Search

Comment s’épanouir dans son célibat ?

Spread the love

Dans cet article et le suivant nous allons examiner comment le célibat qui, à mon avis est la meilleure période de la vie, peut être vécu avec grâce et panache. Pour cela, il faut que cette période soit bâtie sur de bons fondements. Alors posons les fondements.

Nous avons été suscités sur terre avec une mission et un mandat : répandre la gloire de Dieu. A cette mission globale est rattachée une feuille de route individuelle que chacun doit dérouler, avec toutes les ressources que Le Créateur lui a données.

Pour illustrer cela, considérons une voiture. Sa mission est de transporter des biens et des personnes d’un point à un autre. Elle ne serait pas en train d’accomplir sa mission si, sortie de chez le concessionnaire, elle reste toute propre, toute neuve mais en stationnement, ne servant qu’à ranger des vêtements. Les vêtements pourraient y être bien rangés et agencés, le véhicule bien nettoyé mais ce dernier reste dysfonctionnel parce qu’il ne sert pas à ce pourquoi il a été conçu.

C’est ce qui arrive lorsque, une fois suscitées sur terre, nos vies ne servent pas à répandre de façon manifeste la gloire de Dieu. Célibataire ou marié, on est comme ce véhicule : dysfonctionnel.

 Il n’est d’épanouissement possible en dehors du but pour lequel toi et moi avons été suscités sur terre. Tu ne peux t’épanouir sans relation avec le Père. Je ne te parle pas de religion, quelle qu’elle soit mais d’une relation véritable avec ton Créateur. Elle démarre par une étape dont je te ferai part à la fin de la deuxième partie de cet article.

Ce fondement est capital. Et c’est sur lui qu’est bâti le reste. Et parlant du reste, voici ce que disait l’apôtre Paul, lui-même célibataire : «  Si vous restez comme moi, c’est une bonne chose pour vous » 1 Corinthiens 7:8b (PDV).

Qu’il soit pour une courte durée ou pour toute la vie, le célibat est une « bonne chose » encore aujourd’hui, pourvu que l’on en ait la bonne perception.

Le célibat : en avoir la bonne perception.

D’abord, le célibat est l’état légal (civil) d’une personne en âge de se marier mais qui n’a pas de conjoint.

Malheureusement, le célibat est stigmatisé dans bon nombre de sociétés et le célibataire qui avance en âge est vu et parfois se voit lui-même anormal ou marginal. C’est un mensonge de l’ennemi.

Le célibat n’est pas une tare. Es-tu un célibataire véritablement uni à Christ ? Alors tu n’es sous aucune forme de malédiction ou de condamnation. Car « … il n’y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ » Romains 8 :1 (SEM). La version SG21 explicite et dit « ceux qui ne vivent pas conformément à leur nature propre mais conformément à l’Esprit ».

Ensuite, le célibat est une saison. Notre Dieu qui est le Maître des temps et des circonstances opère en saisons, en temps convenables, etc. Quand vient le temps d’une chose, elle s’accomplit puis s’en suit une autre dont c’est la saison, et ainsi de suite le cycle peut reprendre en fonction de Son plan. Il est important de garder dans nos cœurs que c’est Son plan qui importe. Les fruits sont saisonniers. Que tous soient cueillis et mangés pendant leur saison ou pas, l’arbre en fournira d’autres en la saison opportune.

Enfin, le célibat (comme le mariage) est un don de Dieu. La vie vient en tranches appelées saisons, et elle est un don de Dieu. Le célibat est l’emballage de l’une de ces tranches. La sagesse serait d’en profiter pleinement. Rejetons donc la pensée qui consiste à croire que le célibat est une sorte de fardeau auquel il faut échapper le plus vite possible. C’est une séduction de l’ennemi dont l’objectif justement est de t’empêcher d’être épanoui en Christ.

Comment profiter de cette étape ?

Maintenant que tu sais que le célibat est un don de Notre Père d’amour, je voudrais partager avec toi trois approches pour savourer cette saison en la maximisant. Oui la maximiser, c’est de cela qu’il s’agit.

  • Approfondis ta relation avec Le Seigneur

Lisons Psaumes 1 :2-3 (BDS) : « Toute sa joie il la met dans la Loi de l’Éternel qu’il médite jour et nuit. Il prospère comme un arbre implanté près d’un cours d’eau ; il donne toujours son fruit lorsqu’en revient la saison. Son feuillage est toujours vert ; tout ce qu’il fait réussi.« 

Le célibat est une saison et à celle-ci correspond des fruits. En la matière, le texte de Jean 15 : 1-8 est très parlant. Lisons les versets 5 et 8 (BDS) : « Je suis le cep de la vigne, vous en êtes les sarments. Celui qui demeure en Moi et en qui Je demeure, portera du fruit en abondance, car sans Moi, vous ne pouvez rien faire. […] Si vous produisez du fruit en abondance et que vous prouvez ainsi que vous êtes vraiment Mes disciples, Mon Père sera glorifié aux yeux de tous.« 

Pour produire du fruit à la gloire de Dieu, il faut s’immerger dans la Parole. La Parole de Dieu dit que l’homme qui agit ainsi est heureux et épanoui.

Le célibat est une période particulièrement propice pour passer des moments seuls avec Notre Père. On a ainsi la possibilité de multiplier les retraites et les jeûnes, littéralement pour méditer jour et nuit.

1 Corinthiens 7: 32-33 (BDS) dit en effet : « Celui qui n’est pas marié se préoccupe des affaires du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur, alors que celui qui est marié se préoccupe des affaires de ce monde, des moyens de plaire à sa femme. »

  • Pourquoi est-ce important ?

Pendant ces moments, le Seigneur te donnera les directives qui te permettront de fonctionner efficacement pendant cette étape. Rappelle-toi, nous avons chacun une feuille de route propre. C’est dans ces moments que Dieu nous en révèle les détails.

Par ailleurs, si tu aspires au mariage, le temps du célibat est un temps de préparation. Tandis que tu es à Ses pieds, le Seigneur te purifie et te guérit de tes blessures du passé, de ces choses dans ton âme qui ne L’honorent pas. Il t’enseigne et Son esprit te conduit vers des enseignements et des personnes qu’Il a choisi pour t’édifier.

C’est d’autant plus nécessaire que la saison du mariage vient avec des tribulations. Si tu n’y es pas préparé, cette saison pourrait t’être bien pénible. Si tu vis ton célibat comme un temps de préparation avec le Seigneur, tu ne peux que bien le vivre.

Dans la deuxième partie de cet article nous verrons trois autres aspects pratiques du célibat épanoui. Certains célibats peuvent être plus difficiles que d’autres. Nous en parlerons également dans la deuxième partie (Lire ICI).

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close