Search

Dieu a de grands projets pour toi en cette nouvelle année !

Nous vivons dans un monde qui depuis quelques temps connait une panne sérieuse : il s’agit du manque de paix. En effet, si dans les années précédentes elle s’était manifestée sous forme d’esclavage et de guerres mondiales, aujourd’hui elle prend la forme de guerres civiles, manifestations violentes, etc., toutes résultant à la base d’un manque de paix intérieure, au niveau des personnes.

 Nous savons tous ce qui se passe en Lybie (un être humain peut être encore acheté, vendu et torturé sans susciter d’état d’âme), en Algérie (particulièrement avec les extrémistes islamiques), en France et un peu partout en Europe (avec les Gilets jaunes), en Haïti (avec les gens de la capitale)… Partout c’est le trouble : dans les familles, au sein des couples, dans les écoles, dans les relations amicales, dans le milieu laborieux, pour ne citer que ceux-là. Le monde en général et chaque être humain en particulier vit à sa manière ce trouble. Beaucoup témoignent qu’ils sont arrivés comme à une impasse et ne savent plus quoi faire.

Il y a dans la Bible un homme, un roi, un descendant de David du nom d’Akaz qui a particulièrement connu ce moment de trouble, de grandes agitations politico-sociales et religieuses. De grands empires et peuples voisins ont formé une coalition à ses dépens : « Montons contre Juda, se disent-ils, détruisons-le, brisons-le pour le ramener vers nous, et nous y établirons comme roi le fils de Tabael » (Is 7,6)[1].

Oui, comme Akaz, beaucoup d’entre nous vivent un moment de trouble venant de toute part et par conséquent, nous avons grandement soif de la paix. Nous savons qu’il y a certaines personnes qui œuvrent, pour qu’arrive au moins un brin de cette paix. Particulièrement en ces fêtes de fin d’année. Les gens, les familles, les connaissances échangent des cadeaux entre eux. Et vraiment, ces échanges procurent un peu de joie. Mais cette paix qu’ils procurent, est-elle vraiment durable ?

Présentement, il est important pour vous de savoir que le Seigneur, en cette nouvelle année qui s’annonce, a de grands projets pour vous. Oui, cette année qui s’en va vous a ravi votre tranquillité, mais le Seigneur ne vous a jamais abandonné à votre propre sort. C’est à vous qu’Il dit dans un premier temps : « Je sais bien ce que j’ai l’intention de faire pour vous : c’est la paix et non le malheur. Je veux vous donner un avenir et une espérance. » (Jérémie 29,11). C’est encore à vous qu’Il dit qu’Il dit dans un second temps : « Encore un peu de temps et j’ébranlerai les cieux et la terre, la mer et la terre ferme. Je remplirai de gloire ce Temple qui sera plus grande que celle du premier; dans ce lieu je mettrai la paix. » (Agée 2,6…9).

Cette paix est pour vous, pour votre famille, vos voisins, vos collègues de travail, votre pays. Il se peut que vous en doutiez. Akaz lui aussi a douté. Le Seigneur ne vous blâmerait pas pour vos doutes. Il connait d’ailleurs le fond de nos pensées ; Il sait de quoi nous sommes pétris. Voilà pourquoi, comme avec Akaz, Il a lui-même donné un signe avec l’Enfant qui nous est né, le Fils qui nous a été donné, l’Emmanuel à qui on donne ce nom : « Conseiller-merveilleux, Dieu-fort, Père-éternel, Prince-de-la-paix. » (Voir Isaïe 9,5).

Ce Fils, qui est déjà venu une fois (voir Jean 1,14), reviendra à la consommation des siècles, pour le grand jugement (voir Matthieu 19,31… et Actes 1,11). Mais entre-temps, Il nous rejoint à chaque instant pour nous dire ce qu’Il a dit à la Samaritaine : « Celui qui boit de cette eau aura encore soif, mais celui qui boit de l’eau que je lui donnerai ne connaîtra plus jamais la soif. L’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source intarissable de vie éternelle. » (Jean 4,13-14).

Cette Eau de paix et de joie durables vous est destinée à vous aussi.

 Décidez-vous de la boire ?

Akaz n’en a pas bu, car il n’était pas très convaincu de l’efficacité de la promesse que le Seigneur lui avait faite. Il a préféré le recours d’un humain et il a échoué. Le Seigneur veut vous épargner du sort d’Akaz. Il a vu votre trouble et vous invite à vous appuyer sur Lui. Ce monde passe avec ses convoitises, mais « Ceux qui comptent sur le Seigneur ressemblent au Mont Sion, assis à jamais, inébranlable. » (Psaume 125,1).

Au final, vous devez savoir que cette paix est contagieuse mais surtout artisanale. C’est-à-dire, après l’avoir reçue du Seigneur, vous devriez travailler sans cesse afin que certains de Ses autres enfants puissent en jouir (voir Matthieu 5,9). Ainsi, « votre cœur sera dans la joie ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. » (Jean 16,22)

Laissez-vous désaltérer de cette Eau de paix que seul le Christ peut procurer. Et pour vous, tels sont mes vœux les plus chers pour la Noël et le nouvel an.

[1]Bible utilisée : version virtuelle de « La Bible des Peuples », Bernard et Louis Hurault, Editions du Sarment, Suisse, 2005.

1 comment

  1. Merci pour cet encouragement
    J aime mon SEIGNEUR et je voudrai faire sa volonte.comment etre sure que nous sommes dans sa volonte?merci pour votre reponse

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close