Search

Être un soutien pour ses frères et sœurs en Christ: comment faire ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Il est vrai que l’on nous conseille souvent de nous soutenir entre frères et sœurs en Christ. D’être présents les uns pour les autres, de nous montrer aimants. Mais ce conseil peut être abstrait quand vient le moment de se mettre en action. Afin de nous éclairer sur le sujet, voici quelques éclaircissements.

Être connecté au Saint-Esprit.

Romains 8 : 27 (LSG) « Et Celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’Il intercède en faveur des saints. »

Une chose essentielle mais qui peut parfois nous échapper dans nos relations avec notre prochain est la place du Saint-Esprit. L’importance d’être en communion avec l’Esprit se manifeste dans la portée et l’impact de nos actions pour les autres. Dans le soutien aux autres, l’Esprit de Dieu est notre meilleur allié puisqu’Il nous inspire en toutes choses, sans exception. Il est en capacité de nous insuffler qu’une telle personne traverse un temps d’épreuves et qu’elle a besoin d’être encouragée par exemple. Le Saint-Esprit vient déposer en nous un fardeau à l’égard de quelqu’un et nous dit quoi et comment faire pour soutenir cette personne. Or, sans notre sensibilité à la personne du Saint-Esprit, nous passerons bien souvent à côté d’une mission ponctuelle ou permanente pour un frère ou une sœur qui aurait besoin de nous.

Autre élément non négligeable du Saint-Esprit, c’est qu’Il nous permet d’agir avec sagesse. Il se peut que nous voulions agir d’une certaine manière en soutien à un frère avec de la bonne volonté et une sincérité de cœur mais que cette méthode ne convienne pas pour autant. Voilà pourquoi, il nous est indispensable de nous soumettre à l’Esprit.

Être un soutien, c’est donner !

Dans cette partie d’article, nous verrons plus explicitement, ce que c’est que d’être un soutien pour ses frères et sœurs en Christ.

Comme l’indique le titre de cette sous-partie, soutenir c’est donner. Il y a plusieurs façons de donner, et cela dépendra de nos capacités mais aussi et surtout de la conduite du Saint-Esprit comme vu dans la première sous-partie.

  • Donner de son temps.

Philippiens 2 : 4 (LSG) « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. »

C’est une façon de soutenir son prochain dans la mesure où le temps consacré à son frère ou sa sœur pouvait être utilisé à des fins personnelles. Comment donner de son temps ?

– Être à l’écoute d’une personne qui a besoin de se livrer, se décharger d’un fardeau qui pèse par exemple.

– Prendre des nouvelles d’une personne avec qui nous sommes plus ou moins proches. Il s’agit ici d’être un soutien pour ses frères et sœurs en Christ de manière générale et non pas uniquement selon nos affinités.

– Jouer le rôle d’intercesseur selon ce que l’Esprit de Dieu nous conduit de prier pour une personne. L’intercession est une façon infaillible de soutenir lorsqu’elle est faite sous la conduite du Saint-Esprit.

Passer des moments de qualité: ici nous revenons un peu sur la notion de communion fraternelle. Les moments de qualité peuvent se traduire par des sorties de loisirs afin de remettre de la joie dans le cœur d’une sœur ou d’un frère, dont le moral n’est pas au beau fixe. Il peut être aussi question d’un appel téléphonique pour discuter, d’un temps de partage biblique ou de prière ensemble par exemple.

  • Partager ses talents et ses dons.

1 Corinthiens 12 : 8 (LSG) « En effet, à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit. » Ces dons servent premièrement à notre entourage alors sachons les utiliser pour apporter notre soutien. De plus, il se peut que nous ayons par exemple une faculté à faire preuve d’empathie, ce n’est pour rien que Dieu nous a créés ainsi. Nous devons en faire bon usage dans le type de situation où quelqu’un a besoin de se sentir soutenu. Dieu nous a créés avec des talents qui doivent être utilisés dans ce genre de cas de figure.

  • Faire preuve de libéralité financière.

Deutéronome 16 : 17 (LSG) « Chacun donnera ce qu’il pourra, selon les bénédictions que l’Eternel, ton Dieu, lui aura accordées. »

 Il est inutile de chercher des multiples solutions ou façons d’aider son frère ou sa sœur en Christ. Parfois il sera question simplement de faire un don financier (selon ses propres capacités) à une personne pour la soutenir. Entre nous, il est évident que nous n’allons pas chercher à nous contenter de prier pour notre frère lorsqu’il a besoin d’une petite somme pour finir une fin de mois, alors que nous pouvons lui donner de quoi faire. Soyons honnêtes avec nous-même !

Il y a tant de façons d’être un soutien pour ses frères et sœurs en Christ. L’essentiel est de soutenir en tenant compte des directives du Saint-Esprit afin de ne pas donner une pierre à notre prochain qui a en réalité besoin de pain.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close