se définit comme une vive ardeur et est synonyme de ferveur, d’assiduité ou encore de diligence. Ceux qui sont animés d’un puissant zèle poussent à l’extrême leur travail sans prendre la moindre initiative de l’alléger. Le zèle peut aussi être qualifié comme un feu qui brûle au fond de nous et qui nous pousse à poser des actes qui vont au-dessus du seul pouvoir de la volonté. Le prophète Jérémie l’a expérimenté comme nous pouvons le lire dans Jérémie 20.9 (LSG) : Si je dis : Je ne ferai plus mention de Lui, Je ne parlerai plus en Son nom, il y a dans mon cœur comme un feu dévorant qui est renfermé dans mes os. Je m’efforce de le contenir, et je ne le puis.

Cependant, la plupart des chrétiens avouent qu’ils ont perdu le zèle qui les animait quand ils ont rencontré le Seigneur. D’autres par contre disent que leur zèle est périodique. Tantôt ils sont chauds comme un réchaud au point de déplacer des montagnes et d’autres fois ils sont tellement froids qu’ils ressemblent à un réfrigérateur ; puisqu’ils ne manifestent plus aucune passion pour l’œuvre de Dieu.

Dans cet article, nous n’essaierons pas de donner les symptômes qui donnent naissance à ce soudain refroidissement mais nous essayerons par contre de t’aider à garder cette flamme allumée ou à la ranimer.

1. Apprends à t’entourer des personnes zélées pour Dieu 

Actes 2.46 (LSG) : « ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple… »

Un  vieil adage dit : « Qui s’assemblent se ressemblent » et ceci est également vrai pour la vie spirituelle car de la même manière que la joie ou la tristesse est contagieuse, la nonchalance ou le zèle est aussi contagieux. Les premiers chrétiens n’étaient pas dans une activité religieuse bruyante, accomplie sans énergie morale ni ferveur spirituelle mais ils avaient une âme ardente et passionnée, ayant le coup de foudre pour Dieu. En lisant les écritures, nous pouvons voir que les conditions des premiers chrétiens étaient extrêmement difficiles ; ils étaient sujets aux persécutions et beaucoup d’entre eux avaient même perdu la vie. Cependant, les premiers disciples brûlaient d’un feu intérieur permanent ; leur enthousiasme était tel qu’ils s’abandonnaient totalement au Seigneur et ne se relâchaient pas dans l’œuvre de Dieu.

L’une des choses que le Seigneur s’assure que nous ayons après notre conversion, c’est une nouvelle famille (Église) et un nouvel entourage ou nous pourrons croître dans notre foi. Actes 2.46 nous dit que les premiers chrétiens étaient chaque jour tous ensembles. Certainement, ils s’édifiaient mutuellement, partageaient leurs fardeaux, leurs faiblesses mais aussi leurs victoires. Mais si tu es constamment entouré de chrétiens qui n’ont aucune passion pour l’avancement du royaume, dont les désirs et aspirations sont constamment tournés vers des choses temporelles, tu finiras toi aussi par refroidir ton zèle.

Apprends donc à t’entourer des personnes zélées, remplies de foi et enflammées pour l’œuvre de Dieu. Tu verras non seulement ton zèle pour Dieu s’accroître de plus en plus mais tu verras aussi ta vie chrétienne faire un bond extraordinaire vers l’avant.

2. Témoigne constamment du Seigneur !

Actes 8.1, 4 (LSG) : « Il y eut, en ce jour-là, une grande persécution contre l’Église de Jérusalem ; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie […] Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la Parole ». 

La Bible nous rapporte qu’à la Pentecôte, l’Esprit s’était manifesté sous la forme d’un vent puissant et de langues de feu se posèrent sur toutes les personnes rassemblées dans le lieu où ils étaient (Actes 2.3). On pouvait remarquer que les disciples étaient tous animés d’un élan soudain d’enthousiasme, les poussant à témoigner de la résurrection du Seigneur Jésus. Ces langues étaient des langues de feu, une image de la puissance de Dieu mais aussi du zèle. Beaucoup en effet, croient qu’il faudrait toujours être animé d’un zèle avant de parler du Seigneur. Pourtant ceci n’est pas tout à fait vrai car bien souvent ce qui fait que certains chrétiens soient plus zélés que d’autres quant à la proclamation de l’Évangile, c’est parce qu’ils sont très souvent dans le champ du Seigneur. Il  est vrai que quand on aime une personne on parle souvent d’elle mais il est aussi vrai que plus on parle d’une personne et plus on finit par l’aimer et l’admirer.

Actes 4. 33 (LSG) nous dit: « Les apôtres rendaient avec beaucoup de force témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus. Et une grande grâce reposait sur eux tous. »

Les deux passages que nous avons épinglés dans ce point nous montrent que le feu de l’évangile animait non seulement les fidèles mais aussi les leaders. Une église dont les leaders sont eux même des témoins zélés produira aussi des fidèles embrasés et prêts à répandre l’Evangile en toute occasion. On ne te demande pas de te mettre à prêcher dans tous les coins de rue (bien que cela soit une bonne chose) mais plutôt d’être une personne imprégnée de la Parole de Dieu, au point d’être prêt à tout moment à exhorter ou à emmener une personne au salut.

3. Fait abstraction de tes sentiments et de tes performances

2 Corinthiens 12.9-10 (LSG) : «… Ma grâce te suffit, car Ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. »

Dieu n’a jamais voulu que l’homme soit constamment guidé par ses sentiments. La vie émotionnelle est une partie juste et noble de la personnalité globale, mais par sa nature, elle est d’importance secondaire. La vie chrétienne réside dans la volonté, car le seul bien que Dieu reconnaît est le bien volontaire. Pour être zélé pour Dieu, il faudrait se donner une discipline en n’étant pas ce chrétien qui ouvre sa bible occasionnellement et qui prie quand ça l’arrange. Dieu est celui qui bénit l’effort ; quand Il trouve au fond de l’âme une certaine volonté, Il y répand Sa grâce avec abondance. 

Ne regarde pas non plus à tes performances car bien souvent nous sommes à l’arrêt quand nous pensons avoir suffisamment « bossé ». En percevant les choses de cette manière, nous agissons comme des chrétiens charnels. A.W Tozer dit : « L’homme que le succès réjouit et que l’échec abat est encore un homme charnel. Dieu autorise son serviteur à réussir lorsque celui-ci a appris que son succès ne le rend pas plus cher aux yeux de Dieu ni plus précieux dans Son plan d’ensemble. »

4. Débarrasse-toi du péché

Hébreux 12.1 (LSG) : « … rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte »

Le péché et le zèle en effet, ne font pas bon ménage à vrai dire ils ne peuvent même pas cohabiter. La majorité des chrétiens qui flirtent avec le péché éteignent volontairement leur zèle pour Dieu et voient leur amour pour Dieu baisser. Dieu ne change pas, en Lui il n’y a aucun changement ni ombre de variation. Il a pour nous les mêmes sentiments qu’au premier jour de notre conversion mais si nous ne ressentons plus les mêmes choses c’est bien souvent à cause du péché qui endurcit notre cœur, au point de le rendre insensible et aveugle.

Cependant, rappelle-toi de ceci : Dieu ne t’aime pas parce que tu es bon mais parce que Lui est bon. Celui qui dit non au péché et qui accepte la repentance voit sa vie chrétienne passer du goût des « herbes amères » à celui des « gâteaux de miel ». Te sens-tu dur et sec  aujourd’hui ? Pense à Son alliance d’amour, et tu arriveras à quitter le péché, à en pleurer et à le détester. Un nuage peut nous couvrir momentanément, mais nous ne demeurerons pas dans les ténèbres, si nous nous confions en Jésus.

Que Dieu te bénisse !

2 comments

  1. Que Dieu vous emmène de Gloire en Gloire pour l’oeuvre qu’il accomplit avec vous. Qu’il vous bénisse ,qu’il nous donne du zèle comme au premier jour tout au long de notre marche avec lui. Soyez béni frère

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close