Search

Dieu n’est pas injuste pour oublier ton sacrifice

Nous avons tous ce même désir de réussir à tout prix dans la vie et vivre le bonheur. C’est pour certains la quête de toute une vie et lorsqu’on finit par obtenir ce que l’on a tant cherché et qu’on peut considérer comme étant une bénédiction de Dieu, on s’y attache logiquement. On se bat pour la maintenir afin d’en jouir le plus longtemps possible. Mais qu’en est-il lorsque Dieu te demande de tout laisser ? Renoncer à ce pour quoi tu as prié et travaillé pendant si longtemps et que tu as fini par recevoir. Ce sacrifice en vaut-il la peine ? Dieu est-Il injuste ?

Genèse 22:2-3 (LSG) « Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que Dieu lui avait dit. »

Cela vaut-il la peine de se sacrifier ?

Il n’est pas facile d’obtenir ce que l’on a toujours voulu dans la vie et d’y renoncer. Mais qui a dit que c’était la bénédiction que tu attendais ? Et qui te dit que ton Père n’a pas beaucoup mieux pour toi ? On souhaite tellement recevoir que parfois nous sommes aveuglés par nos désirs charnels ; nous ne nous donnons plus la peine de distinguer le vrai du faux, le bien du mal ou encore discerner ce qui vient de Dieu de ce qui ne l’est pas. Car l’essentiel, c’est d’avoir un peu de bonheur. Juste pour une fois, que notre tour arrive. Tu as tellement cherché un emploi que tu finis par en accepter un au détriment de tes valeurs chrétiennes ; tu attends depuis longtemps déjà l’homme de ta vie que tu en finis par baisser tes standards pour te mettre en couple avec la mauvaise personne ; etc. Lorsque nous sommes autant obnubilés par ce que nous voulons, nous perdons de vue le plan parfait de Dieu pour nous. On ne s’attend donc pas à entendre un bon matin que notre choix n’est pas le bon, celui de Dieu, et qu’il va falloir se séparer de ce qui rentre dans nos critères par excellence. Mais décider d’obéir dans ces circonstances est l’une des grandes marques de confiance vis-à-vis de Dieu. Et Il ne manquera pas de t’en récompenser au temps convenable.

Dieu n’est pas un insensé ; tout ce qu’Il fait est calculé au millimètre près. Rien n’échappe à Son jugement encore moins le sacrifice d’un poste qui pourrait nous propulser en haut, d’un fiancé avec qui on a bâti des rêves, d’une somme d’argent qui aurait pu résoudre bien des choses, d’un avantage quelconque que nous avons laissé pour Dieu. Prendre le parti de Dieu, décider de renoncer par obéissance ne sera jamais vain.

Genèse 22: 16-18 (LSG)  « Je le jure par moi-même, parole de l’Eternel ! Parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé ton fils, ton unique, je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. »

Dieu n’est pas injuste !

Dieu ne souhaite pas nous infliger ce genre d’épreuve par plaisir. Il sait combien cela peut être difficile pour nous, en raison de ce besoin crucial d’accomplir certains rêves. Mais, Il connaît aussi nos capacités dans l’adversité. Certaines opportunités que nous considérons comme des bénédictions ne sont pas forcément ce que Dieu a de meilleur pour nous. Encore faut-il ne pas penser que c’est notre dernière chance !

Par ailleurs, il est vrai que cela reste incompréhensible de constater l’injustice des circonstances mais si nous devions prendre le cas d’Abraham, sa foi l’a porté à un niveau d’obéissance car il savait que rien de ce que Dieu pouvait lui demander, ne pourrait le nuire, même le sacrifice de son enfant reçu d’ailleurs de Dieu Lui-même. Toutefois, même si la demande était insensée à nos yeux, sa confiance en l’Éternel l’a robotisé, le laissant s’appuyer sur le Dieu qui pourvoit.

Genèse 22:7 -8 (LSG) « Alors Isaac, parlant à Abraham, son père, dit : Mon père ! Et il répondit : Me voici, mon fils ! Isaac reprit : Voici le feu et le bois ; mais où est l’agneau pour l’holocauste ? Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira Lui-même de l’agneau pour l’holocauste. Et ils marchèrent tous deux ensembles. »

En conclusion, Dieu est là ! Juste et bienveillant et rien de ce que tu feras pour réjouir Son cœur ne sera oublié. Fais-Lui confiance et ne regrette jamais ce que tu sacrifies pour Lui. Il a de meilleures choses en réserve pour toi.

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close