Search

Donner la priorité de mon temps à Dieu, est-ce répondre à toutes les sollicitations de l’église ?

Quand on parle de priorités pour un enfant de Dieu, nous le savons tous, Dieu constitue la priorité absolue, la priorité des priorités. Que ce soit dans nos décisions, dans notre emploi du temps, dans la manière générale dont nous gérons la vie qu’Il nous donne par grâce, Dieu représente notre priorité.

Parmi les activités que nous faisons avec le temps dont nous disposons, nous avons notre service dans la communauté chrétienne que nous fréquentons. Chacun d’entre nous a reçu de Dieu des dons et talents à mettre au service de l’église du Seigneur. Mais cela veut-il dire qu’il faille accepter de répondre à toutes les sollicitations de notre église locale ? Donner la priorité à Dieu dans notre temps veut-il dire faire tout et rien, pourvu que ce soit dans le cadre de l’église ?

Servir oui, se perdre non !

Éphésiens 2 : 10 (LSG) « Car nous sommes Son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. »

Personne ne peut être efficace en faisant tout et rien, en même temps encore moins. Même dans le monde, on le sait que personne ne peut tout faire et que nul ne regroupe en lui seul toutes les capacités. Lorsque nous servons dans notre église locale, nous mettons au service du Seigneur les talents et les dons qu’Il nous a Lui-même donnés pour édifier Son église. Ce qui signifie que nous devons prendre le temps de reconnaître ce dans quoi Dieu nous appelle et nous y lancer. Car Il a préparé pour chacun d’entre nous de bonnes œuvres précises à pratiquer.

Il est vrai qu’au début, on peut commencer par toucher à tout, pour découvrir en quoi on se sent vraiment bien. On peut se tromper par moments mais cette période n’est pas censée durer pour toujours. Quand on en arrive à savoir ce dans quoi le Seigneur nous appelle, selon le fardeau que nous avons, nos dons et nos capacités naturels, on peut alors s’engager et servir de tout notre cœur.

Il y aura toujours de nouvelles sollicitations à l’église, des postes à pourvoir, des besoins auxquels répondre, mais nous ne sommes pas censés nous engager dans tout. Même le Seigneur Jésus connaissait Sa mission, et Il ne s’engageait pas dans tout et rien.

Répondre à toutes les sollicitations de l’église est un manque de focalisation. C’est une démonstration de ce que nous n’avons pas encore une vision un peu plus précise de notre appel. On peut rapidement se perdre quand on rentre dans cette spirale. C’est aussi de l’orgueil caché, car au fond, on pense qu’on est seul à pouvoir tout faire. On peut passer à côté de sa mission elle –même en gaspillant son temps et son énergie, et même ses ressources dans des activités dans lesquelles Dieu ne nous a pas appelés.

Dieu a son mot à dire, le sais-tu ?

Actes 16 : 6 – 10 (LSG) « Ayant été empêchés par le Saint-Esprit d’annoncer la parole dans l’Asie, ils traversèrent la Phrygie et le pays de Galatie. Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie ; mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas. Ils franchirent alors la Mysie, et descendirent à Troas. Pendant la nuit, Paul eut une vision : un Macédonien lui apparut, et lui fit cette prière : Passe en Macédoine, secours-nous ! Après cette vision de Paul, nous cherchâmes aussitôt à nous rendre en Macédoine, concluant que le Seigneur nous appelait à y annoncer la bonne nouvelle. »

Bien souvent, nous agissons comme si nous étions nous-mêmes les maîtres de nos vies et que nous pouvions nous engager dans tout, pourvu que ce soit plutôt bien, pieux et que nous le voulions. Mais il est important de ne jamais perdre de vue le fait que notre vie ne nous appartient plus. Dieu est devenu désormais le maître de nos vies. Tu ne peux plus donc t’engager dans tout et rien, sans l’avis de Dieu !

Ce passage des Actes est un cas typique de comment nos bonnes œuvres peuvent ne pas coïncider avec la volonté de Dieu à un moment précis. L’apôtre Paul a été consacré au ministère et il parcourait les villes pour annoncer le Royaume. Mais alors qu’il s’apprêtait avec un autre frère à aller annoncer la bonne nouvelle, le Saint-Esprit lui résista à deux reprises, et il reçut une direction pour une autre ville.

Annoncer la bonne nouvelle, c’est très bon, c’est notre mission. Mais Dieu le voulait à un endroit précis. Ainsi, dans les activités dans lesquelles tu t’engages pour le Seigneur, prends le temps de rechercher Sa volonté. Sois attentif à Sa direction, car bien souvent, Il nous parle mais cela nous semble tellement bon et logique ce que nous voulons faire, que nous ignorons la voix de l’Esprit de Dieu qui essaie de nous orienter.

Tu peux faire plein de bonnes choses, répondre à toutes les sollicitations de l’église, et pourtant passer à côté de ce que Dieu attend de toi. Il ne s’agit pas de collectionner des tâches, t’engager dans de nombreuses activités à la fois, mais de faire simplement ce que Dieu attend de toi ; et cela de tout ton cœur. Il faut vraiment faire attention à ne pas tomber dans l’activisme.

Quelle est ta situation aujourd’hui ?

Alors que tu lis cet article, peux-tu prendre un temps pour revoir ta situation ? Dieu ne nous demande pas de passer tout notre temps dans les activités à l’église, au détriment de notre famille qui a besoin de nous, et qui d’ailleurs constitue notre premier ministère. Ce n’est pas cela faire de Dieu notre priorité.

Bien de chrétiens passent tout leur temps à l’église, en refusant d’exercer une activité source de revenus, pour subvenir à leurs propres besoins et investir dans le royaume de Dieu. Dieu ne cautionne pas la paresse, et à moins qu’Il n’appelle à une véritable et totale consécration au ministère, lorsque les occupations à l’église deviennent un prétexte pour ne pas travailler, il y a un véritable problème.

Quand on s’engage dans des activités dans lesquelles le Seigneur ne nous a pas appelés, on ne peut pas être épanoui. On croule sous le poids de toutes ces activités, on est épuisé, exténué, dépassé jusque dans notre âme. Car la grâce de Dieu qui est censée nous accompagner quand nous faisons précisément ce que Dieu attend de nous, n’est pas disponible pour ces autres activités. Alors, on n’est pas en paix et on fait les choses par la chair, par notre propre force et l’orgueil ne fait que s’enraciner. Il y a un véritable danger à manquer de discernement dans cette affaire.

Il faut retenir aussi qu’il ne faut pas attendre d’avoir l’approbation des gens quand on décide de se consacrer dans la ou les activités dans lesquelles le Seigneur nous appelle, car bien évidemment il peut y en avoir plusieurs. L’homme veut te voir courir dans plein de choses jusqu’à t’épuiser pour estimer que tu fais assez. Dieu veut te voir faire ce qu’Il attend de toi, tout simplement. Ne cherche à impressionner personne, ne prends pas le risque de courir en vain ; Celui qui juge nos œuvres c’est le Seigneur et Lui seul !!!

Galates 1 : 10 (LSG) « Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. »                                                                                                          

4 comments

  1. Merci pour ces paroles pleine de sagesse, que DIEU te bénisse, et que chacun de ses enfants soient à l’écoute de sa voix, afin de bien remplir notre ministère là où IL nous veut.

  2. Vous pouvez pas imaginer comment cet article est une confirmation dans ma vie. Si je dois écrire, je ferai un long texte mdrr… je suis juste choqué de ce que Dieu me confirme. Que Dieu bénisse infiniment ce magazine. Vous êtes trop dans la révélation

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close