Search

Équilibre entre don de soi et soin de soi : comment y arriver ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le Seigneur Jésus est le parfait exemple du don de soi que l’on puisse trouver. Il n’a pas hésité à renoncer à Sa gloire auprès du Père, à se dépouiller et à donner Sa vie en sacrifice pour nos péchés. Et tout comme Lui, dans notre marche chrétienne, nous aurons à rencontrer des situations où il nous faudra renoncer à nous-même et nous donner à Dieu par amour pour Lui, et pour les autres.

Mais force est de constater que souvent, le don de soi se transforme en abandon de soi à la merci des autres. Nous nous engageons tellement dans cette dynamique que nous oublions de prendre soin de nous-même, et ceci sur tous les plans. Nous ne faisons plus les choses par amour pour le Seigneur, mais par peur de blesser les autres, et par contrainte. Il y a certainement un équilibre à trouver entre le don de soi et le soin de soi. Mais comment y arriver ?

Apprendre à dire NON

Le Seigneur Jésus, malgré le renoncement total et le don de Sa vie pour l’humanité, quand Il marchait sur cette terre, n’avait pas livré Sa vie à la merci du bon vouloir des autres. Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous nous donnons d’abord à Dieu, et c’est alors Lui qui nous montre comment investir notre vie pour le bien des autres.

Nous ne nous donnons pas aux autres. Mais nous nous donnons à Dieu, pour les autres ! Les autres, leurs désirs, leurs projets, leurs opinions, leurs caprices, etc. ne sont pas censés diriger notre vie. Nous ne sommes pas là pour répondre à tous leurs besoins quels qu’ils soient.

Alors oui, tu as le droit de dire NON ! Tout le monde n’est pas de bon cœur et ne veut pas ton bien. Tu ne peux pas aider tout le monde. Tu ne peux pas porter les fardeaux de tout le monde ; un seul le peut et c’est Jésus ! Si tu as donné ta vie d’abord à Dieu, et ensuite pour les autres, tu trouveras la force et le courage de dire NON quand il le faut. Car tu sais que tu ne rendras pas compte aux hommes, mais à Dieu. Alors tant que Dieu est avec toi, tout va bien !

Si tu veux garder un équilibre entre le don de ta vie pour le service et le soin de toi-même, tu devras apprendre à ne pas dire oui à toutes les sollicitations qui te tomberont dessus. Non seulement cela va t’épuiser, mais aussi te distraire, te détourner des véritables activités que le Seigneur attend que tu fasses, et te voler ta joie et ta paix. Apprête déjà ton cœur à toutes sortes de critiques. Mais sois rassuré(e), même le Seigneur Jésus ne faisait pas l’unanimité. Et comme dans ce passage où quelqu’un le sollicita pour régler un litige entre lui et son frère, Il lui répliqua clairement que ce n’était pas Sa mission :

Luc 12 : 13-14 (LSG) « Quelqu’un dit à Jésus, du milieu de la foule : Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. Jésus lui répondit : Ô homme, qui m’a établi pour être votre juge, ou pour faire vos partages ? »

Tu as le droit de prendre soin de toi

La foi chrétienne ne nous invite pas à nous négliger et nous rendre volontairement misérables, comme pour montrer une certaine piété. Dieu est contre les apparences exagérées, ne correspondant pas en fait à ce qui est dans le cœur.

Tu as le droit de prendre soin de toi. Ce n’est pas un péché ! Prendre soin de ton corps, l’entretenir, lui accorder du repos, de la détente. C’est le temple du Saint-Esprit et il a besoin d’être entretenu. Tu as le droit de prendre du temps pour toi, de te réjouir, de t’épanouir dans la présence de ton Père Céleste.

Psaumes 23 : 2-3 (LSG) « Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme… »

Tu as le droit de prendre soin de ton âme, ne pas laisser ton cœur à la merci de tout le monde, mais le garder plus que toute autre chose. Certains s’exposent d’eux-mêmes, par manque de sagesse, à toutes sortes d’abus et de blessures, pensant devoir le faire par don de leur vie pour les autres. Oui, il y a des cas où le Seigneur peut te placer dans une telle situation pour toucher le cœur de la personne en face, et dans ce cas, Il t’accompagne d’une grâce suffisante pour supporter cette situation et en sortir victorieux. Mais ne va pas t’exposer toi-même à des gens qui vont te malmener encore et encore jusqu’à ce que tu exploses ou deviennes aussi amer qu’eux !

Tu as le droit de prendre soin de ton esprit, l’exercer par la prière, la méditation de la Parole. Si ton service pour les autres t’empêche d’accorder le temps que tu as prévu accorder à Dieu dans ton emploi du temps, les autres ont simplement pris la place de Dieu dans ta vie. Et là tu vis un profond déséquilibre. Rien, ni personne, ni aucune bonne œuvre ne devrait prévaloir sur Dieu dans ta vie.

Collabore avec le Saint-Esprit

Jean 16 : 13 (LSG) « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, Il vous conduira dans toute la vérité… »

Pour arriver à garder un équilibre entre le don de soi et le soin de soi, tu as besoin de collaborer avec le Saint-Esprit. Accueille Son ministère dans ta vie en cultivant une vie d’intimité avec Lui. Il est déjà présent en tout enfant de Dieu. Mais il revient à chacun de faire grandir la relation avec ce glorieux ami que nous avons, apprendre à Le connaître, discerner Sa voix.

Il te dira ce qu’il faudra faire, quelle décision prendre dans chaque situation. Les circonstances ne seront pas toujours simples. Parfois, nous nous retrouvons en face de véritables énigmes où nous ne savons pas quelle est la bonne chose à faire. Appuie-toi sur Lui, apprends à collaborer avec Lui, reste à Son écoute et Il te guidera.

Oui il est écrit dans Jean 15 : 13 (LSG) «  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ». Mais ce qu’il faut retenir, c’est que nous ne donnons pas notre vie aux autres. Ce n’est pas ce que le verset dit ! Mais nous la donnons pour les autres. Ce qui veut dire qu’au préalable nous l’avons donné à quelqu’un, nous l’avons donné à Dieu ! Et pour les autres.

Comprendre cela est la clé pour garder ton équilibre entre le don de ta vie pour les autres et le soin de toi-même. Tu apprendras donc à dire NON quand il faut, à prendre soin de toi-même et à collaborer efficacement avec le Saint-Esprit.

Demeure abondamment béni(e) !  


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

  1. Chère soeur en Christ,
    Ce texte m’apporte la compréhension que je cherchais depuis très, très longtemps, la frontière entre don de soi et soin de soi. Quelle consolation et quelle grâce, je vous remercie infiniment ! Que Dieu poursuive son oeuvre à travers vous ! Sincèrement merci !

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close