Search

De la loi à la grâce, qu’est-ce qui a changé concrètement?

Nous sommes conscients de jouir aujourd’hui de la grâce de Dieu en Jésus-Christ, mais qu’en est-il de Loi ? Quels rapprochements peut-on faire entre la Loi et la grâce ?

Dans cet article, nous allons voir d’une part la Loi et ce qu’elle engendre et d’autre part nous parlerons de la grâce et en quoi ces deux sujets diffèrent.

La Loi

Elle est l’ensemble de commandements que l’Éternel à donnés à Moïse sur le mont Sinaï pour le peuple d’Israël. En effet, Dieu choisit le peuple d’Israël pour qu’il marche à Sa suite et leur donna les « Dix commandements » et d’autres préceptes, après les avoir fait sortir de l’Égypte, du pays de la servitude.

Lévitique 18 :5 (Louis Segond révisé) Vous garderez mes principes et mes ordonnances : l’homme qui les pratiquera vivra par eux. Je suis l’Éternel.

La Loi était destinée à maintenir le peuple dans un état de sainteté qu’est celui du Dieu Vivant avec Lequel il marchait. Et le salut du peuple dépendait des œuvres qu’il accomplissait et ces œuvres étaient reliées directement aux commandements des lois mosaïques.

Ainsi, la Loi impose à l’homme d’être en conformité avec les dogmes et se base sur les résultats des actions extérieures, en sorte que la malédiction plane sur celui qui ne met pas en pratique ce qui y est écrit (Deutéronome 27 :26).

La grâce

La grâce est définie comme une situation dans laquelle une personne bénéficie des choses qu’elle ne mérite pas. C’est ce qui se passe avec le Christ ; Dieu L’a envoyé afin qu’Il porte le fardeau de nos iniquités. Et nous savons que nous ne le méritons pas ; parce qu’Il était innocent face à nous « pécheurs » qui étions condamnés à vivre avec la malédiction divine.

La grâce est donc le régime de la nouvelle alliance dans laquelle nous sommes avec Dieu et ayant Christ comme médiateur.

Nous avons vu ces deux sujets de manière séparée ; nous les mettrons ensemble pour voir ce qui a changé

La Loi annonçait le temps de la grâce

Galates 3 :24 (Louis Segond révisé) Ainsi la loi a été un précepteur pour nous conduire à Christ, afin que nous soyons justifiés par la foi.

La Loi a été comme un gardien, un surveillant destiné à conduire vers Christ et le Seigneur n’était pas venu pour abolir la Loi mais plutôt pour l’accomplir (Matthieu 5 :17). Car, oui en Christ « Tout est accompli ».Toutes les prophéties ont été accomplies en Christ et Il est le début d’une nouvelle ère où Dieu a décidé de nous justifier par la foi que nous avons en Christ-Jésus.

Sous le régime de la grâce, ce ne sont plus les actions ni les rituels qui comptent mais ce sont les motivations de notre cœur que Dieu regarde. Ce qui intéresse le Seigneur, c’est notre cœur et l’état dans lequel il se trouve.

Recommencer à vivre sous la Loi revient à renier le sacrifice du Christ à la croix, puisque nous retournerons aux œuvres mortes pour parvenir à la justice. Mais nous devons savoir que rien ne pourrait égaler la vie de notre Sauveur.

Le salut à la disposition de tous

Seul le peuple d’Israël était concerné par la Loi et il s’agissait autrefois du peuple de Dieu. Aujourd’hui, le salut est étendu aux portes de toute l’humanité. La grâce de Dieu ne se résume pas qu’à une seule personne mais au monde entier. Nous qui étions autrefois étrangers à Dieu, sommes devenus Son peuple par la grâce que nous accorde le sacrifice de Jésus-Christ à Golgotha.

Éphésiens 2 : 12-13 (Louis Segond révisé) Vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés de droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant en Christ-Jésus, vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang de Christ.

Il ne s’agit pas de faire des œuvres pour parvenir au salut parce que Christ a déjà tout fait pour nous et Il nous demande simplement de croire en Lui pour avoir part au salut. Il est question uniquement de foi pour jouir des promesses de Dieu à l’endroit de Son peuple.

La grâce délivre de l’esclavage du péché

Le péché est entré dans le monde par la désobéissance d’Adam et d’Eve mais il n’était pas pris en compte par Dieu (Romains 5 : 13) ; il n’était pas amplifié. Avec la survenue de la Loi, les hommes ont réellement pris connaissance du péché et ce dernier a abondé. L’apôtre Paul le dit bien : la Loi est spirituelle, sainte, juste et bonne ; la Loi en soi n’est pas mauvaise, elle est pure et vient de Dieu. Mais avec la Loi, le péché a pris vie, rendant donc esclaves les hommes et les menant à la mort.

Galates 6 :4 (Louis Segond révisé) Le péché ne dominera pas sur vous, car vous n’êtes pas sous la loi, mais sous la grâce.

Christ S’étant offert comme un agneau sans défaut pour expier les fautes des humains, a vaincu la mort et le péché. Et nous avons part à ce sacrifice car dans Son amour, Il a étendu Son bras pour nous ramener à Lui. Sous la grâce, nous avons aujourd’hui la victoire sur le péché car nous sommes morts avec Christ au péché afin que ressuscités avec Lui, nous ayons en Lui une vie nouvelle.

Quand le chrétien pèche aujourd’hui, il n’a plus besoin d’offrir de sacrifices car Christ a tout payé et Son sacrifice est largement suffisant pour que sa faute lui soit pardonnée.

La présence permanente du Saint-Esprit

Sous la grâce, nous avons le privilège d’abriter l’Esprit du Seigneur, chose qui n’était pas possible sous la Loi. Mais ayant été sauvés par amour au moyen de la foi, Dieu nous donne Son Esprit car sans ce dernier, nous ne pourrions réellement vivre sous la grâce.

Hébreux 10 :16 (Louis Segond révisé) Voici l’alliance que je traiterai avec eux. Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leur cœur et je les écrirai dans leur intelligence.

Nous disons aujourd’hui que nous sommes libérés de la Loi puisque toute la Loi fut accomplie en Christ mais nous ne sommes pas sans loi. Aujourd’hui, par la présence de l’Esprit de Dieu en nous, la loi est gravée dans nos cœurs. Aujourd’hui, nous marchons par révélations pour accomplir la parfaite volonté de Dieu.

De la Loi à la grâce, ce qui a changé c’est le genre de relation que nous entretenons désormais avec Dieu : nous Lui sommes intimement liés et nous ne suivons plus toute une panoplie de lois pour Lui plaire mais Son Esprit nous révèle Sa pensée afin que nous fassions ce qu’Il désire. Si la loi condamnait et conduisait à la mort, la grâce quant à elle a couté la vie innocente du Christ qui S’est livré par amour pour nous réconcilier avec le Père.

Dieu demeure sévère concernant le péché, Son état de sainteté ne change pas et Sa volonté selon laquelle nous devons être saints n’a pas non plus changé ; Il demeure le même. La Bible doit donc être lue en intégralité mais nous ne pouvons pas aborder l’Ancien Testament de la même façon que nous abordons le Nouveau Testament : la Loi doit être interprétée à la lumière du Nouveau Testament.

Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin d’intermédiaire comme le peuple qui avait besoin de Moïse ou des autres souverains sacrificateurs ; nous pouvons nous approcher sans crainte du trône de la grâce parce que Christ vit en nous et en Lui nous avons pleinement le droit d’aller auprès du Père. Nous rendons grâce au Seigneur qui nous a témoigné Son amour en nous donnant part à Sa grâce à travers le Christ ; qui nous libère de la mort et nous fait abonder en œuvres bonnes pour la gloire de Son Nom.

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close