Search

En cas de maladie, la foi en Dieu occulte t-elle la médecine des Hommes ?

Psaumes 103 : 2-3 (LSG) « Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes inquités, Qui guérit toutes tes maladies. »

 

C’est là un sujet bien sensible. Quand on parle de maladie, de guérison et de foi dans la même phrase, il y a beaucoup d’équilibre à faire ressortir pour que tout soit interprété correctement . Trouver et exprimer l’équilibre entre la force de l’esprit, la Foi et les besoins du corps, demande énormément de sagesse et de bienveillance.

 

La maladie, c’est cette chose qui vous touche intimement et personnellement ; qui vous diminue psychologiquement ou physiquement, des fois les deux simultanément.  C’est un « état » qui vous met à l’épreuve, qui sollicite tout votre être. Un état qui vous demande de décupler une force physique et psychique. Bien que difficile à concevoir, votre Foi et votre esprit peuvent être (et doivent être) des alliés de taille dans ces «  états » qui souvent vous donneront, la désagréable sensation de perdre possession de votre propre corps.

 

Qui y-a-t-il de plus déstabilisant que de perdre le contrôle sur la seule chose que l’on pense réellement posséder ?

 

Je suis une infirmière. Pourquoi je vous le dis ? Parce que durant mes quelques années d’expérience, j’ai côtoyé des personnes avec des maladies diverses, de la plus banale, à la plus mortelle. Quelles que soient les situations, j’ai pu remarquer qu’il y avait souvent une notion qui faisait toute la différence, que ce soit dans la guérison ou encore dans l’acceptation de sa fin de vie : La relation avec l’Esprit, autrement dit, la Foi.

 

La Foi, la prière, la capacité à se remettre entre les mains de Dieu et à attendre de lui la guérison, sont des aspects non négligeables et indispensables. Votre état d’esprit, votre connexion avec Jésus-Christ et l’intensité de votre Foi, feront plus de différence que vous ne le pensez. Cependant, c’est là que doit intervenir votre sagesse. Cette sagesse qui voit l’équilibre en toute chose, sans jamais dénaturer ou dévaloriser l’importance de chaque notion. La Foi dans le combat de la maladie oui ! Mais pas que …

 

La science et plus particulièrement la médecine ont leur rôle à jouer à côté de la Foi ; sans jamais empiéter l’une sur l’autre, mais tout simplement en s’alliant harmonieusement. La Foi et la médecine, peuvent vous permettre de mener un combat qui ne peut être que plus beau et plus sage. Si Dieu a donné le savoir et la connaissance nécessaires à certains hommes pour en soigner d’autres, c’est qu’il y a là une certaine utilité. Ne la négligez pas. La médecine reste une magnifique déclaration d’amour envers autrui et une belle façon de faire ressortir la part d’Humanité qu’il y a en chacun de nous, une belle manière « d’aider son prochain ». Il est donc bon et important de savoir que dans la maladie, l’alliance et l’équilibre entre la foi et la médecine est nécessaire.

 

ATTENTION Cela ne remet pas en question les capacités de Dieu à produire des guérisons miraculeuses. Les guérisons miraculeuse sont un fait bien réel. Cependant, ce n’est pas parce que l’on prie pour une guérison, que cela doit nous empêcher de faire confiance à la médecine. Soyez sages pour avoir un discernement qui vous permet de ne pas mettre en conflit la Foi et la Science. Dieu est souverain. Il peut vous guérir directement, comme il peut inspirer les médecins à cet effet. En toute chose, il est primordial de se laisser conduire par le Saint-Esprit.

 

Proverbes 18:15 (LSG) « Un coeur intelligent acquiert la science, Et l’oreille des sages cherche la science. »

Proverbes 8:12 « Moi, la sagesse, j’ai pour demeure le discernement, Et je possède la science de la réflexion. »

La Sagesse, la Science, l’Intelligence, la Foi. Voilà avec quoi vous devez jongler pour essayer de trouver l’équilibre qui permettra d’associer la force de l’Esprit opérant par la Foi et les besoins du corps pour combattre la maladie. L’important est de savoir associer les deux, sans jamais en négliger un ; ne pas négliger les besoins du corps et les bienfaits de l’Esprit sur ce dernier, car l’existence de l’un ne supprime pas l’autre. Votre Foi peut vous donner la force et les réponses nécessaires, lorsque vous affrontez une maladie. De même, la médecine peut vous aider à aller mieux où à finir votre vie avec moins de souffrance. C’est donc bien un équilibre qu’il y a entre les deux, mais surtout, une alliance qui peut vous permettre de retirer le meilleur de chacun. Tout est question de maturité spirituelle. L’important, que l’on se fie à la médecine ou à sa foi, est de n’espérer la guérison que de Dieu, car lui seul guérit. Il peut utiliser les médecins à cet effet ou pas. C’est pourquoi il faut continuellement être sensible à sa voix et aux directives qu’il nous donne.

 

Votre Foi et votre assurance en la puissance de Jésus-Christ ne sont pas accessoires dans votre lutte contre la maladie. Votre Foi à ce moment précis, est la meilleure expression d’amour et de confiance envers Lui. « La Foi, ce n’est pas uniquement quand tout va bien, c’est surtout quand tout va mal et que l’on croit encore et toujours plus fort ».

 

Cette article n’a pas pour but d’apporter une vérité figée . C’est un partage d’opinions et de pensées sur un sujet délicat à traiter. La maladie est quelque chose de particulier. Chaque cas est différent, chaque cas est unique, à l’image de la relation que chacun de nous a avec le Seigneur. C’est pourquoi, chaque situation sera vécue différemment. Le but est d’arriver à vous transmettre la nécessité de garder la Foi, même quand tout semble fini ; de ne pas en négliger non plus toute l’aide que l’on pourra vous apporter. Car n’oubliez pas que Dieu peut se manifester n’importe où, n’importe quand et à travers n’importe qui : nous ne sommes que ses instruments.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close