Search

Dieu n’est pas insensible à ta douleur

Spread the love

Lamentations 3 :8 (LSG) « J’ai beau crier et implorer du secours, Il ne laisse pas accès à ma prière. »

Es-tu dans une situation où tu te sens abandonné, sans espoir ? Tu te demandes certainement si Dieu existe, pourquoi Il ne répond pas à tes gémissements. C’est normal de crier, de gémir car la douleur ne nous laisse jamais indifférents. Toutes tes supplications et tes questionnements sont arrivés aux oreilles de Dieu. Ne perds pas espoir car ton Dieu est ton époux et ton consolateur.

Dieu ne t’a pas oublié

Esaïe 49 : 15-16 (LSG)  « Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi Je ne t’oublierai point. Voici, Je t’ai gravée sur Mes mains ; tes murs sont toujours devant Mes yeux. »

La Parole de Dieu contient tous les mots qu’il faut pour nos maux. Dieu, notre Père nous aime plus que nos parents biologiques. Quel est le papa ou la maman qui aimerait voir son enfant bien-aimé souffrir ? Alors demande-toi pourquoi Dieu se plairait-Il quand nous souffrons ? En effet,  quand Dieu permet que nous passions par la souffrance, c’est pour nous préparer à une meilleure saison et nous rendre forts. Ces moments peuvent être comparés au passage de l’or dans le feu.

Il faut qu’il passe par le feu pour voir son éclat sinon il sera toujours à l’état brut, sans aucune valeur. Oui, notre passage par la souffrance nous transforme. Il nous enlève l’orgueil, bâtit notre caractère et nous rend propre à entrer dans la saison de joie que Dieu a déjà préparée pour nous Ses enfants. En tant que Ses enfants qu’Il a créés et rachetés par le précieux sang de Son Fils unique, comment Dieu peut-Il nous oublier ?

Les Hommes, tes parents, ton conjoint, tes enfants et même tes amis les plus proches peuvent t’abandonner, mais sache que ton Créateur qui est ton Papa et ton époux ne le fera jamais. Il viendra à ton secours et t’apportera la consolation nécessaire. Voici Ses paroles de consolation pour toi :

Esaïe 54 : 4-5 (LSG)  « Ne crains pas, car tu ne seras point confondue ; ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée ; mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, et tu ne te souviendras plus de l’opprobre de ton veuvage. Car ton créateur est ton époux : L’Eternel des armées est Son nom ; et ton rédempteur est le Saint d’Israël : Il se nomme Dieu de toute la terre »

Dieu ne tardera pas à se manifester dans ta situation

Exode 3 : 7 (LSG) « L’Eternel dit : J’ai vu la souffrance de Mon peuple qui est en Egypte, et J’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car Je connais ses douleurs. »

Dieu savait à l’avance que le peuple juif devrait souffrir en Egypte ; malgré cela, Il n’a pas empêché la servitude. Son peuple a été accablé et pressé jusqu’au dernier souffle. Pouvons-nous imaginer quatre cent ans de servitude ? Mais Dieu avait toujours le chrono. Cela faisait partie du plan de Dieu pour Israël. Il sait l’arrêter au moment qu’Il a fixé de Sa propre autorité.

Comme Israël en Egypte, Dieu connait ta douleur et Il saura agir au bon moment selon Son calendrier ; Il est souverain dans ta vie. Il sait quand tu te couches et quand tu te lèves (Psaumes 139) et comment ne verra-t-Il pas les situations complexes qui te submergent ? Il Veille sur nous et Ses yeux ne se détournent jamais de Ses enfants.

Profite de ces moments difficiles que tu traverses pour rechercher plus Sa face, laisse-toi modeler par ton Père Céleste afin qu’Il te donne la meilleure forme. Car quelquefois, il faut passer par le désert pour arriver à la terre promise et n’oublie pas que ta seule boussole c’est le Seigneur. Ne sois pas tenté de t’éloigner de Lui en voulant chercher une solution humaine loin de Lui et de Sa Parole.

Rassure-toi, Dieu entend les voix de tes larmes (Psaumes 6 :9), elles ne tombent par terre qu’à sa permission. Quand tu te sens envahi par les difficultés de la vie (maladie, manque, rejet, stérilité, chômage…) rappelle-toi que Son amour pour toi n’a jamais de fin et que Sa bonté se renouvelle chaque matin. Le moment arrive, tu ne mourras pas, tu vivras et tu raconteras les merveilles de l‘Eternel. Ton Père Céleste n’est pas insensible à ta douleur.

Psaumes 56 : 9 (LSG) « Tu comptes les pas de ma vie errante ; recueille mes larmes dans ton outre : Ne sont-elles pas inscrites dans ton livre? »

Esaïe 54 : 10 (LSG) « Quand les montagnes s’éloigneraient, quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s’éloignera point de toi, et Mon alliance de paix ne chancellera point, dit l’Eternel, qui a compassion de toi. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close