Search

Être chrétien ne t’empêchera pas de vivre ta jeunesse, bien au contraire !

Tite 2 : 6 : « Exhorte de même les jeunes gens à être modérés ».

Avec cette nouvelle ère où règnent les NTIC et la normalisation des comportements immoraux, les jeunes sont en proie aux vices de ce monde. Se plaisant dans le confort des insanités et des iniquités, les jeunes du 21ème Siècle se livrent ouvertement et consciemment au tango avec le diable. Étant nés dans une famille païenne ou chrétienne, ils s’éloignent délibérément du chemin vertueux sous prétexte que « la religion » les empêche de vivre leur vie comme beau leur semble. Pour certains, ils pensent que le moment n’est pas approprié d’entendre parler de Jésus. Pour d’autres, c’est le moyen pour les parents de les maintenir sous contrôle et de leur interdire une multitude de plaisir et de débauche auxquels ils revendiquent farouchement avoir droit. L’argument de ces jeunes est tout aussi risible qu’incohérent. Ce serait donc pour profiter de leur jeunesse qu’ils rejettent l’évangile de Christ.

Comprenons qu’il n’est ni trop tôt ni trop tard pour donner sa vie à Jésus. On est jamais assez jeune ou assez vieux pour que l’ennemi se repose de nous faire chuter. Chaque seconde de notre vie est dédiée à nous faire progresser ou nous faire chuter spirituellement. Et tout ce qui impacte le spirituel impactera par effet de logique le monde physique. Voilà pourquoi le diable essaye de nous en détourner, principalement les jeunes, afin que les séquelles tout au long de leur existence subsistent.

Nous devons tous comprendre, les jeunes en particulier, que toutes ces distractions desquelles on pourrait se plaire ne sont que le fruit empoisonné cultivé par le diable, pour nous empêcher de briller, car sa haine envers l’humanité est inversement proportionnelle à l’amour que Dieu a pour nous. Il a pour nous un mépris aussi profond que le privilège que nous avons d’être à l’image de Dieu (Genèse 1 : 26-27). Mais dans Son immense bonté, Dieu a donné à l’homme le libre-arbitre, Il n’a pas voulu le posséder contre son gré; voilà pourquoi Il nous a accordé la liberté de choisir notre chemin. C’est en ce sens qu’il est écrit : « Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement. » (Ecclésiaste 11 :9). En effet, pour toutes actions bonnes ou mauvaises, un jugement (sentence ou mérite) nous attend. Et il faudra répondre de nos actes, jeune ou pas.

Mais pour nous garder près de Lui, l’Éternel nous enseigne qu’il faut que nous nous détachions des plaisirs vils et destructeurs de ce monde : « Fuis les passions de la jeunesse » (2 Timothée 2.22). Combien de fois nos cœurs ont saigné, se sont heurtés par fidélité aux choses malsaines? Mais que te couterait-il de croire en Jésus si c’est une vie rangée, fiable, organisée, une naissance spirituelle ? Jeune que te coute-t-il de croire en Jésus si ce n’est la couverture de Son amour et de Sa protection, l’assurance d’une vie meilleure?

Il est temps que nous les jeunes comprenions que Jésus ne vient pas détruire nos vies mais bien au contraire. Il vient nous sauver, nous restaurer et nous aider à tout reconstruire. Ce qui se passe c’est que le diable, le malin, le menteur veut nous persuader que de s’engager avec Dieu revient à tout perdre. Oui on perd mais ne perd que toutes nos impuretés.

Si nous attendons de profiter de notre jeunesse avant de nous repentir, c’est que nous avons déjà pleinement conscience d’être sur la mauvaise voie mais on se dit autant en profiter car au moins dans vingt ans je pourrai dire que j’ai vécu ma vie même si je suis tombé dans la routine de l’ordre. Mais qu’en est-il des conséquences dans notre vie spirituelle et dans celles de nos descendants ? Quels sont les répercussions de nos choix ? Il y a des choses qui ne s’effacent pas. La jeunesse ne doit pas être un prétexte car cela ne nous épargnera pas de la sanction divine.

Pourquoi donc poursuivre sur ce chemin sombre sachant pertinemment que le meilleur est accessible et gratuit ? Savons-nous seulement si demain nous sera donné ? Aurions-nous le temps de nous repentir ? Le temps ne nous appartient pas et il vaut mieux se donner à Jésus aujourd’hui plutôt que demain, car nul ne sait s’il verra le lendemain, car nul ne sait quand aura lieu l’enlèvement, et nul ne sait quand Jésus reviendra. Que ce soit par suivisme, par peur, par soucis de socialisation, par ignorance, par mépris, peu importe ce que nous avons pu commettre, Jésus est prêt à nous accueillir, à nous racheter si cela est la soif de notre cœur, le cri ardent de notre âme.

Comprenons définitivement que Vivre en Jésus n’est en rien une contrainte, car c’est dans cette vie que se retrouve vraiment la joie, la paix et les trésors. Toute vie en dehors de Lui n’est qu’un mirage orchestré par l’ennemi afin de nous pervertir, de nous détruire et de nous détourner de la véritable lumière. Il y a bien de moyens de profiter de sa jeunesse sans se faire du mal physiquement, spirituellement, émotionnellement. Toutes les grâces de ce monde sont le cadeau de Dieu qui y a mis un cadre propice. Il suffit de patience et de bon sens pour le comprendre, le réaliser. Offrons notre cœur en offrande et nos vies seront transformées.

Jeunes, ne soyons pas les auteurs de notre chute. Ne doute jamais de l’amour de Dieu. Ressaisis-toi. Rapproche-toi de Lui. Nous sommes dans les temps de la fin et il est bien trop risqué pour notre éternité de continuer de demeurer dans l’assujettissement de ce monde. Plutôt nous nous impliquons en Jésus, plus notre progression spirituelle sera palpable, plus notre lumière resplendira. Le diable nous craint car il ne veut pas que nous réalisons l’amour de Dieu. Ne stoppe pas ta destinée, ton potentiel pour quelques actes temporaires, destructeurs et immoraux.

Être en Christ ne t’empêche pas de vivre ta jeunesse, cela te pousse à construire un avenir glorieux. Ce n’est pas une contrainte, il s’agit du privilège par excellence, le but de toute une vie.

1 comment

  1. Merci beaucoup ma soeur pour ce message j en avais vraiment besoin car je voudrais avoir une relation plus etroite avec DIEU mais les tentations me freinent souvent mais ce que tu as ecrit ma touche et je vais donc plus aller vers DIEU car au fond ce que je veux c est lui plaire avant tout en tout cas merci et que DIEU te benisse abondament bisous de naomi

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close