Search

Comprendre et pratiquer la libéralité

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Galates 6 :10 (LSG) « Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. »

Aujourd’hui, le monde est poussé de plus en plus vers l’individualisme et l’égoïsme. Cette situation amène les hommes à penser juste à eux, à leur famille, à leurs projets, de telle sorte que la pratique de la libéralité est devenue de plus en plus rare dans nos milieux. Or, la Parole de Dieu nous enseigne sur l’importance de la libéralité.

Jacques 2 : 15-16 (LSG) « Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez ! Et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? »

Qu’est-ce qu’il faut entendre par libéralité ?

La libéralité désigne une disposition à la générosité. Quelqu’un faisant preuve de libéralité se montre généreux et offre quelque chose sans demander de contrepartie. C’est également un acte par lequel quelqu’un procure à autrui un avantage sans rien attendre en retour. C’est une disposition qui consiste à donner largement et de manière désintéressée.

Signifions par la même occasion que, ce n’est pas seulement celui qui a beaucoup qui doit pratiquer la libéralité ; même celui qui a peu, est appelé à pratiquer la libéralité avec le peu qu’il a.

Pratiquer la libéralité c’est partager de manière volontaire ses biens avec ceux qui sont dans le besoin. Celui qui possède ce don distribuera ce qu’il peut avec joie, en s’y sentant comme poussé par un appel intérieur. En gros, pratiquer la libéralité, c’est donner librement ses biens pour soutenir autrui ou l’œuvre de Dieu.

La pratique de la libéralité

1 Timothée 6 : 17-19 (LSG) « Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité, et de s’amasser ainsi pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable. »

L’apôtre Paul s’adressant à son fils spirituel Timothée lui demande de recommander aux riches de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu. Aussi, qu’ils fassent plutôt le bien, qu’ils soient riches en bonnes œuvres et qu’ils aient de la libéralité.

En règle générale, celui qui veut pratiquer la libéralité doit d’abord avoir un cœur à l’écoute des besoins des autres, afin de repérer toute occasion pour poser une action de libéralité. En effet, la libéralité doit se pratiquer en toute conviction, sans contrainte ni obligation. Aussi, celui qui pratique ou exerce la libéralité doit le faire avec beaucoup de joie selon qu’il a résolu dans son cœur.

L’une des caractéristiques de la libéralité réside dans le discernement dans l’emploi de ses biens. Donner au moment voulu la somme nécessaire, là où le besoin est considérable. Il est plus que nécessaire de se laisser conduire par le Seigneur, afin de ne pas donner où il ne faut pas, ou de mal estimer ce qu’il faut donner.

Nous devons pratiquer la libéralité dans une totale discrétion loin des caméras, des réseaux sociaux et de toutes sortes de publicités.

Matthieu 6 : 3 (LSG) « Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite »

Certes, il peut arriver que pour une question d’information des donateurs l’on puisse faire des publications, dans le but de faire connaître l’évolution du projet. Mais, l’intention de la personne qui pose un acte de libéralité ne doit pas être fondé sur le « m’as-tu vu ? »

L’importance de pratiquer la libéralité

Hébreux 13 : 16 (LSG) « Et n’oubliez pas la bienfaisance et la libéralité, car c’est à de tels sacrifices que Dieu prend plaisir. »

Le Seigneur apprécie le fait que nous donnions à ceux qui sont dans le besoin, mais également lorsque nous donnons pour soutenir Son œuvre. Lorsque nous pratiquons la libéralité sans contrainte et avec joie, nous démontrons notre amour pour notre prochain et surtout pour Dieu.

Tous ceux qui pratiquent la libéralité, attirent toujours dans leur vie la bénédiction de Dieu. Car il sera donné davantage à celui qui donne.

Actes 20 : 35 (LSG) « Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit Lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »

En pratiquant la libéralité, nous aidons notre prochain et nous faisons avancer l’œuvre de Dieu.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close