Search

Est-ce que tout ce qui m’arrive concourt à mon bien ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Nous disons souvent que la vie est faite des hauts et des bas ; et ce que nous appelons les hauts sont les moments où tout marche bien. Les bas quant à eux, sont les moments difficiles. Généralement quand tout va bien, peu ou même personne ne prend la peine de se poser les questions du genre : pourquoi tout marche bien, est-ce que ce qui m’arrive de bien est pour mon bien ?

Mais c’est souvent dans les moments difficiles, face à nos défis, aux épreuves, qu’il nous arrive de douter de la bonté de Dieu. Bien souvent, la frustration, la confusion peuvent être au rendez-vous. De nombreuses questions peuvent surgir dans nos cœurs. Toutefois, il est écrit dans Romains 8 : 28 (LSG) « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » Quel que soit ce que nous traversons, nous verrons dans cet article que cette promesse est immuable. 

Tes pertes sont pour ton bien

Dans le monde où nous vivons, il y a une définition du bonheur et du malheur, autre que celle du Royaume de Dieu. Pour le monde, plus nous amassons de richesses, plus le chemin est facile, cela signifie que nous sommes heureux et bénis mais quand nous n’arrivons pas à obtenir ces choses ou que nous les perdons, nous sommes pris pour des malheureux. Dans le Royaume de Dieu, la mentalité est bien différente. Le bonheur va au-delà d’avoir les biens matériels et même quand il nous arrive de les perdre pour Christ, cette perte nous est toujours bénéfique. Parce que tout ce qui se perd en Christ, Dieu a la capacité de nous les rendre même au centuple (Marc 10 : 28-30) pourvu que l’on comprenne la leçon selon laquelle Dieu a voulu nous apprendre, à travers cette épreuve.

En Christ, c’est le principe de qui perd gagne. Nous avons dû renoncer à notre ancienne vie, nos raisonnements, notre luxure, notre passé pour recevoir Jésus-Christ. Cela a changé notre destinée. Ces pertes n’ont pas de poids face à la joie que procure le fait d’être un enfant de Dieu. Voilà pourquoi Paul dit : Philippiens 3 : 8 (LSG) « Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ. »

Suivre Jésus-Christ, commence et continue par une vie de renoncement. Même quand cela semble être douloureux, ne pas avoir de sens, faisons-Lui confiance. Si le Seigneur permet certaines choses dans nos vies, nous pouvons être sûrs que cela est pour notre bien. Tout ce que Dieu fait est excellent, nous ne pouvons pas nous attendre à moins de Sa part. Il a donné le meilleur des sacrifices pour que nous soyons sauvés, Son Fils parfait Jésus-Christ (Jean 3 : 16). Tous Ses choix nous concernant seront toujours les meilleurs. Peut-être que tu passes par une épreuve qui te décourage; tu avais prévu te marier avec une personne et cela n’est pas arrivé, tu as peut-être vécu un échec concernant tes affaires, tu as peut-être perdu ton emploi et tu penses qu’il n’y a plus de solution pour toi. Sache que si rien ne s’est passé comme prévu, et que Le Seigneur ne t’a pas donné ce que tu voulais; c’est certainement parce qu’Il a vu plus loin. Il connaît ton futur, Il sait que ce mariage aurait pu se terminer en divorce, Il savait que tu serais plus épanoui(e) dans un autre projet professionnel que celui-là. Parfois ce qui semble être des réussites selon le monde sont en réalité des échecs que nous ne voyons pas encore dans l’immédiat. Un homme de Dieu disait que parfois le Seigneur désire simplement nous donner ce qu’Il a de mieux, cependant, si nos mains sont déjà prises, nous ne pourrons pas recevoir Ses cadeaux. Alors lâche prise !

Humainement parlant, lorsque l’on réfléchit sur l’histoire de Jésus-Christ, vivre jusqu’à 33 ans pour finir cloué sur une croix, ne semble pas être une victoire. Si on proposait ce plan à plusieurs d’entre nous, personne ne serait prompt à accepter ça. Face à la mort de Jésus sur la croix, beaucoup pleuraient, se lamentaient. Même Ses disciples (Luc 24 : 13-21), pensaient que c’était la fin. Alors que cette perte (mort) cachait en fait le mystère que Dieu avait réservé pour notre Salut. C’est ainsi que Sa résurrection a définitivement scellé la victoire sur le péché.

Combien de fois, dans ces moments difficiles, nous avons eu du mal à voir Dieu œuvrant à nos côtés. Nous ne discernons pas toujours ce qu’Il fait, et comment Il met en place Son plan parfait dans nos vies en fait. Prends courage comme Job, tu retrouveras ce que tu as perdu et ce sera encore mieux !

Au-delà de vouloir te bénir sur terre, Dieu désire d’abord faire une œuvre en toi.

La souffrance n’est pas pour ta destruction

Dieu n’a jamais caché Son plan à notre égard. Le suivre n’est pas un long fleuve tranquille. Bien au contraire, une vie chrétienne où il n’y a pas d’épreuves, de persécutions, d’attaques peut parfois signifier que nous ne sommes pas sur le bon chemin. Il y a un adage qui dit : « si tu ne rencontres pas le diable sur ton chemin, c’est que tu fais route avec lui »

Jean 16 :33 (LSG) « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en Moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, J’ai vaincu le monde. »

Comment voulons-nous apprendre la persévérance si tout ce que nous entreprenons, nous réussit toujours en un clic. Comment muscler notre foi, si nous ne sommes pas placés devant des montagnes. Comment grandir dans le fruit de l’Esprit et mettre Sa Parole en pratique si nous ne vivons pas des situations qui nous y confrontent. Comment exercer la miséricorde, à l’image de notre Père qui nous demande d’être comme Lui, c’est-à-dire aimer les bons comme les méchants; si nous ne sommes pas dérangés, trahis, moqués, blessés…

Il est vrai que ce n’est pas facile. Au départ, on peut se demander; mais pourquoi moi, Seigneur ? Ai-je commis un péché ? Péché ou pas, la souffrance est inscrite dans le programme. Jésus, qui était pourtant parfait, est passé par là: Il a connu le rejet, la persécution, les épreuves, la tentation. Nous ne pouvons donc pas y échapper.

Hébreux 5 : 7-8 (LSG) « C’est Lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à Celui qui pouvait Le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu’Il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’Il a souffertes »

Nous prions souvent en déclarant : « Seigneur change moi, oh rends-moi semblable à Toi, apprends-moi à aimer mon prochain comme Toi. Jésus, utilise-moi pour Ta gloire, je veux Te faire connaître au monde entier ». Dieu aime et exauce ce genre de prières, car elles sont faites selon Sa volonté. Cependant, nous n’aimons pas toujours Sa manière d’y répondre. Dieu permet de fois la souffrance pour nous transformer à Son image et pour que nous soyons aptes à être utilisés pour Sa gloire.

2 Timothée 2 : 21 (LSG) « Si donc quelqu’un se conserve pur, en s’abstenant de ces choses, il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. »

Tes tempêtes d’aujourd’hui seront tes prédications de demain

1 Pierre 5 : 10 (LSG) « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à Sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera Lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. »

Ne sois pas surpris(e) si tu traverses des moments douloureux. Les hommes et les femmes de Dieu qui ont été des sources de bénédiction pour leur génération, ont toujours eu une vie parsemée d’épreuves et de souffrances. Dieu s’en est servi pour encourager, relever, consoler et restaurer les vies brisées.

Nick Vujicic, est né dans une famille chrétienne, sans bras et sans jambes. À sa naissance, ses parents pensaient que Dieu les avaient punis, abandonnés. Ils étaient loin d’imaginer que leur fils allait faire de grandes choses pour Dieu, beaucoup plus que plusieurs enfants ayant toutes leurs capacités physiques. Il est, à l’heure actuelle, un des plus grands missionnaires, et il voyage partout dans le monde. N’est-ce pas une source d’encouragement pour ceux qui trouvent la vie difficile ? Plus jeune, il avait pourtant tenté de se suicider, parce qu’il avait du mal à percevoir en quoi ne pas avoir ses 4 membres pouvait être une bénédiction, et nous pouvons le comprendre. Aujourd’hui, il ne cesse rendre gloire à Dieu pour sa vie !

Tes tempêtes d’aujourd’hui seront ton témoignage de demain. Comment veux-tu encourager, être envoyé(e) vers des personnes qui passent par la précarité, le deuil, toutes sortes d’évènements douloureux, si toi-même tu n’es pas passé(e) par ces moments ? Tu auras une sensibilité, une compassion particulière que tu auras obtenue par le biais de tes douleurs. Voilà pourquoi Paul dit dans 2 Corinthiens 1 :3-6 (LSG) « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque l’affliction ! Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. Si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut ; si nous sommes consolés, c’est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. »

En définitive, rassure-toi juste que tu es en Christ et que ta vie L’honore, car peu importe tout ce qui peut t’arriver, que ce soit en bien ou en mal, tout va concourir pour ton bien. Car Dieu n’abandonne jamais ceux qui L’aiment. Ainsi, à la fin de cette situation difficile, tu diras comme Joseph dans Genèse 50 :20 (LSG) « Vous aviez médité de me faire du mal : Dieu l’a changé en bien, pour accomplir ce qui arrive aujourd’hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux. »


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close