Search

Comment recevoir du Seigneur une directive claire pour la nouvelle année ?

Tic-tac, tic-tac, la fin de l’année approche et 2020 s’annonce particulièrement intense, n’en doutons pas. Avec notre père céleste, nous irons d’aventure en aventure. Face à 2019 qui se termine, comment allons-nous nous comporter, afin de recevoir une directive claire de la part de Papa, pour 2020 ?

1. Dresser un bilan honnête et précis de 2019

Il est important de noter nos prières, nos révélations et nos discussions avec la Trinité dans un carnet afin de pouvoir garder des traces, comme nous le conseille la Parole dans Habacuc 2:2-3 (LSG) : « L’Éternel m’adressa la parole, et Il dit : Écris la prophétie : Grave-la sur des tables, afin qu’on la lise couramment. Car c’est une prophétie dont le temps est déjà fixé, elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas ; si elle tarde, attends-la, car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. »

Si vous avez déjà ces carnets, vous avez donc des traces de votre année 2019. Nous avons reçu des directives de la part du Seigneur, pour certains nous sommes entrés dans nos appels respectifs. Notre Père, rempli de bonté, nous a donné la vision finale, ou dans certains cas, le chemin mètre après mètre, que nous devrons emprunter. Dans les deux cas, il est vital, si nous voulons demeurer dans notre destinée, d’être constamment connecté avec l’Esprit Saint, afin qu’Il nous guide jour après jour. Bien évidemment, si nous nous trompons, aucune condamnation ; notre Père fidèle nous ramènera avec amour sur le chemin. Mais soyons intentionnels et disciplinés quant à la constance que nécessite la vision divine, pour s’accomplir. Notre Seigneur a formé des projets de paix et non de malheur pour nos vies, consultons-Le !

Jérémie 29:11 (LSG) : « Car Je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

Prenons le temps de relire nos expériences, nos écrits avec l’Éternel, et disposons nos cœurs à recevoir la vérité de la part du Saint-Esprit. Pour cela, il est important de poser les bonnes questions : Saint-Esprit, révèle-moi l’avancement de la vision que tu m’as mise sur le cœur. Où ai-je échoué ? Quand et comment ai-je désobéi ? Pourquoi ? Révèle-moi les branches qui ne portent aucun fruit, que tu veux émonder.  Soyons honnêtes, et recentrons un peu notre marche avec Jésus. Il nous aime d’un amour insaisissable, mais Il ne nous flattera jamais. Son cœur aimant, souhaite le meilleur pour nous, et Il souhaite que nous entrions pleinement dans notre destiné. Pour cela, Il nous corrige, nous corrigera encore et encore. C’est l’essence même de la marche chrétienne. Si notre bilan n’est que positif, alors soit nous sommes parfait, et dans ce cas, alléluia, soit nous refusons d’avancer et donc de sortir de notre zone de confort.

Une fois ce bilan dressé avec l’étroite collaboration du Saint-Esprit (Lui seul nous dira la vérité et nous révélera le plan pour 2020), il est important d’entrer dans une période intense de jeûne et de prière.

2. Se préparer et se disposer à entendre les consignes pour 2020

Beaucoup d’Églises pratiquent régulièrement le jeûne et la prière tout au long de l’année, mais particulièrement en début d’année. Pourquoi ? Car il y a une corrélation claire entre la préparation physique et spirituelle du chrétien et la bonne réception de la vision de la part du Seigneur. Dieu est toujours clair lorsqu’Il s’adresse à Ses enfants ; en revanche, Ses enfants sont-ils toujours en état de recevoir clairement le message ? Malheureusement non. Jeûner et prier, durant le temps que le Saint-Esprit nous donnera, nous prépare à recevoir la vision, sans que nos émotions ou notre chair, ne viennent altérer le message divin. Il est nécessaire d’être sobre pour recevoir clairement la vision, et en cela je ne parle pas d’alcool ou autre ; je parle de contraindre la chair avec violence, en nous privant de ce qui parfois ou souvent, prend la place de Dieu dans nos cœurs. Cela peut-être la nourriture, les téléphones ou les réseaux sociaux, netflix, etc. Pour ma part, c’est la nourriture ; j’ai clairement besoin de faire le vide, en ne me remplissant plus le ventre, la connexion avec la Trinité est ininterrompue. Prenons Daniel et ses frères pour exemple ; ils refusaient de manger les mets du roi, et avaient meilleure mine, mais ils n’étaient aucunement distraits pour ne pas vaquer à la prière (Daniel 1:8-14).

Dans les Actes, le livre qui relate les faits des apôtres après avoir reçu le Saint-Esprit,  l’Église primitive nous parle énormément des habitudes des disciples : Actes 13:2-3 (LSG) : « Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit : Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir. » Ou encore Actes 14:23 (LSG) : « Ils firent nommer des anciens dans chaque Église, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru. »

Nous voyons à quel point le jeûne et la prière sont interdépendants pour toutes prises de décisions importantes, ou pour recevoir une direction claire de la part du Seigneur.

Là encore, il est important de comprendre que ce n’est pas une religion mais une relation. Il faut avoir un cœur disposé pour recevoir, et dans ce contexte de sincérité, la vision sera clairement reçue, comme Dieu l’a émise. Il ne s’agit pas de jeûner en s’exposant et en attendant un message divin ; il s’agit de demeurer humble, honnête et de chercher à recevoir, dans notre lieu secret, car la Parole est claire à ce sujet dans  Mathieu 6 : 5-18.

Cherchons-nous à recevoir uniquement de la part de Dieu ? Ou cherchons-nous la gloire et la reconnaissance humaine ? Car si notre motivation n’est pas pure, la parole est claire, nous aurons déjà notre récompense. Pour résumer, il est important de dresser un bilan honnête de 2019, et de contraindre notre chair comme l’apôtre Paul nous le dit dans 1 Corinthiens 9:27 (LSG) : « Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. »

Pour s’assurer que la vision reçue vient bien de Dieu et n’est aucunement faussée par nos émotions ou notre chair, nous devons assujettir notre chair par le jeûne, et en vaquant à la prière. Alors la vision clairement émise par Papa, sera également clairement reçue par Ses enfants.

Heureuse année et que les directives de Papa soient claires pour tout un chacun de nous !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close