Search

Dieu comprend ce que tu ressens !

On a souvent l’impression que dans nos souffrances, on est « seul au monde », seul à vivre cet enfer, cette déception. On se sent mal, on se sent nul, on culpabilise d’être dans cet état jusqu’à s’en vouloir. On a le sentiment que personne ne peut ou ne pourra comprendre la douleur que nous ressentons, parce que les autres ne sont pas à notre place.

Où est Dieu pendant que je souffre ?

Mathieu 28:20 (LSG) « Et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

Lorsqu’un événement survient dans nos vies, il est capable de nous changer au point où l’on ne parvienne même plus à se reconnaître. On se sent déséquilibré spirituellement et sentimentalement. On perd nos repères et on en veut aux autres d’être dans le bonheur et l’insouciance. On en veut à tout le monde, mais surtout, on en veut à soi-même. On se retrouve dans cette spirale sur laquelle nous n’avons pas d’emprise réelle. Nous ne savons pas où elle nous mènera si bien qu’on se retrouve dans l’inconnu et on est effrayé.

On dit souvent que le Seigneur sait et voit toutes choses avant même que cela n’arrive ; qu’Il est omniscient et omniprésent. Rien ni personne ne peut aller à l’encontre de Ses décisions. Mais lorsque les problèmes commencent à nous submerger, lorsque la souffrance et la douleur commencent à prendre le dessus, il nous arrive de demander : « Dieu, pourquoi me laisses-Tu ainsi ? », « Ne vois-tu pas que je souffre ? », « Pourquoi m’as-tu abandonné aux mains de mes ennemis ?», « pourquoi je souffre autant ? », « N’es-tu pas le Dieu qui sait tout ? ». Et on en vient même à Le provoquer.

Or, nous devons savoir que Dieu est là, à chaque moment de nos vies, des circonstances, des épreuves. Le problème est que parfois, nous ne le ressentons pas car notre cœur est rempli de colère et d’incompréhensions.

Dieu est présent dans chaque situation. Quand bien même nous Le repoussons, le Saint-Esprit siège tout près comme un chirurgien, en train de refermer chaque jour les plaies ouvertes, comme un conseiller qui nous raisonne pour Le laisser faire Sa justice et non la nôtre. Il est auprès de nous pour plaider notre cause auprès de notre Père. Il sèche nos larmes et nous redonne le sourire, même dans les moments difficiles. Il nous transporte et nous cache dans le creux de Sa main pendant que nous traversons cette vallée de larmes, et repousse les flèches de l’ennemi.

Sache que non seulement Il combat pour toi mais Il connaît ta peine et Il prend la plus grande part de ta souffrance. Ce que nous ressentons à notre niveau n’est rien face à la douleur qu’Il prend pour nous. Ces pires moments qu’on n’imagine même pas.

Jean 11: 35-36 (S21) « Jésus pleura. Les Juifs dirent alors : Voyez comme Il l’aimait ! »

Si Dieu permet que nous passions par des périodes pénibles et douloureuses, c’est toujours dans le but de nous construire et de nous façonner à Son image. Le cœur de Dieu se crispe à chaque fois que nous avons mal. Mais Dieu préfère que nous souffrions un moment pour ne pas nous perdre éternellement.

Proverbes 3 : 11-12 (LSG) « Mon fils, ne méprise pas la correction de l’Éternel, et ne t’effraie point de ses châtiments ; car l’Éternel châtie celui qu’Il aime, comme un père l’enfant qu’il chérit. »

Est-ce vraiment nécessaire de souffrir autant ?

Souvent, nous ne voulons en faire qu’à notre tête. Nous nous connaissons et le Seigneur encore mieux. N’est-ce pas que la première fois qu’Il a tiré la sonnette d’alarme à propos d’un défaut ou d’un vice caché, nous l’avons ignoré ? « Car pas vu, pas pris ! » dit l’adage, sauf que le Seigneur voit tout et surtout Il garde un œil particulier sur Ses enfants bien-aimés.

Pour cela, Il nous apprend à mourir à nous-mêmes, à travers chaque épreuve. Dieu fait tout pour un but précis, une transformation précise qui nous permettra de gravir l’échelon suivant, nous rendre plus forts, gagner en maturité et en sagesse. Rien n’est fait au hasard ! Dieu n’éprouve en aucun cas Ses enfants sans but. Même l’ennemi est un pion qu’Il n’hésite pas à utiliser pour notre perfectionnement.

En conclusion, les sentiments sont le résultat de ce que l’âme ressent lorsqu’elle est contente ou lorsqu’elle a été blessée dans son égo. Plusieurs sentiments tels que l’amertume, la déception, la colère, la vengeance ainsi que la haine prennent vie en nous, nous aveuglent jusqu’à nous faire croire que nous ne vallons plus rien aux yeux de Dieu et cherchent à gouverner notre être. Ces sentiments sont simplement la douleur d’une plaie qui a été ouverte par autrui, le plus souvent par quelqu’un de proche.

On dit souvent que tant que cela ne nous touche pas, cela ne nous fait rien jusqu’au moment où le drame se produit dans nos vies. C’est alors que nous regardons les choses avec ressentiment et colère ; parce-que l’on a du mal à comprendre « Le pourquoi ». On a le sentiment d’être abandonné par tous et surtout par Dieu alors qu’au contraire Il souffre avec nous. De la même manière qu’Il connaît chaque pulsation de ton cœur, c’est ainsi qu’Il sait ce que tu ressens au plus profond de toi. Et je te dis une chose ; sache avec certitude, qu’Il ne t’abandonnera jamais.

Psaumes 27:10 (LSG) « Car mon père et ma mère m’abandonnent, mais l’Éternel me recueillera. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close