Search

Comment vivre la sexualité selon le cœur de Dieu ?

Nous vivons aujourd’hui dans une société aux antipodes du désir de Dieu quant à la sexualité. Il est important de garder à l’esprit que le désir de Dieu quand il créa Adam et Ève était que ces derniers puissent vivre l’amour selon « les normes d’usage du concepteur ».

Faire l’amour, consiste en la rencontre de deux êtres (homme et femme) mariés, qui cherchent à se connaître intimement et dont l’interaction les unit l’un à l’autre, dans un don de soi mutuel. C’est un cadeau que Dieu réserve aux couples mariés et par lequel ils peuvent devenir réellement une seule chair. Cela implique tout aussi bien le plaisir provenant des relations sexuelles, que des liens affectifs étroits.

En se donnant l’un à l’autre physiquement avec joie et générosité mais aussi dans le respect mutuel, les époux cultivent une unité qui est une expression particulière de la Gloire de Dieu. La bible décrit le plaisir que les mariés éprouvent dans le mariage par ces mots :

Proverbes 5 :18-19 (Darby) «  … Réjouis – toi avec la femme de ta jeunesse (…) que ses seins t’enivrent en tout temps; sois continuellement épris de son amour »

Comprendre le plan de Dieu pour les relations sexuelles dans le couple

Dieu a conçu dans notre corps des besoins relationnels, physiologiques et sexuels. Le cadre d’amour dans lequel Dieu désire la sexualité est censé n’apporter que bien-être, épanouissement, satisfaction, plaisir, contentement, envies partagées, … contrairement aux idées reçues. 

Dieu ne veut pas de la folie dans l’amour mais une stabilité qui pousse à se garder pur pour être donné à une personne précise. S’aimer suppose donc d’apprendre à connaître l’autre, à le comprendre, dans ce qui fait sa spécificité sexuelle, pour en combler les attentes et répondre à des besoins particuliers. De plus, c’est être dans l’obligation de s’aimer sincèrement l’un et l’autre, dans l’acceptation des différences naturelles. Il ne faut pas que la femme veuille prendre la place de l’homme et vice-versa.

L’acte sexuel selon la pensée de Christ est l’aboutissement d’un engagement fait avec amour. La bible présente et raconte de merveilleuses histoires d’hommes et de femmes qui se sont honorés et aimés selon les critères de Dieu tels que: Marie et Joseph, Rebecca et Isaac, Ruth et Boaz, Abraham et Sarah, etc.

De manière concrète, les conjoints doivent être fidèles l’un à l’autre, se respecter mutuellement ainsi que leur engagement devant Dieu et les hommes.

« Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » dit la Bible dans Actes  20-35. Quand on applique minutieusement, fidèlement les conseils de Dieu, notre  vie de couple prend un nouvel essor d’épanouissement. De même, c’est en cherchant à prendre en considération les requêtes de l’un et de l’autre, que les conjoints trouvent la quintessence du plaisir.

Ces bases bibliques nous donnent de tout mettre en œuvre pour approfondir les fondements de la relation du couple ; la sexualité n’étant que l’aboutissement d’une vie de couple harmonieuse et épanouie.

Le côté obscur de l’amour dans le monde

Quand on parle de sexualité, ce mot évoque tout sauf du plaisir pour certains ; pour d’autres cela rappelle un cauchemar, un mauvais souvenir. Pour combler ses besoins sexuels, l’Homme agit d’une façon outrancière, égoïste en cherchant son propre plaisir. Il est à la recherche d’un plaisir momentané, éphémère.

L’homme a remplacé le côté affectif par le côté charnel. Les gens connaissent l’acte mais ne savent plus aimer ou encore développer une relation. Ils se désirent, se consomment mais ne se connaissent pas, ni se respectent. Ils jouent un rôle de théâtre comme des comédiens qui s’aiment. Ils excluent toutefois que l’amour requiert d’énormes sacrifices. Ils vivent une vie de couple sans sentiments, sans aimer leur partenaire. Chacun en est conscient mais malheureusement y trouve son compte.

1 Corinthiens 13 : 5 (LSG) « L’amour ne cherche pas son intérêt »

Cependant il faut être disposé, sensible, attentionné, tolérant pour accepter de se remettre en question lors des remarques de sa / son partenaire.

Pour conclure, il n y a pas de fréquence imposée pour manifester son amour. Mais la règle d’or est que chacun s’efforce de répondre aux attentes, envies, goûts, de l’autre, en y prenant plaisir/ soin de chérir son / sa bien-aimé(e). Il est important de toujours être au service de l’unité du couple, dans l’amour, le respect, sans oublier l’action de grâce à Dieu, par ce don merveilleux qu’est la sexualité.

Le couple chrétien devrait veiller à ne pas se diriger vers une sorte d’hédonisme, d’idolâtrie à deux en donnant trop d’importance à cette pratique au détriment d’autres comme la prière, la lecture et la méditation de la Parole à deux, ou le service qu’il est appelé à rendre dans l’Église et dans le monde.

« Aimer quelqu’un c’est lui donner de l’importance à ses propres yeux, l’aider à croire en lui-même » Victor Hugo

2 comments

  1. Shalom bien aimé(e) en Christ.Je suis tellement béni par vos articles et je remercie le Seigneur pour cela.J’espère un jour vous rencontrer en personne.Soyez béni(e)

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close