Search

Découvre ce qu’est la prière et ce qu’elle n’est pas !

Plusieurs idées faussent sur la prière sont assez répandues de nos jours en milieu chrétien, ce qui fait que les prières exaucées se font de plus en plus rares. Quand elles surviennent, cela dénote de l’extraordinaire et du miraculeux, tellement le fait est rare. Par conséquent, les temps de témoignages et d’actions de grâce dans nos assemblées sont aussi déserts que stériles. Il en est ainsi car les gens n’expérimentent plus la puissance de Dieu comme au temps des Apôtres. Or, l’exaucement relève en fait du naturel du chrétien. Mais nous subissons les revers de notre manque de connaissance. La seule vraie connaissance provient de La Parole de Dieu et si elle habite abondamment en nous, rien de ce que nous demandons ne manquera son exaucement.

Jean 15 : 7 (LSG) « Si vous demeurez en Moi, et que Mes Paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. »

A travers cet article, nous apprendrons à mieux connaître ce qu’est la prière mais avant, découvrons ce qu’elle n’est pas.

  • Une pratique religieuse

Plusieurs voient la prière comme une activité religieuse, la chose des croyants. Mais il n’en est rien. La prière n’est pas une activité religieuse, pas plus que la louange ou l’adoration. Une activité c’est ce que l’on fait, selon le groupe ou la communauté à laquelle nous appartenons. C’est aussi vu comme une tâche, quelque chose qu’on a la responsabilité de faire. Comprenez qu’on ne prie pas parce qu’on est chrétien et qu’on appartient au Royaume de Dieu. On ne prie pas non plus parce que c’est une tâche qui nous est échue en raison de notre appartenance à Christ. La prière n’est pas une corvée.

  • Un monologue

La prière n’est pas non plus un monologue. Plusieurs de ceux qui ne connaissent pas vraiment Dieu, le considèrent dans leurs prières comme étant « quelque-chose » plutôt que Quelqu’un. Dieu n’est pas un objet inerte qui ne peut répondre quand on lui parle. Dieu n’est pas muet et juste bon qu’à écouter, enregistrer les demandes et provisionner le compte de chacun. Ce n’est pas non plus un guichet automatique de banque. Dieu est vivant. Vivant veut dire ce qui est en vie, qui a une vie, mieux, Dieu est la vie. Si vos prières se résument à un monologue sans fin où il n’y a aucune place pour l’écouter placer un mot, vous avez une idée fausse de la prière. C’est donc normal que vous ne soyez jamais exaucé car l’exaucement est justement la réponse de Dieu. Si vous vous adressez à Dieu sans attendre une réponse de Lui, vous priez sans en attendre l’exaucement.

  • Un acte de revendication

Autre idée fausse, la prière n’est pas un acte de revendication. Certains chrétiens se présentent devant Dieu comme des syndicalistes, avec une longue liste de revendications. En fait,  au risque de vous choquer, Dieu ne vous doit rien. Il vous a déjà tout donné avec le salut en Christ-Jésus. C’est pourquoi Il pouvait s’exclamer sur la croix du calvaire : « Tout est accompli ». Tout est vraiment accompli et Dieu n’a rien gardé pour Lui.

Ephésiens 1 : 3 (LSG) « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ ! »

Cela étant entendu, qu’est-ce qu’est réellement la prière ?

  • Une vie, celle des croyants

La prière est une vie, celle des croyants. L’Homme naturel respire pour se maintenir en vie, le croyant prie. Le chrétien qui n’a pas une réelle vie de prière (au-delà des prières protocolaires le soir au coucher, le matin au réveil, avant chaque repas ou quand on se met en circulation, etc.) est comme un arbre desséché et sans vie. Il existe et on peut le voir debout, mais il ne vit pas. Le diable a accompli son œuvre de destruction dans sa vie, ainsi que décrite dans Jean 10-10 (LSG) : « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire… ». C’est pourquoi vous devez veiller prioritairement sur votre communion avec Dieu, à travers une réelle vie de prières.

1 Pierre 4-7 (LSG) : « La fin de toute choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière »

1 Pierre 5-8 (LSG) : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. »

Pour ma part, dès que ma vie de prière prend un coup, je le ressens immédiatement à la suite des événements. Ainsi que les mouches n’approchent pas un plat fumant, il y a des problèmes, obstacles, défis, challenges, péchés, œuvres des démons, qui n’approcheront jamais de vous, si du moins vous demeurez éveillés en prières.

  • Une conversation avec Dieu

Prier, c’est converser avec Dieu. On Lui parle et on reçoit de Lui le feed-back. Dieu répond toujours à nos prières, toujours et ce même quand Il est silencieux. Ainsi la réponse à votre demande peut être soit un Oui, un Non ou un Pas Maintenant. Mais dans tous les cas Dieu nous répond, quand on aborde la prière dans un bon état d’esprit (dialogue) et qu’on est assez attentifs à Sa voix. Par ailleurs, on ne prie pas uniquement pour demander des choses à Dieu, pas plus que vous ne parlez pas à votre père dans la chair que quand vous avez besoin de lui. Apprenez à  » prendre des nouvelles  » de Dieu. Je parle comme le disait l’Apôtre Paul à la manière des Hommes, car dans tous les cas Dieu va toujours très bien. Mais apprenez à venir dans Sa présence juste pour le plaisir et le bonheur d’être en Sa compagnie et de se délecter de Sa présence. Quand on est amoureux de quelqu’un, on est prêt à passer des heures dans Sa présence, et parfois même quand on n’a rien à se dire, on apprécie juste d’être ensembles. Dieu voudrait aussi parfois que vous veniez juste passer du temps de qualité avec Lui, non pas parce que vous avez besoin de Lui, mais parce que vous l’aimez et qu’Il vous manque. Comme David, soupirez après la présence du Seigneur !

Psaumes 84-11 (LSG) : « Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs ; je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu, plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté. »

Psaumes 122-1 (LSG) « Je suis dans la joie quand on me dit : Allons à la maison de l’Eternel ! »

  • Un plaidoyer

Même quand il s’agit de demander des choses à Dieu, il faut savoir s’y prendre. La prière n’est pas un acte de revendication mais plutôt un plaidoyer.

Esaïe 1-18 (LSG) : « Venez et plaidons ! Dit l’Eternel… »

Esaïe 1-18 (FMAR) : « Venez maintenant, dit l’Eternel, et débattons nos droits… »

Si donc vos prières (demandes) ne reposent sur aucune promesse de l’Eternel, aucun droit exigible, ce n’est pas la peine de les faire. Dans tous les cas, elles ne seront pas exaucées. Si au volume de la Bible qui est La Parole révélée de Dieu, Son testament pour nous, il n’y a rien qui sous-tende vos requêtes, n’en attendez pas l’exaucement. C’est pourquoi, toute bonne vie de prières a pour socle une bonne vie de méditation de La Parole de Dieu. Faudrait en effet connaître ses droits, pour les réclamer, après avoir rempli les conditions pour légitimement s’en prévaloir. Mais comme toujours, le peuple périt faute de connaissance (Osée 4 : 6).

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close